Accueil CCFr  >   EADC Iohannes de Francofordia (Smitzkil), Expositio in Iob
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Iohannes de Francofordia (Smitzkil), Expositio in Iob

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  Ms. 43 Ancienne cote :  n° 454 (1819, Dauzat) Ancienne cote :  I, 228 (avant 1885) Support :  Parchemin Importance matérielle :  1 feuillet de garde de restauration + 2 feuillets de garde médiévaux + 231 feuillets + 1 feuillet de garde de restauration Écriture :  Littera cursiva libraria et textualis libraria, selon les différentes mains. Changement de main notamment au f. 169v. Selon Garand, Mabille, Metman, 1968, p. 379, l'auteur qui a écrit de sa main le colophon au f. 230r, aurait corrigé et annoté le texte en rouge dans la première partie (f. 1-169r) et en noir dans la seconde (f. 169v-239r). Le f. 52r, doublon du f. 51v, a été barré à l'encre rouge par un correcteur. Deux manicules au f. 151v. Particularités codicologiques :  Manuscrit homogène : 21 cahiers de sixbifeuillets, sauf les cahiers n° 1 et n° 16 (f. 1-8, 170-177) de quatre bifeuillets, les cahiers 3, 5 et 15 (f. 21-30, 43-51, 160-169) de cinq bifeuillets et le cahier n° 21 (f. 226-231) de trois bifeuillets. Ce dernier cahier était à l'origine composé de cinq bifeuillets dont quatre feuillets découpés. Il a été réorganisé lors de la restauration de 1951.
Réclames à chaque cahier, et signe d'assemblage des cahiers n° 5 à 20 (f. 43-225) au bas du premier feuillet de chaque cahier : en chiffre romain, en chiffres arabes (cahier n° 8, 13, 14 et 18, f. 76r, 136r, 148r, 190r) ou en toute lettre (cahier n° 7, f. 64r : septimus). Pour les cahiers 15 et 18 (f. 160r, 190r), le numéro de cahier est suivi de la mention sext[ernus] (sénion) sans doute utilisé comme terme générique pour « cahier », car le cahier n° 15 est en réalité composé de cinq bifeuillets. Foliotation médiévale à l'encre noire en chiffres arabes, dans laquelle le f. 37 n'existe pas (corrigé par la foliotation moderne). Feuillet découpé entre les f. 42 et 43, mais sans lacune (la réclame du f. 42v coïncide avec le début du f. 43r).
Réglure :  Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes, 33 à 42 lignes ; piqûres marginales. Décoration :  Initiales peintes en rouge, rubriques. Dimensions  220 x 155 (170 x 115) mm Reliure :  Reliure cousue sur trois nerfs, restaurée le 19 juin 1951. Ais de bois couvert à l'origine d'une peau blanche retournée, restaurée avec une peau retournée brun clair. Ferrure du fermoir du plat inférieur conservé (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1950-1952, p. 78). Autres caractéristiques matérielles :  Allemagne ? Présentation du contenu : 

Iohannes de Francofordia (Smitzkil), Expositio in Iob.
Kaeppeli, t. II, 1975, p. 426, n° 2339 ; Stegmüller, Repertorium biblicum, n° 4471, n° 11195.

Incipit : « O vos omnes qui transitis per viam attendite...Ita scribitur Tren. 1 cap. Licet verbum preallegatum sit vaticinatum et prophetatum de Iesu Christo, Salvatore nostro, in quantum omnia genera passionum sustinuit... ».

Selon l'ex-dono du f. 230r l'ouvrage a été donné par son auteur au couvent de Toulouse, à la faveur du chapitre général des dominicains de 1358 tenu à Strasbourg : « Noverint universi quod ego complevi expositionem super Iob usque ad XXVIII capitulum inclusive, et exemplar quod manu propria scripsi, ob caritatem Ihesu Christ et ob devocionem sancti Petri martiris necnon ratione dilatationis dictorum misi Mediolanum [Milan] anno Domini M°CCC°LVIII [1358] in capitulo generali quod fuit celebratum Argentine [Strasbourg] » (Garand, Mabille, Metman, 1968, p. 379 ; Morard, 2014, p. 97, p. 115).
Au f. 173v, mention de l'année 1357 : « ...isto anno, videlicet M°CCCLVII [1357], due civitates in Alemannia sunt quasi destructe et annichilate... » (f. 173v) (note relevée dans 1968, Garand, Mabille, Metman, p. 379).

Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (novembre 2020)

Quétif J., échard J., Scriptores ordinis praedicatorum recensiti..., Paris, 1719, t. I, p. 647.

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t. VII, Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 20-21.

Stegmüller, Repertorium biblicum Medii Aevi, Madrid, 1940-1980, vol. 7, p. 319, n° 4471, n° 11195.

Garand M., Mabille M., Metman J. in Samaran C., Marichal R. (dir.), Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, T. VI, Bourgogne, Centre, Sud-Est et Sud-Ouest de la France, Paris, CNRS, 1968, p. 379 (notice détaillée).

Kaeppeli T., Scriptores ordinis praedicatorum Medii Aevi, t. II, Rome, 1975, p. 426, n° 2339.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 97, p. 107, p. 112, p. 114, p. 115.

Falmagne T., « Fragments et recyclage d'une Bible chez les dominicains de Toulouse », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 37 note 10.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1.

Bibale ms. 43

Cote Ms. 43
Ancienne cote n° 454 (1819, Dauzat)
Ancienne cote I, 228 (avant 1885)
Titre Iohannes de Francofordia (Smitzkil), Expositio in Iob
Date Vers 1357-1358 (voir ex-dono)
Langue Latin
Support Parchemin
Importance matérielle 1 feuillet de garde de restauration + 2 feuillets de garde médiévaux + 231 feuillets + 1 feuillet de garde de restauration
Écriture Littera cursiva libraria et textualis libraria, selon les différentes mains. Changement de main notamment au f. 169v. Selon Garand, Mabille, Metman, 1968, p. 379, l'auteur qui a écrit de sa main le colophon au f. 230r, aurait corrigé et annoté le texte en rouge dans la première partie (f. 1-169r) et en noir dans la seconde (f. 169v-239r). Le f. 52r, doublon du f. 51v, a été barré à l'encre rouge par un correcteur. Deux manicules au f. 151v.
Particularités codicologiques Manuscrit homogène : 21 cahiers de sixbifeuillets, sauf les cahiers n° 1 et n° 16 (f. 1-8, 170-177) de quatre bifeuillets, les cahiers 3, 5 et 15 (f. 21-30, 43-51, 160-169) de cinq bifeuillets et le cahier n° 21 (f. 226-231) de trois bifeuillets. Ce dernier cahier était à l'origine composé de cinq bifeuillets dont quatre feuillets découpés. Il a été réorganisé lors de la restauration de 1951.
Réclames à chaque cahier, et signe d'assemblage des cahiers n° 5 à 20 (f. 43-225) au bas du premier feuillet de chaque cahier : en chiffre romain, en chiffres arabes (cahier n° 8, 13, 14 et 18, f. 76r, 136r, 148r, 190r) ou en toute lettre (cahier n° 7, f. 64r : septimus). Pour les cahiers 15 et 18 (f. 160r, 190r), le numéro de cahier est suivi de la mention sext[ernus] (sénion) sans doute utilisé comme terme générique pour « cahier », car le cahier n° 15 est en réalité composé de cinq bifeuillets. Foliotation médiévale à l'encre noire en chiffres arabes, dans laquelle le f. 37 n'existe pas (corrigé par la foliotation moderne). Feuillet découpé entre les f. 42 et 43, mais sans lacune (la réclame du f. 42v coïncide avec le début du f. 43r).
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte à longues lignes, 33 à 42 lignes ; piqûres marginales.
Décoration Initiales peintes en rouge, rubriques.
Dimensions 220 x 155 (170 x 115) mm
Reliure Reliure cousue sur trois nerfs, restaurée le 19 juin 1951. Ais de bois couvert à l'origine d'une peau blanche retournée, restaurée avec une peau retournée brun clair. Ferrure du fermoir du plat inférieur conservé (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1950-1952, p. 78).
Autres caractéristiques matérielles Allemagne ?
Présentation du contenu

Iohannes de Francofordia (Smitzkil), Expositio in Iob.
Kaeppeli, t. II, 1975, p. 426, n° 2339 ; Stegmüller, Repertorium biblicum, n° 4471, n° 11195.

Incipit : « O vos omnes qui transitis per viam attendite...Ita scribitur Tren. 1 cap. Licet verbum preallegatum sit vaticinatum et prophetatum de Iesu Christo, Salvatore nostro, in quantum omnia genera passionum sustinuit... ».

Selon l'ex-dono du f. 230r l'ouvrage a été donné par son auteur au couvent de Toulouse, à la faveur du chapitre général des dominicains de 1358 tenu à Strasbourg : « Noverint universi quod ego complevi expositionem super Iob usque ad XXVIII capitulum inclusive, et exemplar quod manu propria scripsi, ob caritatem Ihesu Christ et ob devocionem sancti Petri martiris necnon ratione dilatationis dictorum misi Mediolanum [Milan] anno Domini M°CCC°LVIII [1358] in capitulo generali quod fuit celebratum Argentine [Strasbourg] » (Garand, Mabille, Metman, 1968, p. 379 ; Morard, 2014, p. 97, p. 115).
Au f. 173v, mention de l'année 1357 : « ...isto anno, videlicet M°CCCLVII [1357], due civitates in Alemannia sunt quasi destructe et annichilate... » (f. 173v) (note relevée dans 1968, Garand, Mabille, Metman, p. 379).

Historique de la conservation

Une note du 14e siècle, placée sous l'ex-dono du f. 230r, précise que le livre a été donné au couvent des dominicains de Toulouse pour le service de la province :« Istum librum dat quidam bonus frater ordinis Praedicatorum, compilator eius, de provincia Theutonie, conventui Tolosano, eiusdem ordinis, pro servicio provintie Tholosane, et quod in libraria ponatur vel pro exemplari fratribus concedatur, et pro auctore Deus exoretur » (Garand, Mabille, Metman, 1968, p. 379, « exemplari » est lu comme « extrahi » par Morard, 2014, p. 97, 115). Molinier en concluait que ce texte était l'oeuvre d'un dominicain allemand, probablement définiteur de l'ordre, car le chapitre tenu en 1358 à Strasbourg fut un chapitre de définiteurs (Molinier, 1885, p. 21).

Ex-libris du 15e siècle du couvent des dominicains de Toulouse en page de garde : « Pertinet librarie conventus Tholose fratrum praedicatorum » (Morard, 2014, p. 112). Ce manuscrit était également dans la bibliothèque des dominicains de Toulouse en 1719 (Quétif, échard, 1710, I, p. 647).

- Inventaire de la bibliothèque des dominicains de Toulouse par le Père Laqueille en 1683 ; S. 33, T. 6. Expositio libri Iob. (Toulouse, BM, ms. 883, f. 135r).

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : n° 454. Expositio in Iob. Bois. Prov : Dom. (Dominicains). 1 vol. / 4 / vél. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 467).

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal (novembre 2020)
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Ce document a été numérisé intégralement. Il est consultable dans Gallica.Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé
Bibliographie

Quétif J., échard J., Scriptores ordinis praedicatorum recensiti..., Paris, 1719, t. I, p. 647.

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, t. VII, Toulouse, Nîmes, Paris, 1885, p. VIII, p. 20-21.

Stegmüller, Repertorium biblicum Medii Aevi, Madrid, 1940-1980, vol. 7, p. 319, n° 4471, n° 11195.

Garand M., Mabille M., Metman J. in Samaran C., Marichal R. (dir.), Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, T. VI, Bourgogne, Centre, Sud-Est et Sud-Ouest de la France, Paris, CNRS, 1968, p. 379 (notice détaillée).

Kaeppeli T., Scriptores ordinis praedicatorum Medii Aevi, t. II, Rome, 1975, p. 426, n° 2339.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 97, p. 107, p. 112, p. 114, p. 115.

Falmagne T., « Fragments et recyclage d'une Bible chez les dominicains de Toulouse », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 37 note 10.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1.

Bibliographie

Bibale ms. 43

Retour en haut de page