Accueil CCFr  >   EADC Biblia iuxta vulgatam latina versionem ; Stephanus Langton, Interpretationes Hebraicorum nominum.
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Biblia iuxta vulgatam latina versionem ; Stephanus Langton, Interpretationes Hebraicorum nominum.

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Toulouse
Cote 1-887
Titre Manuscrits de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
N° :  Ms. 3 Ancienne cote :  n° 117 (1819, Dauzat) Ancienne cote :  III, 66 (avant 1885) Support :  Parchemin Importance matérielle :  3 feuillets de garde moderne + 422 feuillets + 3 feuillets de garde moderne Écriture :  Littera textualis libraria de type méridional (Haruna-Czaplicki, 2006, vol. I, p. 98, note 54). Deux changements d'écriture : entre les f. 174 et 176 (Livre de Baruch) avec une écriture plus irrégulière et sans décor, puis à partir du f. 378r (Nomina hebraicorum) un module d'écriture légèrement plus gros et une encre plus claire. Particularités codicologiques :  Trois unités codicologiques contemporaines avec chacune leur module d'écriture : les cahiers 1 à 33 (f. 1-377 : Biblia), deux bifeuillets contenant le Livre de Baruch (f. 174-176) insérés au centre du cahier 15 (f. 170-180), et les cahiers 34 à 36 (f. 378-421 : Nomina hebraicorum nominum).
38 cahiers composés de six bifeuillets, sauf le cahier n° 2 (f. 13-26) composé de sept bifeuillets, le cahier n° 16 de deux bifeuillets (f. 181-184), le cahier n° 33 de cinq bifeuillets (f. 370-377), le cahier n° 35 de quatre bifeuillets (f. 390-397), les cahiers n° 36 et 37 de cinq bifeuillets (f. 398-417) et le dernier cahier de trois bifeuillets (f. 418-422), dont deux feuillets collés sur onglet (f. 418 et 422). Seulement deux réclames encore visibles aux f. 38v et 50v.
Nombreux feuillets découpés : un feuillet entre le f. 82 et 83 (sans lacune dans le texte), entre le f. 176 et 177 (sans lacune dans le texte), entre le f. 226 et 227 (manque le début du Ct.), entre le f. 244 et 245 (manque le début de 1Par.), entre le f. 281 et 282 (manque le début de 1Mcc.), entre le f. 299 et 300 (feuillet probablement vierge, marque la transition entre l'Ancien et le Nouveau Testament), deux feuillets entre le f. 350 et 351 (manque 2Io, 3Io., et le début de Rm.), un feuillet entre le f. 369 et 370 (manque fin Tit., début Hebr.), deux feuillets entre le f. 377 et 378 (feuillets vierges servant de transition entre la Bible et les Nomina hebraicorum), un feuillet entre le f. 421 et 422 (manque la fin des Nomima hebraicorum). 
Réglure :  Réglure à la mine de plomb. Texte sur deux colonnes, 50 lignes (f. 1-377), 49 lignes (f. 378-421). Décoration :  Une initiale historiée peinte sur fond d'or, illustrant la Création du monde avec développement marginal (f. 4r), deux initiales puzzle filigranées à bandes d'I (f. 1r, f. 277v), nombreuses initiales puzzle filigranées (encres rouge et bleue) parfois dotées de prolongements à l'italienne (f. 128r, 206v...), qui marquent le début de chaque livres bibliques et des psaumes 1 (f. 122r), 26 (f. 125r), 38 (f. 126v), 52 (f. 128v), 68 (f. 130r), 80 (f. 132v), 97 (f. 134v) et 109 (f. 136v). Initiales ornées découpées aux f. 53r et 54r (début du Dt.), 122r, 125r (début des Ps.), 141r (début du prologue d'Isaïe), 367r (début de 2Th.). Nombreuses initiales filigranées pour les chapitres et les autres psaumes, numérotation des chapitres également reportée dans la marge en chiffres romains ornés de filigranes.
Gn. (f. 4r) : sept médaillons circulaires superposés. De haut en bas : création du jour et de la nuit, séparation des eaux, création de la terre et des plantes, création de la lune et du soleil, création des poissons (Dieu devant une rivière), création d'Adam (et Eve?), Dieu en majesté.
La cohabitation des bandes d'I et des prolongements à l'italienne pourrait indiquer une datation entre 1225 et 1250, comme cela est constaté pour les manuscrits de production parisienne (sur la datation de ce type de décor voir Stirnemann P., « La décoration », in Géhin P. (dir.), Lire le manuscrit médiéval, Paris, Armand, Colin, 2005, p. 149) ce qui permet de proposer une datation autour de cette période ou un peu après, le style des initiales pouvant indiquer une production de la France septentrionale selon Odile Lépinay (Lépinay : Initiale.irht.cnrs.fr).
Dimensions  290 x 170 (185 x 113) mm Reliure :  Reliure du 17e-18e siècle, restaurée le 27 novembre 1956, cousue sur cinq nerfs. Ais cartonnés couverts d'une peau brun clair, estampée et dorée au dos et sur le plat supérieur avec cartouche de titre « Biblia sacra ms ». Fermoir en place. Perforations pour enchaîner le livre en queue du plat inférieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1955-1956, p. 5-7). Autres caractéristiques matérielles :  France septentrionale Historique de la conservation :  Informations sur le traitement : Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal, avec la collaboration de Martin Morard (octobre 2020)

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements , t. VII, Toulouse, Nîmes , Paris, 1885, p. VIII, p. 3-4https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/4

Bériou N., « L'évangile à la Messe et dans la prédication méridionale », Évangile et évangélisme, XIIe-XIIIe siècle, Cahiers de Fanjeaux 34, Toulouse, Privat, 1999, p. 45 note 37.

Haruna-Czaplicki H., Les manuscrits enluminés exécutés pour Bernard de Castanet évêque d'Albi de 1276 à 1308, et la production du livre à Toulouse aux alentours de 1300, thèse sous la direction de M. Pradalier-Schlumberger, Université Toulouse Le Mirail, 2006, vol. I, p. 98, note 54.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107, p. 112.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 158.

Bibale ms. 3

Initiale ms. 3

Ms. 3
Ancienne cote n° 117 (1819, Dauzat)
Ancienne cote III, 66 (avant 1885)
Titre Biblia iuxta vulgatam latina versionem ; Stephanus Langton, Interpretationes Hebraicorum nominum.
Date 1225-1250 (voir décoration)
Langue latin
Support Parchemin
Importance matérielle 3 feuillets de garde moderne + 422 feuillets + 3 feuillets de garde moderne
Écriture Littera textualis libraria de type méridional (Haruna-Czaplicki, 2006, vol. I, p. 98, note 54). Deux changements d'écriture : entre les f. 174 et 176 (Livre de Baruch) avec une écriture plus irrégulière et sans décor, puis à partir du f. 378r (Nomina hebraicorum) un module d'écriture légèrement plus gros et une encre plus claire.
Particularités codicologiques Trois unités codicologiques contemporaines avec chacune leur module d'écriture : les cahiers 1 à 33 (f. 1-377 : Biblia), deux bifeuillets contenant le Livre de Baruch (f. 174-176) insérés au centre du cahier 15 (f. 170-180), et les cahiers 34 à 36 (f. 378-421 : Nomina hebraicorum nominum).
38 cahiers composés de six bifeuillets, sauf le cahier n° 2 (f. 13-26) composé de sept bifeuillets, le cahier n° 16 de deux bifeuillets (f. 181-184), le cahier n° 33 de cinq bifeuillets (f. 370-377), le cahier n° 35 de quatre bifeuillets (f. 390-397), les cahiers n° 36 et 37 de cinq bifeuillets (f. 398-417) et le dernier cahier de trois bifeuillets (f. 418-422), dont deux feuillets collés sur onglet (f. 418 et 422). Seulement deux réclames encore visibles aux f. 38v et 50v.
Nombreux feuillets découpés : un feuillet entre le f. 82 et 83 (sans lacune dans le texte), entre le f. 176 et 177 (sans lacune dans le texte), entre le f. 226 et 227 (manque le début du Ct.), entre le f. 244 et 245 (manque le début de 1Par.), entre le f. 281 et 282 (manque le début de 1Mcc.), entre le f. 299 et 300 (feuillet probablement vierge, marque la transition entre l'Ancien et le Nouveau Testament), deux feuillets entre le f. 350 et 351 (manque 2Io, 3Io., et le début de Rm.), un feuillet entre le f. 369 et 370 (manque fin Tit., début Hebr.), deux feuillets entre le f. 377 et 378 (feuillets vierges servant de transition entre la Bible et les Nomina hebraicorum), un feuillet entre le f. 421 et 422 (manque la fin des Nomima hebraicorum). 
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte sur deux colonnes, 50 lignes (f. 1-377), 49 lignes (f. 378-421).
Décoration Une initiale historiée peinte sur fond d'or, illustrant la Création du monde avec développement marginal (f. 4r), deux initiales puzzle filigranées à bandes d'I (f. 1r, f. 277v), nombreuses initiales puzzle filigranées (encres rouge et bleue) parfois dotées de prolongements à l'italienne (f. 128r, 206v...), qui marquent le début de chaque livres bibliques et des psaumes 1 (f. 122r), 26 (f. 125r), 38 (f. 126v), 52 (f. 128v), 68 (f. 130r), 80 (f. 132v), 97 (f. 134v) et 109 (f. 136v). Initiales ornées découpées aux f. 53r et 54r (début du Dt.), 122r, 125r (début des Ps.), 141r (début du prologue d'Isaïe), 367r (début de 2Th.). Nombreuses initiales filigranées pour les chapitres et les autres psaumes, numérotation des chapitres également reportée dans la marge en chiffres romains ornés de filigranes.
Gn. (f. 4r) : sept médaillons circulaires superposés. De haut en bas : création du jour et de la nuit, séparation des eaux, création de la terre et des plantes, création de la lune et du soleil, création des poissons (Dieu devant une rivière), création d'Adam (et Eve?), Dieu en majesté.
La cohabitation des bandes d'I et des prolongements à l'italienne pourrait indiquer une datation entre 1225 et 1250, comme cela est constaté pour les manuscrits de production parisienne (sur la datation de ce type de décor voir Stirnemann P., « La décoration », in Géhin P. (dir.), Lire le manuscrit médiéval, Paris, Armand, Colin, 2005, p. 149) ce qui permet de proposer une datation autour de cette période ou un peu après, le style des initiales pouvant indiquer une production de la France septentrionale selon Odile Lépinay (Lépinay : Initiale.irht.cnrs.fr).
Dimensions 290 x 170 (185 x 113) mm
Reliure Reliure du 17e-18e siècle, restaurée le 27 novembre 1956, cousue sur cinq nerfs. Ais cartonnés couverts d'une peau brun clair, estampée et dorée au dos et sur le plat supérieur avec cartouche de titre « Biblia sacra ms ». Fermoir en place. Perforations pour enchaîner le livre en queue du plat inférieur (BM de Toulouse, Rapport de restauration, 1955-1956, p. 5-7).
Autres caractéristiques matérielles France septentrionale
Historique de la conservation

Le manuscrit provient de la bibliothèque du couvent des dominicains de Toulouse d'après l'ex-libris moderne du f. 1r : Pro bibliotheca conventus Tholosani praedicatorum. Les étiquettes A et 58 désormais collées sur le contre plat supérieur, sont typiques des livres de cette bibliothèque au cours du 18e siècle. L'étiquette appartenant probablement à la période révolutionnaire « Ms. ff. Praed[icatorum] n° 115 » confirme cette provenance.

Le livre se trouve dans le couvent, au moins depuis le 16e siècle, comme le prouve l'ex-libris d' Arnaud de Saint-Fort (A. Sanctus Fortis doctor regens universitatis theologiae, f. 1r), docteur en théologie qui fut prieur du couvent de Toulouse en 1567, 1579 et 1591. Il a aussi laissé son nom dans un bréviaire des dominicains de Toulouse (Toulouse, BM, ms. 78, f. 558v) et possédait au moins quatre autres imprimés, toujours conservés dans le fonds municipal (Fa A 1762, Fa A 1349, Fa D 21445, Res. B XVI 448).(Observations Nadal, 2020).
Au f. 422v, note de « Jehan de Nogues » laissée « l'an 1551 et le VIIIe jour du moys de mars...».

- Inventaire de la bibliothèque des dominicains de Toulouse par le Père Laqueille en 1683 : S. 32, T. 1: Biblia integra in quarto, parvo caractere, sed absoluta (Toulouse, BM, ms. 883, f. 134v).

- Inventaire de la bibliothèque municipale de Toulouse par l'abbé Dauzat en 1819 : Dauzat : n° 117. Biblia. B. Prov : Dominicains, 1 vol. / f. / ord. (Toulouse, BM, ms. 1176, p. 461)

Informations sur le traitement Notice de Molinier (1885) révisée par Emilie Nadal, avec la collaboration de Martin Morard (octobre 2020)
Document(s) de substitutionCe manuscrit a été numérisé intégralement par l’IRHT. Il est consultable dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux .Ce document a été numérisé intégralement. Il est consultable dans Gallica.Numérisation(s)
Manuscrit numérisé – BVMM

Numérisation(s)Document numérisé - Gallica
Bibliographie

Molinier A., Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements , t. VII, Toulouse, Nîmes , Paris, 1885, p. VIII, p. 3-4https://archive.org/details/cataloguegnr07franuoft/page/4

Bériou N., « L'évangile à la Messe et dans la prédication méridionale », Évangile et évangélisme, XIIe-XIIIe siècle, Cahiers de Fanjeaux 34, Toulouse, Privat, 1999, p. 45 note 37.

Haruna-Czaplicki H., Les manuscrits enluminés exécutés pour Bernard de Castanet évêque d'Albi de 1276 à 1308, et la production du livre à Toulouse aux alentours de 1300, thèse sous la direction de M. Pradalier-Schlumberger, Université Toulouse Le Mirail, 2006, vol. I, p. 98, note 54.

Morard M., « La bibliothèque évaporée. Livres et manuscrits des dominicains de Toulouse (1215-1840) » in Bériou N., Morard M., Nebbiai D. (éds.), Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants, Bibliologia 37, Turnhout, Brepols, 2014, p. 107, p. 112.

Nadal É., « Catalogue de l'exposition Manuscrits médiévaux des dominicains de Toulouse. Mémoire d'une bibliothèque », in Nadal É., Vène M. (dir), La bibliothèque des dominicains de Toulouse, Toulouse, PUM, 2020, p. 150 note 1, p. 158.

Bibliographie

Bibale ms. 3

Initiale ms. 3

Retour en haut de page