Accueil CCFr  >   EADC Recueil sur la translation du corps de saint Thomas d'Aquin à Toulouse et sur sa canonisation.
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Recueil sur la translation du corps de saint Thomas d'Aquin à Toulouse et sur sa canonisation.

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 05/09/2023 11:42:37

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse, Haute-Garonne Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création
Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885. Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008.
Révision des notices des manuscrits de provenance dominicaine par Emilie Nadal (avril 2021, programme Biblissima "La bibliothèque des Dominicains de Toulouse en ligne") : ms. 3, 18, 19, 20, 27, , 28, 29, 30, 31, 33, 35, 38, 43, 44, 47, 48, 49, 53, 57, 59, 77, 78, 79, 82, 83, 96, 98, 103, 104, 105, 110, 111, 112, 119, 125, 128, 154, 155, 157, 161, 168, 170, 171, 172, 173, 178, 185, 188, 191, 197, 214, 215, 259, 260, 261, 262, 263, 264, 265, 266, 267, 268, 269, 270, 274, 287, 296-297, 309, 313, 314, 332, 333, 335, 336, 337, 339, 342, 345-346, 347-348, 349, 361-362, 365, 378, 379, 385, 388, 392, 410, 418, 450, 460, 462, 467, 477, 478, 479, 480-481, 485, 486, 487, 488, 489, 490, 609, 610, 696, 741, 744, 813, 814, 818, 823, 874, 883. Addition des cotes et des provenances du catalogue Dauzat de 1819 pour tous les manuscrits sur parchemin (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 457-487), à partir de la restitution transmise par Thomas Falmagne (mai 2021).
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  Ms. 610 Ancienne cote :  n° 197 (1819, Dauzat) Ancienne cote :  I, 137 (avant 1885) Support :  Parchemin Importance matérielle :  1 feuillet de garde de restauration + 1 défet médiéval réemployé comme page de garde + 116 pages + 2 feuillets de défets (manuscrit et imprimé) + 1 feuillet de garde de restauration Écriture :  Littera cursiva libraria. Écriture homogène à comparer avec la Cancelleresca italienne décrite par Derolez (A. Derolez, The Palaeography of Gothic Manuscript Books, 2003, planche 94, p. 156-157). Particularités codicologiques :  Cinq cahiers de six bifeuillets ; les deux derniers feuillets vierges étant découpés. Réclames à chaque cahier. Le manuscrit est paginé et non folioté.
Fragment : Psalterium (ps. 5), 15e siècle (Falmagne, 2016, p. 383, n° 93).
Fragmen: Decretales Gregorii IX, (Lib. 5, tit. 7), 13e-14e siècles (Falmagne, 2016, p. 381, n° 66).
Fragment : incunable ou post-incunable. Antoninus Florentinus, Summa (Falmagne, 2016, p. 405 note 97).
Réglure :  Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes (p. 1-65, p. 76-82, p. 87-116) ou sur deux colonnes (p. 66-75, p. 83-86). Décoration :  Initiale peintes en rouge et rubriques, l'initiale du f. 1r est plus grande avec un motif en réserve. Dimensions  300 x 210 (215 x 150) mm Reliure :  Reliure du 16e siècle, cousue sur cinq nerfs, restaurée le 30 juillet 1954. Ais de bois recouverts d'une peau brune estampée d'un encadrement de candélabres qui, selon le rapport de restauration, n'appartenait pas à la reliure d'origine. Deux ferrures des fermoirs encore en place sur le plat inférieur, vestiges de l'attache d'une chaîne en tête du plat supérieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1953-1954, p. 537-538). Présentation du contenu : 

1) Raymundus Hugonis, Historia translationis sacri corporis d. Thomae Aquinatis d. angelici (p. 1-23) : « Ad sciendum qualiter sacrum corpus beati Thome de Aquino, ordinis fratrum Predicatorum, fuit translatum de Ytalia...-... ut communiter ab omnibus dicebatur ». Récit de la translation du corps de Thomas d'Aquin, écrit à la demande d'Hélie Raymond, maître général de l'ordre des dominicains. Kaeppeli, 1980, t. III, p. 281 n° 3394; édition Douais, 1903, p. 82-116. Mise en valeur par une manicule et une petite initiale ornée du « Victoria ! victoria ! » à la page 7. Molinier (1885, p. 359) signale d'autres éditions plus anciennes d'après ce manuscrit : Acta sanctorum, Mart., I, 725 et suiv. ; Percin, Monumenta conventus Tolosani ordinis Predicatorum, p. 211 et suiv. Il signale que l'ouvrage aurait été utilisé par D. Dunant frère prêcheur de Toulouse, pour son Histoire de la vie, la mort et la translation de l'angélique docteur s. Thomas d'Aquin..., Toulouse, R. Colomiez, 1628.

2) (p. 23-25) « Qualiter sanctum brachium sancti Thome fuit Parisius collocatum in conventu nostro Parisiensi, XIII die julii, anno domini M°.CCC°.LXIX°. Sciendum est quod dominus Rex fecit proclamari quod...-...cui est honor et gloria in secula seculorum. Amen » (édition Douais, 1903, p. 159-160).

3) Raymondus Hugonis, Miracula s. Thome de Aquino (p. 25-43) : « In Dei filio sibi karissimis prioribus provincialibus et conventualibus ceterisque fratribus universis ordinis fratrum predicatorum, frater H. [Helias], fratrum ejusdem ordinis magister, salutem et spiritus unitatem. Quoniam majorum suorum gentiles... ». 56 miracles : de « Quomodo miles quidam Tolosanus, in mortis agonia constitutus, vitalem recuperaverit spiritam meritis sancti Thome » (p.27) à « Quomodo vir quidam de Tholosa infirmitate fuit liberatus ad auxilium confugiens sancti Thome » (p. 43). Kaeppeli, 1980, t. III, np. 281, n° 3395. Molinier (1885, p. 359) signale la publication du texte, en dehors de la préface et du miracle 56, dans les Acta sanctorum, Mart., I, 735 et suiv. Commentaire du 16e siècle dans la marge à la page 41.

4) Recueil d'actes relatifs à la translation (p. 44-65) : bulles d'Urbain V, information ordonnée par le pape en 1368, actes de divers cardinaux et commissaires apostolique ; dont Molinier (1885, p. 359) signale l'édition dans les Acta sanctorum, Mart., I, 732-734.

5) Officium in festo translationis s. Thome de Aquino (p. 66-75) : « In festo translationis doctoris eximii sancti Thome de Aquino, quod compilavit frater Aldrovandrinus, de conventu Ferrarinsi, provincie Lombardie inferioris. O quam felix mater Ytalia...-... et luce tue sapiencie operante semper in nobis, ad tibi placita transferamur. Per. ». (édition Douais, 1903, p. 238-247. Il n'édite pas les leçons, mais renvoie pour celles-ci au Toulouse, ms. 82, f. 227-230)

6) Littera quam misit universitas Parisiensis capitulo generali, de morte beati Thome de Aquino (p. 76-77) : « Venerabilibus in Christo...Singultuoso clamore tocius ecclesie...Datum Parisius, anno Domini M°CC°LXXIIII, die mercurii ante Inventionem Crucis ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à Du Boulay, Hist. universitatis, III, 408, et Jourdain, Index chartarum, n° 236.

7) Incipit epistola universitatis Parisiensis super confirmatione doctrine s. Thome (p. 77-79) : « Universis presentes litteras inspecturis, Stephanus, permissione divina Parisiensis episcopus, salutem in omnium Salvatore. Magistra rerum experientia...Datum apud Verciliacum, anno Domini M°CCC°XXV°, die jovis ante sacros Cineres ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à Du Boulay, Hist. universitatis, IV, 204.

8) Extrait du nécrologe romain sur la fête de s. Thomas d'Aquin et sur sa translation (p. 79-80) : « Quinto kalendas februarii, luna, et cetera. - Apud Tholosam insignem Gallie civitatem : translatio corporis gloriosi et doctoris eximii sancti Thome de Aquino...-... ubi ipsius extat sepulcrum tam preciositate materie quam subtilitatis magisterio gloriosum. Totum duplex... ». (éditions Douais, 1903, p. 219-220).

9) Epistola a sancto Thoma  (p. 80) : « Epistola a sancto Thoma missa cuidam studenti, in sciencia plurimum proficere cupienti, et quomodo profectum hujusmodi posset assequi cum sollicitudine requirenti. - Quia quesivisti a me qualiter... ».

10) Récit anonyme de la canonisation de Thomas d'Aquin (p. 80-82) : « Anno domini M°.CCC°.XXIII°, dominus Johannes papa XXIIus, pontificatus sui anno VII°, in Avinione, XV kalendas augusti, cum sollempnitate mirabili canonizavit sanctum Thomam de Aquino... ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à l'édition de Percin, 1693, p. 229; voir aussi éditions Douais, 1884, p. 268-270.

11) Extrait d'une bulle de Jean XXII annonçant la canonisation à la reine de France, Clémence (Avignon, 30 juillet, 7ème année [1322]) (p. 82) : « Ad gaudium regali providencie... ».

12) Office pour la fête de s. Thomas d'Aquin (p. 83-86) : « Sequitur officium extravagans beati Thome de Aquino, ordinis Predicatorum. - In primis vesperis super Psalmos antiphona. Thomas fons sapientie...-... Predicta dictamina ordinavit frater Berengarius de Saltellis, prior provincialis provincie Aragonie, ordinis fratrum Predicatorum ». (édition Douais, 1903, p. 228-238).

13) Samuel Judaeus, Alphonsus Bonihominis Hispanus, Libellus Rabbi Samuelis de adventu Messiae (secundum versionem Alphonsi Bonihominis) (p. 86-116), en 25 chapitres. 

« Rabi Moises, quod Christus est Messias quem expectant Judei probatum est per testimonia et argumenta Veteris Testamenti, translatus per quendam fratrem Yspanum Predicatorem. — Alias dicitur Samuel ad Rabi Ysaac, magistrum sinagoge. — Reverendissimo in Christo patri fratri Hugoni, magistro ordinis Predicatorum, dignissimo ac sacrosancte pagine professori, ejus subditus frater Alfonsus, promissam obedientiam in omnibus semper devotam. Cum ego propter parvitatem... — Incipit epistola translata de arabico in latinum per fratrem Alfonsum, etc. Epistola quam scripsit magister Samuel Israelita, oriundus de Fez, civitate Marochitani regni, ad Rabi Ysaac vel Rabi Moisen, magistrum sinagoge, que est in Subinlineza in regno predicto. — Conservet te Deus, o frater, et permanere te faciat... ». Voir Quétif et Echard, Scriptores Ordinis Praedicatorum, t. I, 594 b (qui ne cite pas ce manuscrit) et Kaeppeli, t. I, 1970, p. 52, n° 146.

Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (avril 2021).

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, 92, p. 45 (M.-H. Vicaire).

2023, Saint Thomas d'Aquin, une sagesse offerte à tous, cat. expo., Toulouse, Institut catholique de Toulouse, p. 124, n° 77 (E. Nadal).

Cartier E., Histoire des reliques de saint Thomas d'Aquin, Paris, Sagnier et Bray, 1854, p. 13 et traduction du ms. 610 p. 15-55.

Douais C., Essai sur l'organisation des études dans l'ordre des frères Prêcheurs au treizième et au quatorzième siècle (1216-1342), Paris, Toulouse, 1884, p. 105 note 3, p. 138 note 8, p. 145 note 1, p. 268-270.  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3412884w/f131.item

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. IX, p. 358-361. https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/358/mode/2up

Douais C., Saint Thomas d'Aquin dans la dévotion chrétienne au XIVe et au XVIIe siècle, (Tiré à part du Compte-rendu du Congrès eucharistique de Toulouse, 1886), Lille, 1887.

Douais C., Les reliques de saint Thomas d'Aquin. Textes originaux, Paris, Librairie V. Ch. Poussielgue, 1903. (éditions de plusieurs textes tirés du ms. 610)

Mandonnet P., "La canonisation de saint Thomas d'Aquin. 1317-1323", Mélanges thomistes, publiés par les dominicains de la province de France à l'occasion du VIe centenaire de la canonisation de saint Thomas d'Aquin, 1923, p. 35 note 3.

Käppeli T., « Cronache domenicane di Giaomo Domenech O. P. In una raccolta miscellanea del card. Niccolo Rosell », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1944, t. 14, p. 35.

Maier A., « Der Widerruf der « Articuli Parisienses » (1277) im J. 1325 », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1968, t. 38, p. 14, 16, 17.

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii Aevi, Rome,t. I, 1970, p. 52, n° 146.

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii Aevi, Rome, t. III, 1980, p. 281, n° 3394, 3395.

Montagnes B., « Quatre lettres inédites de Sébastien Michaelis », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1980, vol. 50, p. 274 note 5, p. 284 note 30.

Montagnes B., Les Dominicains en France et leurs réformes, Paris, Cerf, 2001, p. 132 note 5, p. 141 note 30 (réédition de l'article : « Quatre lettres inédites de Sébastien Michaelis », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1980, 50, p. 273-305).

Tugwell S., « Did dominicans practise affiliation in the thirteenth century ? II. Hinnebusch and some questions of facts and terminology », Archivum Fratrum Praedicatorum, 2010, vol. 80, p. 89 note 232.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107 (mention).

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 381 n° 66, p. 383 n° 93, p. 405 note 97.

Mews C. J., "The Historia translationis sacri corporis Thome Aquinatis of Raymundus Hugonis : an eyewitness account and its significance", in Räsanen M., Hartmann G., Richards E. J. (éd.), Relics, Identity and Memory in Medieval Europe, Turnhout, Brepols, 2016, p. 261, 263, 264, 280, 282.

Richards E. J., "Ceremonies of power : the arrival of Thomas Aquinas's relics in Toulouse and Paris in the contexte of the Hundred years war", in Räsanen M., Hartmann G., Richards E. J. (éd.), Relics, Identity and Memory in Medieval Europe, Turnhout, Brepols, 2016, p. 327 note 18, p. 338, p. 349.

Räsänen M., Thomas Aquinas's relics as focus for conflict and cult in the Late Middle Ages : the restless corpse, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2017, p. 224 note 75.

Nadal É., « A la recherche d'une bibliothèque disparue », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 22.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1 (mention).

Bibale ms. 610

FAMA - Libellus Rabbi Samuelis de adventu Messiae

Cote Ms. 610
Ancienne cote n° 197 (1819, Dauzat)
Ancienne cote I, 137 (avant 1885)
Titre Recueil sur la translation du corps de saint Thomas d'Aquin à Toulouse et sur sa canonisation.
Date 15e siècle
Langue Latin
Support Parchemin
Importance matérielle 1 feuillet de garde de restauration + 1 défet médiéval réemployé comme page de garde + 116 pages + 2 feuillets de défets (manuscrit et imprimé) + 1 feuillet de garde de restauration
Écriture Littera cursiva libraria. Écriture homogène à comparer avec la Cancelleresca italienne décrite par Derolez (A. Derolez, The Palaeography of Gothic Manuscript Books, 2003, planche 94, p. 156-157).
Particularités codicologiques Cinq cahiers de six bifeuillets ; les deux derniers feuillets vierges étant découpés. Réclames à chaque cahier. Le manuscrit est paginé et non folioté.
Fragment : Psalterium (ps. 5), 15e siècle (Falmagne, 2016, p. 383, n° 93).
Fragmen: Decretales Gregorii IX, (Lib. 5, tit. 7), 13e-14e siècles (Falmagne, 2016, p. 381, n° 66).
Fragment : incunable ou post-incunable. Antoninus Florentinus, Summa (Falmagne, 2016, p. 405 note 97).
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes (p. 1-65, p. 76-82, p. 87-116) ou sur deux colonnes (p. 66-75, p. 83-86).
Décoration Initiale peintes en rouge et rubriques, l'initiale du f. 1r est plus grande avec un motif en réserve.
Dimensions 300 x 210 (215 x 150) mm
Reliure Reliure du 16e siècle, cousue sur cinq nerfs, restaurée le 30 juillet 1954. Ais de bois recouverts d'une peau brune estampée d'un encadrement de candélabres qui, selon le rapport de restauration, n'appartenait pas à la reliure d'origine. Deux ferrures des fermoirs encore en place sur le plat inférieur, vestiges de l'attache d'une chaîne en tête du plat supérieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1953-1954, p. 537-538).
Présentation du contenu

1) Raymundus Hugonis, Historia translationis sacri corporis d. Thomae Aquinatis d. angelici (p. 1-23) : « Ad sciendum qualiter sacrum corpus beati Thome de Aquino, ordinis fratrum Predicatorum, fuit translatum de Ytalia...-... ut communiter ab omnibus dicebatur ». Récit de la translation du corps de Thomas d'Aquin, écrit à la demande d'Hélie Raymond, maître général de l'ordre des dominicains. Kaeppeli, 1980, t. III, p. 281 n° 3394; édition Douais, 1903, p. 82-116. Mise en valeur par une manicule et une petite initiale ornée du « Victoria ! victoria ! » à la page 7. Molinier (1885, p. 359) signale d'autres éditions plus anciennes d'après ce manuscrit : Acta sanctorum, Mart., I, 725 et suiv. ; Percin, Monumenta conventus Tolosani ordinis Predicatorum, p. 211 et suiv. Il signale que l'ouvrage aurait été utilisé par D. Dunant frère prêcheur de Toulouse, pour son Histoire de la vie, la mort et la translation de l'angélique docteur s. Thomas d'Aquin..., Toulouse, R. Colomiez, 1628.

2) (p. 23-25) « Qualiter sanctum brachium sancti Thome fuit Parisius collocatum in conventu nostro Parisiensi, XIII die julii, anno domini M°.CCC°.LXIX°. Sciendum est quod dominus Rex fecit proclamari quod...-...cui est honor et gloria in secula seculorum. Amen » (édition Douais, 1903, p. 159-160).

3) Raymondus Hugonis, Miracula s. Thome de Aquino (p. 25-43) : « In Dei filio sibi karissimis prioribus provincialibus et conventualibus ceterisque fratribus universis ordinis fratrum predicatorum, frater H. [Helias], fratrum ejusdem ordinis magister, salutem et spiritus unitatem. Quoniam majorum suorum gentiles... ». 56 miracles : de « Quomodo miles quidam Tolosanus, in mortis agonia constitutus, vitalem recuperaverit spiritam meritis sancti Thome » (p.27) à « Quomodo vir quidam de Tholosa infirmitate fuit liberatus ad auxilium confugiens sancti Thome » (p. 43). Kaeppeli, 1980, t. III, np. 281, n° 3395. Molinier (1885, p. 359) signale la publication du texte, en dehors de la préface et du miracle 56, dans les Acta sanctorum, Mart., I, 735 et suiv. Commentaire du 16e siècle dans la marge à la page 41.

4) Recueil d'actes relatifs à la translation (p. 44-65) : bulles d'Urbain V, information ordonnée par le pape en 1368, actes de divers cardinaux et commissaires apostolique ; dont Molinier (1885, p. 359) signale l'édition dans les Acta sanctorum, Mart., I, 732-734.

5) Officium in festo translationis s. Thome de Aquino (p. 66-75) : « In festo translationis doctoris eximii sancti Thome de Aquino, quod compilavit frater Aldrovandrinus, de conventu Ferrarinsi, provincie Lombardie inferioris. O quam felix mater Ytalia...-... et luce tue sapiencie operante semper in nobis, ad tibi placita transferamur. Per. ». (édition Douais, 1903, p. 238-247. Il n'édite pas les leçons, mais renvoie pour celles-ci au Toulouse, ms. 82, f. 227-230)

6) Littera quam misit universitas Parisiensis capitulo generali, de morte beati Thome de Aquino (p. 76-77) : « Venerabilibus in Christo...Singultuoso clamore tocius ecclesie...Datum Parisius, anno Domini M°CC°LXXIIII, die mercurii ante Inventionem Crucis ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à Du Boulay, Hist. universitatis, III, 408, et Jourdain, Index chartarum, n° 236.

7) Incipit epistola universitatis Parisiensis super confirmatione doctrine s. Thome (p. 77-79) : « Universis presentes litteras inspecturis, Stephanus, permissione divina Parisiensis episcopus, salutem in omnium Salvatore. Magistra rerum experientia...Datum apud Verciliacum, anno Domini M°CCC°XXV°, die jovis ante sacros Cineres ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à Du Boulay, Hist. universitatis, IV, 204.

8) Extrait du nécrologe romain sur la fête de s. Thomas d'Aquin et sur sa translation (p. 79-80) : « Quinto kalendas februarii, luna, et cetera. - Apud Tholosam insignem Gallie civitatem : translatio corporis gloriosi et doctoris eximii sancti Thome de Aquino...-... ubi ipsius extat sepulcrum tam preciositate materie quam subtilitatis magisterio gloriosum. Totum duplex... ». (éditions Douais, 1903, p. 219-220).

9) Epistola a sancto Thoma  (p. 80) : « Epistola a sancto Thoma missa cuidam studenti, in sciencia plurimum proficere cupienti, et quomodo profectum hujusmodi posset assequi cum sollicitudine requirenti. - Quia quesivisti a me qualiter... ».

10) Récit anonyme de la canonisation de Thomas d'Aquin (p. 80-82) : « Anno domini M°.CCC°.XXIII°, dominus Johannes papa XXIIus, pontificatus sui anno VII°, in Avinione, XV kalendas augusti, cum sollempnitate mirabili canonizavit sanctum Thomam de Aquino... ». Molinier (1885, p. 359) renvoie à l'édition de Percin, 1693, p. 229; voir aussi éditions Douais, 1884, p. 268-270.

11) Extrait d'une bulle de Jean XXII annonçant la canonisation à la reine de France, Clémence (Avignon, 30 juillet, 7ème année [1322]) (p. 82) : « Ad gaudium regali providencie... ».

12) Office pour la fête de s. Thomas d'Aquin (p. 83-86) : « Sequitur officium extravagans beati Thome de Aquino, ordinis Predicatorum. - In primis vesperis super Psalmos antiphona. Thomas fons sapientie...-... Predicta dictamina ordinavit frater Berengarius de Saltellis, prior provincialis provincie Aragonie, ordinis fratrum Predicatorum ». (édition Douais, 1903, p. 228-238).

13) Samuel Judaeus, Alphonsus Bonihominis Hispanus, Libellus Rabbi Samuelis de adventu Messiae (secundum versionem Alphonsi Bonihominis) (p. 86-116), en 25 chapitres. 

« Rabi Moises, quod Christus est Messias quem expectant Judei probatum est per testimonia et argumenta Veteris Testamenti, translatus per quendam fratrem Yspanum Predicatorem. — Alias dicitur Samuel ad Rabi Ysaac, magistrum sinagoge. — Reverendissimo in Christo patri fratri Hugoni, magistro ordinis Predicatorum, dignissimo ac sacrosancte pagine professori, ejus subditus frater Alfonsus, promissam obedientiam in omnibus semper devotam. Cum ego propter parvitatem... — Incipit epistola translata de arabico in latinum per fratrem Alfonsum, etc. Epistola quam scripsit magister Samuel Israelita, oriundus de Fez, civitate Marochitani regni, ad Rabi Ysaac vel Rabi Moisen, magistrum sinagoge, que est in Subinlineza in regno predicto. — Conservet te Deus, o frater, et permanere te faciat... ». Voir Quétif et Echard, Scriptores Ordinis Praedicatorum, t. I, 594 b (qui ne cite pas ce manuscrit) et Kaeppeli, t. I, 1970, p. 52, n° 146.

Historique de la conservation

Le manuscrit provient très probablement de la bibliothèque du couvent des dominicains de Toulouse, d'après l'occurrence commune avec un titre présent dans le catalogue du Père Laqueille en 1683 (voir ci-dessous).

- Inventaire de la bibliothèque des dominicains de Toulouse par le Père Laqueille en 1683 : S. 34, T. 7 : Raymundi Hugonis, ordinis praedicatorum, historia translationis sancti Thomae (Toulouse, BM, ms. 883, f. 135v).

- Liste de quelques livres conservés dans la bibliothèque des dominicains de Toulouse établie vers 1680 : Raymondi Hugonis de translatione corporis beati Aquinatis (Paris, BnF, latin 10395, f. 232r).

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : n° 197. Hugo. Raym. Historia translatione corporis de Thomae Aquinatis. Bois. Prov : Dom (Dominicains) 1 vol. / f. / vél. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 472).

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (avril 2021).
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Ce document a été numérisé intégralement. Il est consultable dans Gallica.Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé
Bibliographie

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, 92, p. 45 (M.-H. Vicaire).

2023, Saint Thomas d'Aquin, une sagesse offerte à tous, cat. expo., Toulouse, Institut catholique de Toulouse, p. 124, n° 77 (E. Nadal).

Bibliographie

Cartier E., Histoire des reliques de saint Thomas d'Aquin, Paris, Sagnier et Bray, 1854, p. 13 et traduction du ms. 610 p. 15-55.

Douais C., Essai sur l'organisation des études dans l'ordre des frères Prêcheurs au treizième et au quatorzième siècle (1216-1342), Paris, Toulouse, 1884, p. 105 note 3, p. 138 note 8, p. 145 note 1, p. 268-270.  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3412884w/f131.item

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. IX, p. 358-361. https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/358/mode/2up

Douais C., Saint Thomas d'Aquin dans la dévotion chrétienne au XIVe et au XVIIe siècle, (Tiré à part du Compte-rendu du Congrès eucharistique de Toulouse, 1886), Lille, 1887.

Douais C., Les reliques de saint Thomas d'Aquin. Textes originaux, Paris, Librairie V. Ch. Poussielgue, 1903. (éditions de plusieurs textes tirés du ms. 610)

Mandonnet P., "La canonisation de saint Thomas d'Aquin. 1317-1323", Mélanges thomistes, publiés par les dominicains de la province de France à l'occasion du VIe centenaire de la canonisation de saint Thomas d'Aquin, 1923, p. 35 note 3.

Käppeli T., « Cronache domenicane di Giaomo Domenech O. P. In una raccolta miscellanea del card. Niccolo Rosell », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1944, t. 14, p. 35.

Maier A., « Der Widerruf der « Articuli Parisienses » (1277) im J. 1325 », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1968, t. 38, p. 14, 16, 17.

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii Aevi, Rome,t. I, 1970, p. 52, n° 146.

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii Aevi, Rome, t. III, 1980, p. 281, n° 3394, 3395.

Montagnes B., « Quatre lettres inédites de Sébastien Michaelis », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1980, vol. 50, p. 274 note 5, p. 284 note 30.

Montagnes B., Les Dominicains en France et leurs réformes, Paris, Cerf, 2001, p. 132 note 5, p. 141 note 30 (réédition de l'article : « Quatre lettres inédites de Sébastien Michaelis », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1980, 50, p. 273-305).

Tugwell S., « Did dominicans practise affiliation in the thirteenth century ? II. Hinnebusch and some questions of facts and terminology », Archivum Fratrum Praedicatorum, 2010, vol. 80, p. 89 note 232.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107 (mention).

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 381 n° 66, p. 383 n° 93, p. 405 note 97.

Mews C. J., "The Historia translationis sacri corporis Thome Aquinatis of Raymundus Hugonis : an eyewitness account and its significance", in Räsanen M., Hartmann G., Richards E. J. (éd.), Relics, Identity and Memory in Medieval Europe, Turnhout, Brepols, 2016, p. 261, 263, 264, 280, 282.

Richards E. J., "Ceremonies of power : the arrival of Thomas Aquinas's relics in Toulouse and Paris in the contexte of the Hundred years war", in Räsanen M., Hartmann G., Richards E. J. (éd.), Relics, Identity and Memory in Medieval Europe, Turnhout, Brepols, 2016, p. 327 note 18, p. 338, p. 349.

Räsänen M., Thomas Aquinas's relics as focus for conflict and cult in the Late Middle Ages : the restless corpse, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2017, p. 224 note 75.

Nadal É., « A la recherche d'une bibliothèque disparue », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 22.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1 (mention).

Bibliographie

Bibale ms. 610

FAMA - Libellus Rabbi Samuelis de adventu Messiae

Retour en haut de page