Accueil CCFr  >   FONDS Georges Durivault
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Georges Durivault

Ajouter au panier Obtenir extraction pdf
Mise à jour : 01/07/2020 16:21:57
Georges Durivault

Période des documents

1936 - 1953 

Volume total du fonds

1 boîte d'archives 

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0035033

Description du contenu

Langue(s)

Français

Thèmes principaux

Administration publique.

Sciences naturelles.

Type(s) de documents

Archives . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Consultations sur rendez-vous

Possibilités de prêt

Non

Possibilités de reproduction

Photos numériques autorisées

Historique et constitution

Historique

Fils de Georges Marie Durivault, originaire d'Ancenis, et de sa femme Eva Nathalie Antoinette Chalies, Georges Paul Lucien Durivault naît à Saïgon, au Vietnam, le 14 janvier 1887. Diplômé de l’Ecole nationale d’horticulture de Versailles, où il dit avoir passé les trois plus belles années de sa vie, il devient technicien horticole. Il part en Angleterre en 1911, où il rencontre sa femme Louisa Atkinson. Après quelques temps passés à Londres, ils s’installent l’année suivante à Nantes, où ils ont deux enfants dont le futur peintre Paul Durivault, né en 1916. Lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale, Georges Durivault est mobilisé. A partir de 1921 et jusqu’en 1941, il devient directeur du Jardin des Plantes de Nantes et est par ailleurs professeur d’horticulture. Il obtient plusieurs récompenses de la part du Ministère de l’agriculture. Ainsi, il est nommé au grade de chevalier du Mérite agricole en août 1922, puis au grade d’officier en 1929. Aussi, en 1937, il est nommé officier d’académie par le Ministère de l’éducation nationale pour service rendu aux œuvres d’éducation populaire. En plus de l’horticulture, il se passionne pour l’héraldique et publie un ouvrage sur les blasons, en qualité de membre correspondant de la Société française d’héraldique et de sigillographie. Lorsque Joseph Kowalski prend sa retraite en 1941, Georges Durivault assure l’intérim à la direction du Muséum d’histoire naturelle de Nantes. La même année, il devient membre de la Société botanique de France. Pendant le Seconde Guerre mondiale, il doit faire face à l’endommagement des verrières et d’une partie des collections de coraux et de crustacés causé par les bombardements de 1943. A la fin de l’année 1947, il est remplacé à la direction du Muséum par Paul-Léon Niort. Mais, quand ce dernier part pour le Burundi en 1952 et démissionne en 1953, Georges Durivault assure de nouveau l’intérim jusqu’à la nomination de Jacqueline Baudouin-Bodin par la Ville de Nantes, au poste de conservateur, en 1954. Il s’éteint en 1972.

Etat du traitement

Classé

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Nom du responsable du fonds

Anne Bergère

Retour en haut de page