Accueil  >   FONDS Comtesse Sommariva
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Comtesse Sommariva

Base patrimoine
Ajouter au panier
Mise à jour : 08/02/2019 16:13:10
Comtesse Sommariva

Période des documents

1695 - 1888 

Volume total du fonds

3000 volume(s)

Type(s) de fonds

Fonds particulier

Permalien

https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0032081

Description du contenu

Fonds de 3 000 volumes parmi lesquels la culture et la langue italienne occupent une place prépondérante

1 400 de ces volumes ont été immédiatement identifiés en double dans les collections de la Bibliothèque.
Les 1 600 volumes restant (449 titres) n'ont pas été rassemblés pour constituer un fonds propre mais répartis dans le fonds général. La plupart de ces ouvrages sont dans un parfait état de conservation et beaucoup ont été reliés de main de maître. Certains portent le nom "Sommariva" manuscrit et cursif sur la page de garde ou le contreplat. Parmi les ouvrages rédigés en langue italienne, il n'est pas rare de rencontrer des livres anciens, parfois introuvables sur le territoire français et souvent appartenant à des collections prestigieuses.

Document(s) remarquable(s)

Un exemplaire de Roméo et Juliette avec miniatures de Gigola

Langue(s)

Italien ,  Français

Thèmes principaux

850 Littératures des langues italienne, roumaine, rhéto-romane.

Type(s) de documents

Monographies . 

Accès et catalogues

Conditions d'accès

Réserve Consultation sur place.

Catalogue(s) et inventaire(s)

Catalogue papier pour les ouvrages du fonds général

Historique et constitution

Ancien(s) possesseur(s)

La Comtesse de Sommariva, née Catherine Emilie Thérèse Seillière, avait réuni à Paris et Champigneulles deux bibliothèques exceptionnelles, qu'elle a léguées à Nancy.

Donateur(s)

Comtesse de Sommariva

Acquisition

Legs

Etat d'accroissement

Fonds clos

Informations complémentaires

Référence(s) bibliographique(s)

DI LIBERATORE, Claude, Le fonds Sommariva légué à la Bibliothèque municipale de Nancy, mém. maîtrise, Université Nancy II, 2000.

#haut-page