Accueil CCFr  >   EADC
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marceline Desbordes-Valmore. Douai, Nord Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VI. Douai
Cote 1-1239
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Douai
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Douai, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) C. Dehaisnes
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1878
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VI. Douai. Paris, Imprimerie nationale, 1878.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes

Autre(s) fichier(s) lié(s) à cette institution:

Présentation du contenu
Titre THÉOLOGIE ET SERMONNAIRES
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
N° :  504 Support :  Parchemin Importance matérielle :  173 feuillets Dimensions  320 mm × 210 Reliure :  Recouvert en veau Autres caractéristiques matérielles :  Écriture minuscule gothique, sur deux colonnes, de quarante-deux lignes ; initiales rouges et vertes, en majuscule gothique. — Souillé par l'humidité Présentation du contenu : On lit à la fin de la lettre qui sert de préface : « In quo opere plano simplici ac pedestri sermone sponte incedo ; ne si gallicano coturno attollerer, procul essem a lectione fratrum simplicium. Rogo autem ne frontem epistolæ a salutis titulo mutam esse causeris : nam ideo salus ex more præmittenda tacetur, ne titulus arguatur insolentiæ, si salutantis nomen indicetur. Vale in fine epistolæ, in eo qui est principium et finis. » Ces lignes font connaître pourquoi l'auteur a écrit en latin et a caché son nom. On lit sur le feuillet de garde : « Aquicinctensis liber. Etsi humilitatis studio, horum autor sermonum proprium nomen suppresserit, facile tamen pectoris illius eximiam pietatem, ingenii subtilitatem, juditii gravitatem, et sanctarum consummatam intelliges cognitionem Scripturarum, si hos attente legas, et diligenter animo repurgato verses. Unde etiam fructus tibi accedet uberrimus. » Et plus bas, on lit encore ce vers : « Quantumcunque potes celato crimen amici. » Incomplet. Note : Abbaye d'Anchin. D. 485.
504
Date XIIIe-XIVe siècle
Langue latin
Support Parchemin
Importance matérielle 173 feuillets
Dimensions 320 mm × 210
Reliure Recouvert en veau
Autres caractéristiques matérielles Écriture minuscule gothique, sur deux colonnes, de quarante-deux lignes ; initiales rouges et vertes, en majuscule gothique. — Souillé par l'humidité
Présentation du contenu On lit à la fin de la lettre qui sert de préface : « In quo opere plano simplici ac pedestri sermone sponte incedo ; ne si gallicano coturno attollerer, procul essem a lectione fratrum simplicium. Rogo autem ne frontem epistolæ a salutis titulo mutam esse causeris : nam ideo salus ex more præmittenda tacetur, ne titulus arguatur insolentiæ, si salutantis nomen indicetur. Vale in fine epistolæ, in eo qui est principium et finis. » Ces lignes font connaître pourquoi l'auteur a écrit en latin et a caché son nom. On lit sur le feuillet de garde : « Aquicinctensis liber. Etsi humilitatis studio, horum autor sermonum proprium nomen suppresserit, facile tamen pectoris illius eximiam pietatem, ingenii subtilitatem, juditii gravitatem, et sanctarum consummatam intelliges cognitionem Scripturarum, si hos attente legas, et diligenter animo repurgato verses. Unde etiam fructus tibi accedet uberrimus. » Et plus bas, on lit encore ce vers : « Quantumcunque potes celato crimen amici. » Incomplet.
Mention de provenance

Abbaye d'Anchin. D. 485.

Numérisation(s)Des éléments de décor du manuscrit ont été numérisés par l’IRHT. Ils sont consultables dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux.

Décors numérisés – BVMM

Retour en haut de page