Accueil CCFr  >   EADC Évangéliaire à l'usage des dominicains
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Évangéliaire à l'usage des dominicains

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  Ms. 111 Ancienne cote :  n° 463 (1819, Dauzat) Ancienne cote :  I, 187 (avant 1885) Support :  Parchemin Importance matérielle :  1 feuillet de garde de restauration + 176 feuillets + 2 feuillets de fragments + 1 feuillet de garde de restauration Écriture :  Littera textualis libraria homogène. Le copiste de l'évangéliaire serait le même que celui du Missel des dominicains de Toulouse, ms. 105 de la BM de Toulouse (Haruna-Czaplicki, 2008, note 103, p. 262). Particularités codicologiques :  17 cahiers de six bifeuillets, sauf le cahier n° 1 (f. 1-3) de deux bifeuillets, les cahiers n° 10 (f. 99-108) et n° 16 (f. 167-174) de cinq bifeuillets, et le dernier cahier (f. 175-176) de un bifeuillet. Il manque un feuillet entre les f. 28 et 29, et deux feuillets entre les f. 174 et 175. Les f. 117 et 118 sont probablement montés sur onglet car ils n'ont pas leur pendant ; mais on ne remarque pas de rupture dans le texte. Les cahiers sont classés par ordre alphabétique de A à R.
Fragment : Dionysius Areopagita, De caelesti hierarchia, 13e siècle (Falmagne, 2016, p. 380, n° 43).
Réglure :  Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes, 17 lignes. Décoration :  Quinze initiales puzzle filigranées (f. 4r, 12v, 63v, 113v, 125v, 130r, 139r, 140r, 145r, 147v, 149r, 154r, 160r, 161v, 164r), nombreuses initiales filigranées à l'encre rouge et bleue. L'artiste qui réalise les initiales filigranées serait le même que celui qui travaille dans le Missel des dominicains de Toulouse (Toulouse, BM, ms. 105) ce qui confirmerait l'origine également toulousaine de ce volume (Haruna-Czaplicki 2008, p. 262, note 103). Dimensions  272 x 190 (225 x 130) mm Reliure :  Reliure cousue sur quatre nerfs, entièrement refaite le 17 juin 1970. Ais de bois couverts d'une peau brun clair retournée (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1961-1970, p. 2016203). Autres caractéristiques matérielles :  Toulouse Présentation du contenu : 

Évangéliaire à l'usage des dominicains

1) Texte noté des leçons, main différente du reste de l'ouvrage (f. 1r-3v) : Modus legendi evangelii in hiis que infra ponuntur et in similibus principia : Dominus Vobiscum...(f. 1r), Modus legendi passiones in his que infra ponuntur et in similibus vox media (f. 1v), .

2) Leçons pour le temporal (f. 4r-139v) : Dominica prima in adventu domini. Sequentia s. Evangelii secundum Matheum (f. 4r), partie notée : Dominus vobiscum...Factum est autem cum baptizaretur...(f. 15r), Passio domini nostri Ihesu Christi (f. 63v), partie notée : Exultet cum angelica..(f. 107r), In die sancto Pasche (f. 113v), In die Pentecosten (f. 125v), In festo s. Trinitatis (f. 130r), In die consecrationis ecclesie et in anniversario eiusdem (f. 139r),

3) Leçons pour le sanctoral (f. 139v-) : In vigilia s. Andree ap. (f. 139v), b. Petri mar. (29 avril, f. 149r), In translatione b. Dominici (24 mai, f. 152r), s. Antonii conf. (12 juin, f. 152), s. Marthe virg. (27 juillet, f. 158v), In oct. s. Dominici (f. 160r), s. Katherine virg. (f. 166r).

4) Leçons pour le commun des saints (f. 166r-174r).

5) Leçons pour fêtes diverses. Incomplet (f. 174r-v) : De spiritu sancto (f. 174r), De sancte cruce [incomplet] (f. 174v), In nativitate domini (f. 175r), In quotidianis missis defunctorum (f. 175r), In festo corporis Christi (f. 176r).

Dans le sanctoral, on remarque l'absence d'Édouard (ajouté au calendrier dominicain en 1265) et de Wenceslas (ajouté en 1300), mais la présence de Marthe (ajoutée en 1277), ce qui argumente en faveur d'une datation entre 1277 et 1300, confirmée par le décor. P.-M. Gy propose également de dater le manuscrit entre 1276 et 1298 (Gy, 2004, p. 13 note 35). On note en revanche l'absence de saints propre au calendrier toulousain : Antonin, Exupère ou Saturnin.

Addition de "Enrico" au 16e siècle dans le texte de l'Exultet (f. 112v) :...cum beatissimo papa nostro .N. atque pontifice nostro. nec non et gloriosissimo rege nostro "Enrico" [Henri II de France, 1547-1559?].

Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (janvier 2021).

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 54.

Gy P.-M., « Documentation concernant le ms. Santa Sabina XIV L 1 »,in Boyle L. E., Gy P.-M. (dir.), Aux origines de la liturgie dominicaine : le manuscrit Santa Sabina XIV L 1, Rome, Paris, 2004, p. 13 note 35.

Haruna-Czaplicki H., Les manuscrits enluminés exécutés pour Bernard de Castanet évêque d'Albi de 1276 à 1308, et la production du livre à Toulouse aux alentours de 1300, thèse sous la direction de M. Pradalier-Schlumberger, Université Toulouse Le Mirail, 2006, vol. I, p. 103, p. 298 note 15.

Haruna-Czaplicki H., « Le décor des manuscrits de Bernard de Castanet et l'enluminure toulousaine vers 1300 », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 2008, t. 68, p. 262 note 103. En ligne

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107.

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux, 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 380, n° 43.

Haruna-Czaplicki H., « Histoire et décoration de deux légendiers toulousains apparentés au légendier de Moissac », in Peloux F. (éd.), Le légendier de Moissac et la culture hagiographique méridionale autour de l'an mil, Brepols, Turnhout, 2018, p. 249, p. 251.

Falmagne T., « Fragments et recyclage d'une Bible chez les dominicains de Toulouse », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 37 note 10.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1. (mention).

Bibale ms. 111

Cote Ms. 111
Ancienne cote n° 463 (1819, Dauzat)
Ancienne cote I, 187 (avant 1885)
Titre Évangéliaire à l'usage des dominicains
Date 1277-1300 (voir Calendrier)
Langue Latin
Support Parchemin
Importance matérielle 1 feuillet de garde de restauration + 176 feuillets + 2 feuillets de fragments + 1 feuillet de garde de restauration
Écriture Littera textualis libraria homogène. Le copiste de l'évangéliaire serait le même que celui du Missel des dominicains de Toulouse, ms. 105 de la BM de Toulouse (Haruna-Czaplicki, 2008, note 103, p. 262).
Particularités codicologiques 17 cahiers de six bifeuillets, sauf le cahier n° 1 (f. 1-3) de deux bifeuillets, les cahiers n° 10 (f. 99-108) et n° 16 (f. 167-174) de cinq bifeuillets, et le dernier cahier (f. 175-176) de un bifeuillet. Il manque un feuillet entre les f. 28 et 29, et deux feuillets entre les f. 174 et 175. Les f. 117 et 118 sont probablement montés sur onglet car ils n'ont pas leur pendant ; mais on ne remarque pas de rupture dans le texte. Les cahiers sont classés par ordre alphabétique de A à R.
Fragment : Dionysius Areopagita, De caelesti hierarchia, 13e siècle (Falmagne, 2016, p. 380, n° 43).
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes, 17 lignes.
Décoration Quinze initiales puzzle filigranées (f. 4r, 12v, 63v, 113v, 125v, 130r, 139r, 140r, 145r, 147v, 149r, 154r, 160r, 161v, 164r), nombreuses initiales filigranées à l'encre rouge et bleue. L'artiste qui réalise les initiales filigranées serait le même que celui qui travaille dans le Missel des dominicains de Toulouse (Toulouse, BM, ms. 105) ce qui confirmerait l'origine également toulousaine de ce volume (Haruna-Czaplicki 2008, p. 262, note 103).
Dimensions 272 x 190 (225 x 130) mm
Reliure Reliure cousue sur quatre nerfs, entièrement refaite le 17 juin 1970. Ais de bois couverts d'une peau brun clair retournée (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1961-1970, p. 2016203).
Autres caractéristiques matérielles Toulouse
Présentation du contenu

Évangéliaire à l'usage des dominicains

1) Texte noté des leçons, main différente du reste de l'ouvrage (f. 1r-3v) : Modus legendi evangelii in hiis que infra ponuntur et in similibus principia : Dominus Vobiscum...(f. 1r), Modus legendi passiones in his que infra ponuntur et in similibus vox media (f. 1v), .

2) Leçons pour le temporal (f. 4r-139v) : Dominica prima in adventu domini. Sequentia s. Evangelii secundum Matheum (f. 4r), partie notée : Dominus vobiscum...Factum est autem cum baptizaretur...(f. 15r), Passio domini nostri Ihesu Christi (f. 63v), partie notée : Exultet cum angelica..(f. 107r), In die sancto Pasche (f. 113v), In die Pentecosten (f. 125v), In festo s. Trinitatis (f. 130r), In die consecrationis ecclesie et in anniversario eiusdem (f. 139r),

3) Leçons pour le sanctoral (f. 139v-) : In vigilia s. Andree ap. (f. 139v), b. Petri mar. (29 avril, f. 149r), In translatione b. Dominici (24 mai, f. 152r), s. Antonii conf. (12 juin, f. 152), s. Marthe virg. (27 juillet, f. 158v), In oct. s. Dominici (f. 160r), s. Katherine virg. (f. 166r).

4) Leçons pour le commun des saints (f. 166r-174r).

5) Leçons pour fêtes diverses. Incomplet (f. 174r-v) : De spiritu sancto (f. 174r), De sancte cruce [incomplet] (f. 174v), In nativitate domini (f. 175r), In quotidianis missis defunctorum (f. 175r), In festo corporis Christi (f. 176r).

Dans le sanctoral, on remarque l'absence d'Édouard (ajouté au calendrier dominicain en 1265) et de Wenceslas (ajouté en 1300), mais la présence de Marthe (ajoutée en 1277), ce qui argumente en faveur d'une datation entre 1277 et 1300, confirmée par le décor. P.-M. Gy propose également de dater le manuscrit entre 1276 et 1298 (Gy, 2004, p. 13 note 35). On note en revanche l'absence de saints propre au calendrier toulousain : Antonin, Exupère ou Saturnin.

Addition de "Enrico" au 16e siècle dans le texte de l'Exultet (f. 112v) :...cum beatissimo papa nostro .N. atque pontifice nostro. nec non et gloriosissimo rege nostro "Enrico" [Henri II de France, 1547-1559?].

Historique de la conservation

Ce manuscrit provient de la bibliothèque du couvent des dominicains de Toulouse. Il possède l'étiquette 58 typique de la bibliothèque au 18e siècle, ainsi que l'étiquette probablement révolutionnaire indiquant une provenance dominicaine : « Ms. ff. Praed[icatorum] n° 104 ».

L'inventaire établi par Dauzat en 1819 comporte une erreur, le n° 469 du catalogue manuscrit renvoie bien à cet évangéliaire, qui porte pourtant sur l'exemplaire la cote n° 463.

- Liste de quelques livres conservés dans la bibliothèque des dominicains de Toulouse, établie vers 1680 : Evangelia totius anni (Paris, BnF, ms. latin 10395, f. 232v). Il peut s'agir des ms. 111 ou 112 de la BM de Toulouse.

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : n° 469 [confondu avec 463]. Missale. 7° Ex. Bois. Prov : Dom. (Dominicains) 1 vol. / f. / vél. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 477).

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (janvier 2021).
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Ce document a été numérisé intégralement. Il est consultable dans Gallica.Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé
Bibliographie

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t.VII. Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 54.

Gy P.-M., « Documentation concernant le ms. Santa Sabina XIV L 1 »,in Boyle L. E., Gy P.-M. (dir.), Aux origines de la liturgie dominicaine : le manuscrit Santa Sabina XIV L 1, Rome, Paris, 2004, p. 13 note 35.

Haruna-Czaplicki H., Les manuscrits enluminés exécutés pour Bernard de Castanet évêque d'Albi de 1276 à 1308, et la production du livre à Toulouse aux alentours de 1300, thèse sous la direction de M. Pradalier-Schlumberger, Université Toulouse Le Mirail, 2006, vol. I, p. 103, p. 298 note 15.

Haruna-Czaplicki H., « Le décor des manuscrits de Bernard de Castanet et l'enluminure toulousaine vers 1300 », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 2008, t. 68, p. 262 note 103. En ligne

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107.

Falmagne T., « Fragments et bibliothèques médiévales à Toulouse : vestiges mineurs, signes de bibliothèques majeures disparues », Culture religieuse méridionale. Les manuscrits et leur contexte artistique, Cahiers de Fanjeaux, 51, Toulouse, Privat, 2016, p. 380, n° 43.

Haruna-Czaplicki H., « Histoire et décoration de deux légendiers toulousains apparentés au légendier de Moissac », in Peloux F. (éd.), Le légendier de Moissac et la culture hagiographique méridionale autour de l'an mil, Brepols, Turnhout, 2018, p. 249, p. 251.

Falmagne T., « Fragments et recyclage d'une Bible chez les dominicains de Toulouse », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 37 note 10.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1. (mention).

Bibliographie

Bibale ms. 111

Retour en haut de page