Accueil CCFr  >   EADC Raimondus Martini, Pugio fidei
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Raimondus Martini, Pugio fidei

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  Ms. 219 Ancienne cote :  n° 11 (1819, Dauzat) Ancienne cote :  I, 68 (avant 1886) Support :  Parchemin Importance matérielle :  1 feuillet de garde de restauration + 90 feuillets + 1 feuillet de garde de restauration Écriture :  Littera semitextualis libraria. Un seul copiste : Coradus de Alamania. Colophon (f. 90r) : « Iste liber fuit scriptus per me Coradum de Allamania superiori, ad petitionem magistri Petri de Cruce de Corduba [Cordoue, Espagne ?], sub anno Domini millesimo quadringentesimo quinto, die vigesima mensis junii [20 juin 1405]» (Molinier, 1885). Particularités codicologiques :  Neuf cahiers de cinq bifeuillets. Réclames à chaque cahier et signe d'assemblage encore visible sur certains cahiers. Seule la foliotation moderne à l'encre est correcte. Réglure :  Réglure à la mine de plomb. Texte sur 2 colonnes ; 42 lignes. Décoration :  Trois initiales historiées avec feuilles d'acanthes et besants dans les marges : Raymond Martin remet son livre au pape Nicolas III (f. 1r), Raymond Martin en chaire enseignant (f. 2v), le Christ discutant avec deux personnes (f. 27r). Nombreuses initiales filigranées rouge et bleue, à l'encre rouge et violette.
Les feuilles d'acanthes effilées et les besants qui peuplent les marges sont caractéristiques des manuscrits produits à Bologne. On peut par exemple citer les Statuts de la Société des notaires de Bologne, enluminés en 1382 par Stefano Azzi (Information écrite de Massimo Medica, transmise par Alexandre Jury, courrier de 2019). Mais ce répertoire bolonais était aussi connu à Toulouse au tournant du siècle, comme dans les marges peintes par Jean de Toulouse pour le portrait des Capitouls de 1412-1413 (Nadal, 2020, p. 166).
Dimensions  330 x 230 (213 x 152) mm Reliure :  Reliure du 17e siècle cousue sur quatre nerfs, restaurée le 28 décembre 1956. Ais de cartons couverts d'une peau brun clair, estampée à froid d'un encadrement de filets et de fleurons. Attache pour la chaîne conservée en tête du plat inférieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1955-1956, p. 315). Autres caractéristiques matérielles :  Bologne ? (voir Décor)   Présentation du contenu : 

Raimundus Martini, Pugio fidei (f. 1r-90r).
Kaeppeli, t. III, 1980, p. 282-283, n° 3397 ; Berthier, 1936, p. 282 ; Stegmüller, Repertorium biblicum, n° 7157, 2.

1) Prologue (f. 1r-2r) : « Incipit prohemium in Pugione christiane fidei, editum a fratre Raymundo, de ordine Predicatorum, ad impiorum perfidiam jugulandam, set maxime Judeorum. — Cum juxta beatum Paulum valde sit decens et pulcrum si predicator veritatis sit exhortari...-...mihi quoque in Predicatorum ordine minimo ad eternam salutem Jesus Christus, qui cum patre et Spiritu sancto vivit et regnat Deus in secula seculorum. Amen. — Explicit prohemium. »

2) Partie 1 (f. 2r-26v) : « Incipit Pugio de diversitate errantium a via veritatis et fidei. Primum capitulum... " (f. 2r), "Viam vere fidei et veritatis errantium turba, licet quodam modo sit incomprensibilis et infinita...-...nec ulla contra eam poterit objectio fieri, que non sit solubilis. Sicque explicit prima pars hujus libri Pugionis. Amen. ».

3) Partie 2 (f. 26v-90r) : « Incipit pars secunda, ubi probabitur adventus Messie, et in qua [de] divisione duodecim tribuum filiorum Israel et de reprobatione decem tribuum..." (f. 26v), "Nunc itaque quoniam principales errores...-...ac sic istud capitulum et secunda pars istius operis, in qua principaliter agitur de adventu Messie, pariter terminantur. — Explicit secunda pars Pugionis, ac per consequens totum opus, editum a fratre Raimundo, ordinis Predicatorum, ad Judeorum et Sarracenorum perfidiam jugulandam. »

Molinier en 1885 ajoute "cet ouvrage a été édité, d'après plusieurs manuscrits, par Bosquet, évêque de Lodève, et divers savants, en 1651, à Paris, in-folio. Sur l'auteur du livre, voir Antonio, Bibliotheca hispana vetus , édition de Rome, 1696, II, 59-62. Dans l'imprimé, existe une troisième partie, remplie de passages hébreux, que notre copiste n'a pas transcrite ; il a également omis les passages hébreux qui se trouvent dans les deux premiers livres".

Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (février 2021).

1953, Toulouse, capitale de province sous l'ancien régime, Toulouse, Musée des Augustins, n° 12, p. 13.

1955, Bibliothèque municipale de Toulouse. Livres italiens du XIVe au XVIIIe siècles, 19 mars 1955 [dactylographié], p. 1.

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 50, p. 34 (C. Péligry, P. Cazalès-Rico).

1989, Patrimoine public et Révolution française, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 13, p. 145-146 (P. Cazalès-Rico).

Touron A., Histoire des hommes illustres de l'ordre de saint Dominique, t. I, Paris, 1743, p. 496.

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 138-139.

Berthier A., « Un maître orientaliste du XIIIe siècle, Raymond Martin O.P. », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1936, vol. 6, p. 282.

Robert Mesuret, Évocation du vieux Toulouse, Paris, Les éditions de Minuit, 1960, p. 429 (mention).

Garand M., Mabille M., Metman J., in Samaran C., Marichal R. (dir.), Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, t. VI, Bourgogne, Centre, Sud-Est et Sud-Ouest de la France, Paris, CNRS, 1968, p. 399 (notice détaillée).

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii aevi, t. III, Rome, 1980, p. 282-283, n° 3397.

Reinhardt K., Santiago-Otero H., Biblioteca biblica ibérica medieval, Madrid, 1986, p. 300.

Delsaux O., « Profil d'un des copistes des manuscrits originaux de Christine de Pizan : P. de la Croix alias la main R », Scriptorium, 2011, t. 65-2, p. 259 note 16. https://www.persee.fr/doc/scrip_0036-9772_2011_num_65_2_4133

Hasselhoff G. K., « Towards an edition of Ramon Martí's « Pugio fidei » », Bulletin de philosophie médiévale, 55, 2013, p. 45-56.

Alidori Battaglia L., « Libri di lettori, libri di prelati : tre manoscritti toscani nella Biblioteca dei Domenicani di Tolosa e una commisione di Bertrando Del Poggetto », Il codice miniato in Europa : libri per la chiesa, per la città, per la corte, Padoue, Il Poligrafo, 2014, p. 223.

Hasselhoff G. K., Texte zur Gotteslehre. Pugio fidei I-III, 1-6. Raimundus Martini, Freiburg i. Br.-Basel-Wien, Herder Verlag, 2014, p. 34.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 85, p. 96 note 96, p. 107, p. 112.

Bobichon P., « Le manuscrit latin 1405 de la Bibliothèque Sainte-Geneviève (Paris). Autographe et œuvre d'un converti », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí 's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 101 note 280 (mention).

Giletti A., « Early witness : Thomas Aquinas, Albert the Great and Peter of Tarentaise in Ramon Martí's Pugio fidei (c. 1278) », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí 's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 121 note 1.

Hasselhoff G. K., « The projected edition of Ramon Marti's Pugio Fidei : a survey and a stemma », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 11 note 2, p. 17, 20, 26, 28, 29, 30, 38 (Toulouse, ms. 219 = D).

Bilotta Maria Alessandra, « Nuovi elementi per la storia delle produzione e della circolazione dei manoscritti giuridici miniati nel Midi della Francia tra xiii e xiv secolo : alcuni frammenti e manoscritti ritrovati », dans Bilotta Maria Alessandra (éd.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries), Officina di Studi Medievali, Palerme, 2018, p. 351 (mention).

Nadal É., « A la recherche d'une bibliothèque disparue », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 22.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 165-166.

Cote Ms. 219
Ancienne cote n° 11 (1819, Dauzat)
Ancienne cote I, 68 (avant 1886)
Titre Raimondus Martini, Pugio fidei
Date 20 juin 1405 (colophon)
Langue Latin
Support Parchemin
Importance matérielle 1 feuillet de garde de restauration + 90 feuillets + 1 feuillet de garde de restauration
Écriture Littera semitextualis libraria. Un seul copiste : Coradus de Alamania. Colophon (f. 90r) : « Iste liber fuit scriptus per me Coradum de Allamania superiori, ad petitionem magistri Petri de Cruce de Corduba [Cordoue, Espagne ?], sub anno Domini millesimo quadringentesimo quinto, die vigesima mensis junii [20 juin 1405]» (Molinier, 1885).
Particularités codicologiques Neuf cahiers de cinq bifeuillets. Réclames à chaque cahier et signe d'assemblage encore visible sur certains cahiers. Seule la foliotation moderne à l'encre est correcte.
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte sur 2 colonnes ; 42 lignes.
Décoration Trois initiales historiées avec feuilles d'acanthes et besants dans les marges : Raymond Martin remet son livre au pape Nicolas III (f. 1r), Raymond Martin en chaire enseignant (f. 2v), le Christ discutant avec deux personnes (f. 27r). Nombreuses initiales filigranées rouge et bleue, à l'encre rouge et violette.
Les feuilles d'acanthes effilées et les besants qui peuplent les marges sont caractéristiques des manuscrits produits à Bologne. On peut par exemple citer les Statuts de la Société des notaires de Bologne, enluminés en 1382 par Stefano Azzi (Information écrite de Massimo Medica, transmise par Alexandre Jury, courrier de 2019). Mais ce répertoire bolonais était aussi connu à Toulouse au tournant du siècle, comme dans les marges peintes par Jean de Toulouse pour le portrait des Capitouls de 1412-1413 (Nadal, 2020, p. 166).
Dimensions 330 x 230 (213 x 152) mm
Reliure Reliure du 17e siècle cousue sur quatre nerfs, restaurée le 28 décembre 1956. Ais de cartons couverts d'une peau brun clair, estampée à froid d'un encadrement de filets et de fleurons. Attache pour la chaîne conservée en tête du plat inférieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1955-1956, p. 315).
Autres caractéristiques matérielles Bologne ? (voir Décor)  
Présentation du contenu

Raimundus Martini, Pugio fidei (f. 1r-90r).
Kaeppeli, t. III, 1980, p. 282-283, n° 3397 ; Berthier, 1936, p. 282 ; Stegmüller, Repertorium biblicum, n° 7157, 2.

1) Prologue (f. 1r-2r) : « Incipit prohemium in Pugione christiane fidei, editum a fratre Raymundo, de ordine Predicatorum, ad impiorum perfidiam jugulandam, set maxime Judeorum. — Cum juxta beatum Paulum valde sit decens et pulcrum si predicator veritatis sit exhortari...-...mihi quoque in Predicatorum ordine minimo ad eternam salutem Jesus Christus, qui cum patre et Spiritu sancto vivit et regnat Deus in secula seculorum. Amen. — Explicit prohemium. »

2) Partie 1 (f. 2r-26v) : « Incipit Pugio de diversitate errantium a via veritatis et fidei. Primum capitulum... " (f. 2r), "Viam vere fidei et veritatis errantium turba, licet quodam modo sit incomprensibilis et infinita...-...nec ulla contra eam poterit objectio fieri, que non sit solubilis. Sicque explicit prima pars hujus libri Pugionis. Amen. ».

3) Partie 2 (f. 26v-90r) : « Incipit pars secunda, ubi probabitur adventus Messie, et in qua [de] divisione duodecim tribuum filiorum Israel et de reprobatione decem tribuum..." (f. 26v), "Nunc itaque quoniam principales errores...-...ac sic istud capitulum et secunda pars istius operis, in qua principaliter agitur de adventu Messie, pariter terminantur. — Explicit secunda pars Pugionis, ac per consequens totum opus, editum a fratre Raimundo, ordinis Predicatorum, ad Judeorum et Sarracenorum perfidiam jugulandam. »

Molinier en 1885 ajoute "cet ouvrage a été édité, d'après plusieurs manuscrits, par Bosquet, évêque de Lodève, et divers savants, en 1651, à Paris, in-folio. Sur l'auteur du livre, voir Antonio, Bibliotheca hispana vetus , édition de Rome, 1696, II, 59-62. Dans l'imprimé, existe une troisième partie, remplie de passages hébreux, que notre copiste n'a pas transcrite ; il a également omis les passages hébreux qui se trouvent dans les deux premiers livres".

Historique de la conservation

Selon son colophon le manuscrit a été écrit en 1405 par Coradus de Allamania pour un certain maître Petrus de Cruce de Corduba [Cordoue ?]. Grâce aux incipit du second feuillet, M. Morard a identifié ce livre comme étant l'exemplaire de la bibliothèque portative de Benoît XIII constituée entre 1405-1408. Le livre n'étant pas mentionné dans l'inventaire après décès du cardinal en 1466, il aurait pu être donné par ce dernier aux dominicains en 1463 après l'incendie de la ville (Morard, 2014, p. 112, T219).

Le manuscrit est conservé à la bibliothèque du couvent des dominicains de Toulouse au moins depuis le 17e siècle, comme le prouvent l'ex-libris inscrit sur le contre plat supérieur : Ex bibliotheca communi Fratrum Praedicatorum conventus Tholosani reformati (le couvent toulousain adhère à la réforme depuis 1599), l'étiquette 59 typique des livres de cette bibliothèque au 18e siècle et le vestige d'étiquette révolutionnaire où on peut encore lire la mention « Praed[icatorum]... ».

Une étiquette du 17e siècle désormais collée sur le contre plat inférieur précise que le manuscrit a été prêté au couvent réformé du noviciat général à Paris « Soit donné au fr[ère Vincent] Bosside, Scindic général [de la] Province tholozaine, de l'ordre des frères prescheurs au noviciat [du] faux bourg St. Germain... » (Morard, 2014, p. 112, T219). Le déplacement de l'ouvrage correspond peut-être au projet d'édition du texte commencé par P. J. de Maussac à partir d'exemplaires conservés notamment dans le « couvent de Saint-Thomas » à Toulouse (Touron, 1743, I, p. 496) ; projet repris par J. de Voisin qui publie le livre à Paris en 1651. (Nadal, 2020, p. 22).

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : n° 11. Martinus, Raym. Pugio fidei per Conradum de Allamania. Bas. Prov : Dom (Dominicains) 1 vol./ f. / 1405 / vél. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 475).

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (février 2021).
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Ce document a été numérisé intégralement. Il est consultable dans Gallica.Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé
Bibliographie

1953, Toulouse, capitale de province sous l'ancien régime, Toulouse, Musée des Augustins, n° 12, p. 13.

1955, Bibliothèque municipale de Toulouse. Livres italiens du XIVe au XVIIIe siècles, 19 mars 1955 [dactylographié], p. 1.

1985, Les Jacobins, 1385-1985, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 50, p. 34 (C. Péligry, P. Cazalès-Rico).

1989, Patrimoine public et Révolution française, Toulouse, Réfectoire des Jacobins, n° 13, p. 145-146 (P. Cazalès-Rico).

Bibliographie

Touron A., Histoire des hommes illustres de l'ordre de saint Dominique, t. I, Paris, 1743, p. 496.

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 138-139.

Berthier A., « Un maître orientaliste du XIIIe siècle, Raymond Martin O.P. », Archivum Fratrum Praedicatorum, 1936, vol. 6, p. 282.

Robert Mesuret, Évocation du vieux Toulouse, Paris, Les éditions de Minuit, 1960, p. 429 (mention).

Garand M., Mabille M., Metman J., in Samaran C., Marichal R. (dir.), Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, t. VI, Bourgogne, Centre, Sud-Est et Sud-Ouest de la France, Paris, CNRS, 1968, p. 399 (notice détaillée).

Kaeppeli T., Scriptores ordinis Praedicatorum Medii aevi, t. III, Rome, 1980, p. 282-283, n° 3397.

Reinhardt K., Santiago-Otero H., Biblioteca biblica ibérica medieval, Madrid, 1986, p. 300.

Delsaux O., « Profil d'un des copistes des manuscrits originaux de Christine de Pizan : P. de la Croix alias la main R », Scriptorium, 2011, t. 65-2, p. 259 note 16. https://www.persee.fr/doc/scrip_0036-9772_2011_num_65_2_4133

Hasselhoff G. K., « Towards an edition of Ramon Martí's « Pugio fidei » », Bulletin de philosophie médiévale, 55, 2013, p. 45-56.

Alidori Battaglia L., « Libri di lettori, libri di prelati : tre manoscritti toscani nella Biblioteca dei Domenicani di Tolosa e una commisione di Bertrando Del Poggetto », Il codice miniato in Europa : libri per la chiesa, per la città, per la corte, Padoue, Il Poligrafo, 2014, p. 223.

Hasselhoff G. K., Texte zur Gotteslehre. Pugio fidei I-III, 1-6. Raimundus Martini, Freiburg i. Br.-Basel-Wien, Herder Verlag, 2014, p. 34.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 85, p. 96 note 96, p. 107, p. 112.

Bobichon P., « Le manuscrit latin 1405 de la Bibliothèque Sainte-Geneviève (Paris). Autographe et œuvre d'un converti », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí 's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 101 note 280 (mention).

Giletti A., « Early witness : Thomas Aquinas, Albert the Great and Peter of Tarentaise in Ramon Martí's Pugio fidei (c. 1278) », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí 's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 121 note 1.

Hasselhoff G. K., « The projected edition of Ramon Marti's Pugio Fidei : a survey and a stemma », in Hasselhoff G. K., Fidora A. (éd.), Ramon Martí's Pugio Fidei Studies and texts, (Exemplaria Scholastica. Textos i estudis medievals, vol. 8), Santa Coloma de Queralt, 2017, p. 11 note 2, p. 17, 20, 26, 28, 29, 30, 38 (Toulouse, ms. 219 = D).

Bilotta Maria Alessandra, « Nuovi elementi per la storia delle produzione e della circolazione dei manoscritti giuridici miniati nel Midi della Francia tra xiii e xiv secolo : alcuni frammenti e manoscritti ritrovati », dans Bilotta Maria Alessandra (éd.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries), Officina di Studi Medievali, Palerme, 2018, p. 351 (mention).

Nadal É., « A la recherche d'une bibliothèque disparue », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 22.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 165-166.

Retour en haut de page