Accueil CCFr  >   EADC Plaques de verre provenant du site de Paris. Gaétan Blum (1876-1945)
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Plaques de verre provenant du site de Paris. Gaétan Blum (1876-1945)

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 04/04/2024 17:08:50

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Observatoire de Paris. Bibliothèque. Section de Paris
Titre Plaques de verre provenant du site de Paris
Type(s) de fonds

Fonds CollEx

Fonds spécialisé

Type(s) de document(s)

Photographies

Thème(s)

Sciences -- Histoirelien

Négatifs sur verrelien

Astronomielien

Architecturelien

Personne(s) morale(s) liée(s)

Observatoire de Paris (1667-....)lien

Importance matérielle Volume total : environ 12 500 plaques de verre
Accroissements Fonds clos
Traitement du fonds

Catalogué

Présentation du contenu

La collection de plaques de verre provenant du site de Paris se compose à la fois de la « collection de photographies historiques et astronomiques » (les lots isolés classés par thématiques) et de plusieurs fonds, une grande partie de la collection étant en rapport avec les travaux du Service de la Carte du ciel :

- des fonds d'astronomes ayant travaillé sur le site de Paris (fonds des frères Henry) ;

- de services de l'Observatoire de Paris (fonds du Bureau International de l'Heure) ;

- de projets (fonds du projet de la Carte du ciel) ;

- d'expéditions (fonds de l'éclipse du 30 août 1905) impliquant l'Observatoire de Paris, ;

- d'astronomes indépendants (fonds Lucien Rudaux) ou d'autres observatoires (fonds de l'Observatoire de Tacubaya).

Biographie ou histoire

Les plaques de verre proviennent pour la plupart du "Pavillon de la Carte du ciel". A la fin du XIXe siècle et durant la première moitié du XXe siècle il dépendait du Service de la Carte du Ciel. On y trouvait alors, à proximité de l’équatorial photographique de la Carte du ciel, un laboratoire photographique. Les plaques de verre du Service étaient stockées au même endroit.

Les photographies rassemblées dans ce bâtiment ne se limitaient cependant pas au seul projet de la "Carte photographique du ciel". On y trouvait aussi d’autres clichés, notamment les photographies de la Lune par Loewy et Puiseux, prises avec le Grand équatorial coudé (classées par G. Blum). Et c’est bien dans le laboratoire du bâtiment de la Carte du ciel que travaillaient les photographes Gaétan Blum dans les années 1930 et Jean-Claude Counil dans les années 1960-80.

Les plaques de verre ont été rassemblées dans la Salle des Atlas du bâtiment Perrault à l'occasion d'un déménagement qui a eu lieu entre 1987 et 1994. Cette salle a alors fait office de nouveau laboratoire photographique et de nouvelle clichothèque. Sur le site de Paris, les collections sont inventoriées dès 1988 par l’équipe du DANOF, sous la direction de Suzanne Débarbat. De nombreuses plaques en mauvais état ont alors été éliminées.

Autre(s) instrument(s) de recherche Calames : voir le catalogue
Historique de la conservation Observatoire de Paris. Département d'astronomie fondamentalelien
Modalités d'acquisition

Ce n'est probablement qu'en 2002 qu'a eu lieu le transfert de propriété, lors de la refonte de tous les départements de l'Observatoire. Le DANOF, qui gérait auparavant la collection photographique, semble la céder alors à la Bibliothèque.

Lors du récolement de 2008-2009, ces plaques de verre étaient quasiment toutes rassemblées dans la "Salle des Atlas", sur le site de Paris (bâtiment Perrault), au voisinage de la "Salle Cassini", jusqu'en 2017 où elles ont été déménagées sur le site de Meudon. D’autres boîtes ont été retrouvées entre 2008 et 2011 dans d'autres pièces de l'Observatoire de Paris (les entrevoûtes ; divers bureaux). Quelques-unes ont rejoint la collection à la suite d'un achat, d'une restitution ou d'un don.

Documents en relation

La Bibliothèque de l'Observatoire ne conserve pas l'intégralité des plaques de verre du site de Paris. Certains pans de la collection sont gérés par par le département du GEPI (Galaxies, Étoiles, Physique et Instrumentation) et conservés dans leurs propres locaux, notamment la plupart des plaques de verre du projet de la Carte photographique du ciel.

Bibliothèque de l'Observatoire de Paris. Section de Paris. Fonds Bureau Internationale de l'Heure (B.I.H.) : voir la notice du fonds

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Observatoire de Paris. Bibliothèque. Section de Paris
Intitulé Observatoire de Paris. Bibliothèque. Section de Paris. Paris. Plaques de verre provenant du site de Paris
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 31/05/2022
Date de modification de la version électronique 08/03/2024
Langue(s) Catalogue rédigé enfrançais
Permalien https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/16871/006FRFONDS-751142302-hLk
Contenu du sous-fonds
Titre Plaques de verre provenant du site de Paris. Gaétan Blum (1876-1945)
Type(s) de fonds

Fonds CollEx

Fonds particulier

Type(s) de document(s)

Photographies

Date 1932-1934
Thème(s)

Astronomie -- Instrumentslien

Astronomielien

Architecturelien

Personne(s) liée(s)

Blum, Gaetan (1876-1945)lien

Personne(s) morale(s) liée(s)

Observatoire de Paris (1667-....)lien

Importance matérielle Volume total : 1 boîte de 15 pièces
Accroissements Fonds clos
Traitement du sous-fonds

Catalogué

Présentation du contenu Le fonds est composé de négatifs représentant l’Observatoire de Paris. Il contient surtout des vues des façades : la façade nord du bâtiment Perrault (26 avril 1932 ; 24 mars 1934 ; 11 avril 1934 ; 16, 18 et 21 juin 1934), le côté Est (28 et 30 mars 1934), la façade Sud et ses bas-reliefs par Temporiti (25 avril 1932 ; 4, 11 et 13 avril 1934), le thermomètre d'Arago au niveau des anciennes salles méridiennes (18 juin 1934). On y trouve aussi une photographie de la statue de Le Verrier par Chapu (24 mars 1934).
Biographie ou histoire Gaétan Blum (1876-1945) a travaillé à plusieurs reprises à l’Observatoire, sur les sites de Meudon et de Paris. Il s’est spécialisé dans les calculs astronomiques relatifs aux éclipses et aux occultations d’étoiles. En 1905, à Meudon, il prépare une expédition d’observation de l’éclipse du 30 août 1905 à Burgos, en Espagne. Dès le 1er juin 1913, il est employé scientifique à l’Observatoire de Paris. Dans les années 1930, tout en étant assistant au service de la Carte du ciel sous la responsabilité de Jules Baillaud, il s’occupe aussi de la collection photographique de l’Observatoire, notamment du classement des clichés de la Lune pris au Grand équatorial coudé. Il photographie aussi l’Observatoire, ses bâtiments, ses statues, ses instruments.
Autre(s) instrument(s) de recherche Calames : voir le catalogue
Modalités d'acquisition Archives photographiques produites sur le site de Paris de l'Observatoire dans le cadre des activités du producteur.
Conditions d'accès Librement consultable.
Retour en haut de page