Accueil CCFr  >   EADC Biblia sacra, a libro Proverbiorum usque ad finem Apocalypsis, cum S. Hieronymi prologis
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Biblia sacra, a libro Proverbiorum usque ad finem Apocalypsis, cum S. Hieronymi prologis

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 20/12/2018 18:07:49

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale d'étude et de conservation. Besançon, Doubs Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXII. Besançon. Tome I. Introduction - Fonds général (1)
Cote 1-507
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Besançon
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Besançon, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Castan
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1897
Date de la version électronique 18 novembre 2007
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXII. Besançon. Par Auguste Castan, correspondant de l'Institut. Tome I, Paris, Plon-Nourrit, 1897.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 18 novembre 2007
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes

Autre(s) fichier(s) lié(s) à cette institution:

Voyez la notice de M. Tivier, intitulée : L'abbé Boisot de Besançon et ses relations littéraires avec les beaux esprits du grand siècle, dans les Mémoires de la Société d'émulation du Doubs, 1874, p. 455-467. On trouvera plus loin un extrait du testament, de l'inventaire qui fut dressé en 1695 après le décès de J.-B. Boisot, et du procès-verbal de la mise eu possession des religieux de Saint-Vincent. — Dans le présent catalogue on a marqué, à la fin des notices se rapportant aux manuscrits venus de Boisot, les numéros sous lesquels ces manuscrits figurent sur l'inventaire de 1695Lacina, Gachard
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
N° :  7 Support :  Parchemin Importance matérielle :  296 feuillets à 2 colonnes Dimensions  380 × 255 mm Reliure :  Reliure carton, couvert de veau, du XVIIIe siècle, aux armes de la ville de Besançon. Ce volume, portant au dos la mention : Tome II, a été relié à la bibliothèque de Saint-Vincent, en même temps que le volume précédent, sur le dos duquel on lit : Tome I. Autres caractéristiques matérielles :  En tête des différents livres est généralement une lettrine, traitée en miniature, renfermant un ou plusieurs personnages qui ressortent sur un fond de couleur lie de vin ; quelques parties de ces lettrines sont en or bruni. Plusieurs lettrines, oubliées par l'enlumineur primitif, ont été grossièrement exécutées au XVe siècle
7
Titre Biblia sacra, a libro Proverbiorum usque ad finem Apocalypsis, cum S. Hieronymi prologis
Date Seconde moitié du XIIIe siècle
Langue latin
Support Parchemin
Importance matérielle 296 feuillets à 2 colonnes
Dimensions 380 × 255 mm
Reliure Reliure carton, couvert de veau, du XVIIIe siècle, aux armes de la ville de Besançon. Ce volume, portant au dos la mention : Tome II, a été relié à la bibliothèque de Saint-Vincent, en même temps que le volume précédent, sur le dos duquel on lit : Tome I.
Autres caractéristiques matérielles En tête des différents livres est généralement une lettrine, traitée en miniature, renfermant un ou plusieurs personnages qui ressortent sur un fond de couleur lie de vin ; quelques parties de ces lettrines sont en or bruni. Plusieurs lettrines, oubliées par l'enlumineur primitif, ont été grossièrement exécutées au XVe siècle
Retour en haut de page