Accueil  >   FONDS Fonds Jules Claretie
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Fonds Jules Claretie

Ajouter au panier
Mise à jour : 04/04/2019 15:30:01
Fonds Jules Claretie

Période des documents

1798 - 1940 

Volume total du fonds

250 notice(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0031465

Description du contenu

Papiers personnels de Jules Claretie et de sa famille, comptant parmi ses membres Scheurer-Kestner et Jules Ferry.

Le fonds rassemble notamment une importante collection de lettres privées émanant d'une des familles fondatrices de la 3e République, le journal de Jules Claretie et celui de Léon Laurent-Pichat, les plaidoiries de son fils Georges, des lettres de poilus à leur marraine de guerre, Jeanne Brun, des photographies de procès en assises.

Thèmes principaux

790 Loisirs et arts du spectacle.
840 Littératures des langues romanes (Littérature française, ...).

Théâtre.

Type(s) de documents

Monographies .  Textes manuscrits .  Photographies .  Monnaies et médailles . 

Volumétrie par type de document

Monographies :  106 notice(s)
Textes manuscrits :  136 notice(s)
Monnaies et médailles :  9 notice(s)

Accès et catalogues

Possibilités de prêt

Consultation sur place

Catalogue(s) et inventaire(s)

Fonds Claretie

Historique et constitution

Mode de constitution

Production propre

Ancien(s) possesseur(s)

Arsène-Jules Arnaud, dit Jules Claretie (1840-1913), administrateur de la Comédie française

Acquisition

Don(s)

Etat du traitement

Inventorié

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

La Bibliothèque historique de la Ville de Paris, N° spécial d'Arts et Métiers du livre, novembre-décembre 1995.
Jean Derens, 'La Bibliothèque historique de la Ville de Paris', dans Patrimoine des bibliothèques de France, t. 1, p. 192-201.
Isabelle Bontemps-Sauvageot, 'Jules Claretie, administrateur de la Comédie-Française (1885-1913)', dans Positions de thèses des élèves de l'Ecole nationale des Chartes, 1998.

#haut-page