Accueil CCFr  >   EADC Roberti Abolant sive Altissiodorensis Chronicon ab origine mundi
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Roberti Abolant sive Altissiodorensis Chronicon ab origine mundi

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marceline Desbordes-Valmore. Douai, Nord Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VI. Douai
Cote 1-1239
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Douai
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Douai, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) C. Dehaisnes
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1878
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VI. Douai. Paris, Imprimerie nationale, 1878.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes

Autre(s) fichier(s) lié(s) à cette institution:

Présentation du contenu
Titre HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
N° :  800 Support :  Parchemin Importance matérielle :  96 feuillets Dimensions  330 mm × 220 Reliure :  Recouvert en toile noire Autres caractéristiques matérielles :  Écriture minuscule gothique, de trente-quatre lignes longues ; majuscules en rouge ou en bleu ; indications marginales en rouge. Bien conservé Présentation du contenu : 

« In primordio temporis ante omnera diem Deus pater in verbo... » — Desinit : « Anno M CC LXVIII... mortuus Viterbii, sepultus est in ecclesia, et cessavit sedes. »

Cette chronique a pour auteur Robert Abolant, Prémontré, moine de Saint-Marien d'Auxerre. Elle offre, surtout à partir de 1200, de grandes différences avec l'édition publiée en 1608 par Nicolas Camusat. Notre chronique ne s'arrête pas à 1212, date de la mort de Robert Abolant, mais en 1268. Un passage du fol. 94, relatif à l'année 1234, fait supposer que le continuateur est Girard de Frachet. Il dit en effet : « Ego una die semel in cimiterio Sancti Geraldi Lemovicensis vidi centum pauperes sepeliri, frequentius autem XXX. » Cf. le Recueil des historiens, t. XXI, p. 3. — Sur Robert Abolant et son ouvrage, dont plusieurs passages ont été publiés dans le Recueil des Historiens de la France (t. X, p. 275 ; t. XI, p. 308 ; t. XII, p. 289 ; t. XIII, p. 326, et t. XVIII, p. 247), voy. l'Histoire littéraire de la France, t. XVII, p. 110, et t. XXI, p. 665. — Sur le premier feuillet de garde se trouvent une lettre de Georges Colveneere à Raphaël de Beauchamp au sujet de l'auteur de cette chronique, et plusieurs notes du dernier de ces deux érudits.

Note : Abbaye de Marchiennes. G. 96, D. 751.
800
Titre Roberti Abolant sive Altissiodorensis Chronicon ab origine mundi
Date XIVe siècle
Langue latin
Support Parchemin
Importance matérielle 96 feuillets
Dimensions 330 mm × 220
Reliure Recouvert en toile noire
Autres caractéristiques matérielles Écriture minuscule gothique, de trente-quatre lignes longues ; majuscules en rouge ou en bleu ; indications marginales en rouge. Bien conservé
Présentation du contenu

« In primordio temporis ante omnera diem Deus pater in verbo... » — Desinit : « Anno M CC LXVIII... mortuus Viterbii, sepultus est in ecclesia, et cessavit sedes. »

Cette chronique a pour auteur Robert Abolant, Prémontré, moine de Saint-Marien d'Auxerre. Elle offre, surtout à partir de 1200, de grandes différences avec l'édition publiée en 1608 par Nicolas Camusat. Notre chronique ne s'arrête pas à 1212, date de la mort de Robert Abolant, mais en 1268. Un passage du fol. 94, relatif à l'année 1234, fait supposer que le continuateur est Girard de Frachet. Il dit en effet : « Ego una die semel in cimiterio Sancti Geraldi Lemovicensis vidi centum pauperes sepeliri, frequentius autem XXX. » Cf. le Recueil des historiens, t. XXI, p. 3. — Sur Robert Abolant et son ouvrage, dont plusieurs passages ont été publiés dans le Recueil des Historiens de la France (t. X, p. 275 ; t. XI, p. 308 ; t. XII, p. 289 ; t. XIII, p. 326, et t. XVIII, p. 247), voy. l'Histoire littéraire de la France, t. XVII, p. 110, et t. XXI, p. 665. — Sur le premier feuillet de garde se trouvent une lettre de Georges Colveneere à Raphaël de Beauchamp au sujet de l'auteur de cette chronique, et plusieurs notes du dernier de ces deux érudits.

Mention de provenance

Abbaye de Marchiennes. G. 96, D. 751.

Numérisation(s)Des éléments de décor du manuscrit ont été numérisés par l’IRHT. Ils sont consultables dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux.

Décors numérisés – BVMM

Index

Robert d'Auxerre Robert d'Auxerre [Auteur] [Auteur]  -  Chronicon ab origine mundi Chronicon ab origine mundi

Retour en haut de page