Accueil CCFr  >   EADC Tractatus magistri Petri (de Palude) super Epistolas Pau1i
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Tractatus magistri Petri (de Palude) super Epistolas Pau1i

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marceline Desbordes-Valmore. Douai, Nord Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VI. Douai
Cote 1-1239
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Douai
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Douai, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) C. Dehaisnes
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1878
Date de la version électronique 29 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VI. Douai. Paris, Imprimerie nationale, 1878.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes

Autre(s) fichier(s) lié(s) à cette institution:

Présentation du contenu
Titre ÉCRITURE SAINTE
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
N° :  46 Support :  Parchemin Importance matérielle :  293 feuillets Dimensions  310 mm × 230 Reliure :  Reliure en veau, en mauvais état ; sur le dos, titre à la main écrit par un religieux d'Anchin Autres caractéristiques matérielles :  Écriture minuscule gothique, sur deux colonnes de quarante-six lignes piquées et réglées à la mine de plomb ; initiales en majuscule gothique, rouges et bleues ; en tête de chaque épître, grande initiale sur fond d'or, représentant saint Paul entouré de personnages qui écoutent ses enseignements. — Souillé par l'humidité et l'usage Présentation du contenu : 

Incipit : « Principia rerum sunt inquirenda. » Desinit : « Sit cum omnibus vobis. Amen. »

Inédit et peut-être unique. Il est parlé de ce manuscrit dans Quétif et Échard, à qui deux moines d'Anchin, dom Georges Roussel et Gérard Galland, en avaient révélé l'existence. Le couvent de Saint-Jacques à Paris en possédait quelques fragments au XVIIIe siècle. (Échard et Quétif, Script. ord. Prædicatorum, t. I, p. 606.)

Note : Abbaye d'Anchin. G. 305, D. 61. Une inscription effacée du dernier feuillet laisse lire la date de 1444 : ce livre aura sans doute été donné, comme le no précédent, par l'abbé Jean de la Batterie.
46
Titre Tractatus magistri Petri (de Palude) super Epistolas Pau1i
Date XVe siècle
Langue latin
Support Parchemin
Importance matérielle 293 feuillets
Dimensions 310 mm × 230
Reliure Reliure en veau, en mauvais état ; sur le dos, titre à la main écrit par un religieux d'Anchin
Autres caractéristiques matérielles Écriture minuscule gothique, sur deux colonnes de quarante-six lignes piquées et réglées à la mine de plomb ; initiales en majuscule gothique, rouges et bleues ; en tête de chaque épître, grande initiale sur fond d'or, représentant saint Paul entouré de personnages qui écoutent ses enseignements. — Souillé par l'humidité et l'usage
Présentation du contenu

Incipit : « Principia rerum sunt inquirenda. » Desinit : « Sit cum omnibus vobis. Amen. »

Inédit et peut-être unique. Il est parlé de ce manuscrit dans Quétif et Échard, à qui deux moines d'Anchin, dom Georges Roussel et Gérard Galland, en avaient révélé l'existence. Le couvent de Saint-Jacques à Paris en possédait quelques fragments au XVIIIe siècle. (Échard et Quétif, Script. ord. Prædicatorum, t. I, p. 606.)

Mention de provenance

Abbaye d'Anchin. G. 305, D. 61. Une inscription effacée du dernier feuillet laisse lire la date de 1444 : ce livre aura sans doute été donné, comme le no précédent, par l'abbé Jean de la Batterie.

Numérisation(s)Des éléments de décor du manuscrit ont été numérisés par l’IRHT. Ils sont consultables dans la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux.

Décors numérisés – BVMM

Retour en haut de page