Accueil CCFr  >   EADC Sacramentorum liber S. Gregorii papæ
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Sacramentorum liber S. Gregorii papæ

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque intercommunale de l'autunois, Autun, Sâone-et-Loire Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome I. Autun. Ancienne bibliothèque diocésaine
Cote 2-153, X, Z, G.
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale d'Autun
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale d'Autun, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) G. Libri
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1849
Date de la version électronique 25 avril 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome premier. Paris, Imprimerie nationale, MDCCCXLIX.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 25 avril 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
N° :  19bis Support :  Vélin Dimensions  In-folio Autres caractéristiques matérielles :  Magnifique manuscrit enrichi de miniatures, d'encadrements et de lettres d'or et de différentes couleurs. Il est parlé de ce volume dans le Voyage littéraire de deux religieux Bénédictins (tom. I, partie 1re, p. 151 et suiv.) ; mais les figures qu'on a reproduites dans cet ouvrage manquent de vérité, et n'ont pas la finesse des miniatures de cet admirable volume, qui nous semble destiné à jeter un nouveau jour sur l'histoire des arts au IXe siècle. Le commencement du livre est écrit en capitales d'or Dans ce manuscrit, S. Grégoire est peint en pied, en or et en couleur sur un fond vert, encadré dans un rectangle pourpre avec une bordure en or On remarque dans quelques pages différentes lignes en très-grandes lettres en or ou en couleur sur un fond pourpre. Plusieurs médaillons sont exécutés avec une extrême délicatesse. Un de ces médaillons représente la Cène: on y voit l'hostie à droite, et à gauche un poisson. Dans le médaillon où Raganaldus abbas donne la bénédiction au peuple, médaillon que dom Martène a reproduit, les rangées des figures sont plus écartées que ne le ferait croire la gravure du Voyage littéraire : l'original est entouré de quatre autres petits médaillons où sont représentées les quatre vertus théologales en or sur un fond bleu foncé. L'argent a généralement disparu des miniatures ; l'or s'est conservé Présentation du contenu : 

Au-dessus de la première figure gravée dans le Voyage littéraire, page 153 (cette figure, en deux compartiments, occupe toute la page), on lit des vers que dom Martène a déjà donnés :

Pontificū ē propriū conferre per ordinē honores
Quos qui suscipiunt studeant servare pudice.
Pontifices caveant Dn̄i ne mystica vendant
Cumque gradus dederint videant ne munera sumant.


Le portrait de Saint Grégoire est accompagné de ces quatre vers :

Gregorii hoc opus est mundi per climata noti
Doctoris magni presulis egregii.
Qui quod composuit Dn̄m exaudire precetur
Ne labor hic noster tendat ad esse nihil.


Nous n'avons rien pu trouver de bien positif au sujet de cet abbé Raganaldus, pour lequel le volume paraît avoir été exécuté. Ce manuscrit est très-important pour l'histoire de la liturgie. On y rencontre des mots grecs dans la liturgie latine : par exemple, pisteusis pour credo. On sait que dans d'autres textes le credo est appelé pisteugis. Voyez au sujet du Liber sacramentorum le Missale de Pamelius (tom. II, p. 177).

19bis
Titre Sacramentorum liber S. Gregorii papæ
Date IXe siècle
Langue latin
Support Vélin
Dimensions In-folio
Autres caractéristiques matérielles Magnifique manuscrit enrichi de miniatures, d'encadrements et de lettres d'or et de différentes couleurs. Il est parlé de ce volume dans le Voyage littéraire de deux religieux Bénédictins (tom. I, partie 1re, p. 151 et suiv.) ; mais les figures qu'on a reproduites dans cet ouvrage manquent de vérité, et n'ont pas la finesse des miniatures de cet admirable volume, qui nous semble destiné à jeter un nouveau jour sur l'histoire des arts au IXe siècle. Le commencement du livre est écrit en capitales d'or Dans ce manuscrit, S. Grégoire est peint en pied, en or et en couleur sur un fond vert, encadré dans un rectangle pourpre avec une bordure en or On remarque dans quelques pages différentes lignes en très-grandes lettres en or ou en couleur sur un fond pourpre. Plusieurs médaillons sont exécutés avec une extrême délicatesse. Un de ces médaillons représente la Cène: on y voit l'hostie à droite, et à gauche un poisson. Dans le médaillon où Raganaldus abbas donne la bénédiction au peuple, médaillon que dom Martène a reproduit, les rangées des figures sont plus écartées que ne le ferait croire la gravure du Voyage littéraire : l'original est entouré de quatre autres petits médaillons où sont représentées les quatre vertus théologales en or sur un fond bleu foncé. L'argent a généralement disparu des miniatures ; l'or s'est conservé
Présentation du contenu

Au-dessus de la première figure gravée dans le Voyage littéraire, page 153 (cette figure, en deux compartiments, occupe toute la page), on lit des vers que dom Martène a déjà donnés :

Pontificū ē propriū conferre per ordinē honores
Quos qui suscipiunt studeant servare pudice.
Pontifices caveant Dn̄i ne mystica vendant
Cumque gradus dederint videant ne munera sumant.


Le portrait de Saint Grégoire est accompagné de ces quatre vers :

Gregorii hoc opus est mundi per climata noti
Doctoris magni presulis egregii.
Qui quod composuit Dn̄m exaudire precetur
Ne labor hic noster tendat ad esse nihil.


Nous n'avons rien pu trouver de bien positif au sujet de cet abbé Raganaldus, pour lequel le volume paraît avoir été exécuté. Ce manuscrit est très-important pour l'histoire de la liturgie. On y rencontre des mots grecs dans la liturgie latine : par exemple, pisteusis pour credo. On sait que dans d'autres textes le credo est appelé pisteugis. Voyez au sujet du Liber sacramentorum le Missale de Pamelius (tom. II, p. 177).

Index

Grégoire (Saint), pape Grégoire (Saint), pape [Auteur] [Auteur]

Retour en haut de page