Accueil CCFr  >   EADC Devis et installation des deuils de diverses classes à prévoir après la mise en place des boiseries
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Devis et installation des deuils de diverses classes à prévoir après la mise en place des boiseries

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 19/07/2023 08:58:14

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque. Orléans, Loiret Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque de la ville d'Orléans. Suite du deuxième supplément au catalogue des manuscrits
Cote MS 1920-MS 2190
Titre Manuscrits de la médiathèque d'Orléans (5)
Langue français
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque d'Orléans. Ms. X, fol. Y.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque. Orléans, Loiret
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote MS 2139-MS 2144
Titre Fonds Georges Chenesseau
Biographie ou histoire

Né à Montargis en 1880, George-Louis Chenesseau se révèle rapidement détenir une grande vivacité intellectuelle et entretenir une véritable passion pour l’histoire, l’archéologie et l’architecture. En 1904, après cinq années d’études au Grand Séminaire d’Orléans, il est ordonné prêtre et entame également une activité d’enseignement au titre de professeur d’histoire à l’école Sainte-Croix d’Orléans.

Poussé sans doute par ses passions multiples pour sa ville d’adoption, l’histoire, l’architecture et l’art religieux, le chanoine Chenesseau achève en 1921 une thèse monumentale en trois volumes sur l’histoire de la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans : Sainte-Croix d’Orléans, histoire d’une cathédrale gothique réédifiée par les Bourbons : 1599-1829 (Paris, E. Champion, 1921).

Au cours des années 1920 et suite à la publication de ce travail conséquent le chanoine Chenesseau intégra la Société des antiquaires de France, devint président de la Société Archéologique et Historique de l’orléanais et fut admis comme membre de la Société d’Agriculture, Sciences, Belles-lettres et Arts d’Orléans. En 1934, remarquant l’homme, sa passion et son oeuvre, le cardinal Baudrillart réussit à le convaincre d’occuper la chaire d’enseignement d’histoire moderne à l’Institut catholique de Paris mais ses nouvelles obligations n’éloignèrent pas pour autant l’abbé Chenesseau de son intérêt pour la cité orléanaise.

Nommé plus tard inspecteur de la Société française d’archéologie pour le département du Loiret, George Chenesseau dirigea un chantier de fouilles archéologiques au sein de la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans au cours des années 1937-1943 ayant mis à jour la cathédrale romane primitive. Ces fouilles furent à l’origine d’un nouveau projet de publication par le chanoine Chenesseau : La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans : des origines aux guerres de religion. Cette oeuvre ne sera malheureusement pas achevée par son auteur qui s’éteignît en mai 1947.

Présentation du contenu Le fonds du chanoine Chenesseau, à la fois documentaire et iconographique, rassemble plusieurs milliers de feuillets manuscrits et imprimés (notes, copies, correspondance, pièces diverses, coupures de presse) ainsi qu’un grand nombre de dessins, de photographies, de cartes postales et de plans. Ce fonds est réparti en trois ensembles acquis par dons et achat entre 1957 et 1990. Il documente tout particulièrement les recherches effectuées par George Chenesseau sur la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans et l’architecture religieuse de l’Orléanais.
  • Le premier ensemble (MS 2139-2145), acquis entre 1957 et 1958, représente une somme documentaire et iconographique ayant notamment trait à la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans et les fouilles qui y ont été conduites entre 1937 et 1943. On y trouve également plusieurs documents relatant certains évènements survenus à Orléans au cours de la Seconde Guerre mondiale.
  • Le second ensemble (MS 2343) est entré dans les collections par don de l’abbé Nollent en 1976. Il s’agit d’une version dactylographiée de la publication inachevée que préparait l’abbé Chenesseau avant son décès : La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans : des origines aux guerres de religions.
  • Le troisième ensemble correspond au fonds rassemble par l’abbé Chenesseau dans le cadre de la préparation de son ouvrage en trois volumes : Sainte-Croix d’Orléans, histoire d’une cathédrale gothique réédifiée par les Bourbons : 1599-1829 (Paris : E. Champion, 1921) et le manuscrit du Journal des fouilles de la Cathédrale Sainte-Croix d'Orléans, 1903-1942 (cote : MS 2581). On y trouve également les cours qu’il avait préparés dans le cadre de son activité d’enseignant à l’école Sainte-Croix, plusieurs documents administratifs sur cette même école, une réédition de sa thèse de 1921, diverses notes biographiques et des coupures de presse (1940-1944). Cet ensemble est dense et protéiforme puisqu’on y trouve plus de 25 000 feuillets (notes, brouillons, etc.) et un grand nombre de documents iconographique (cartes postales, photographies, dessins, etc.).
Documents en relation Pour la suite du fonds Chenesseau, voir les cotes MS 2343 et MS 2581.
Description du contenu
Cote MS 2139
Titre La Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans et les fouilles de 1937-1938
Date XXe siècle
Support Papier
Importance matérielle 631 folios ; 14 plans, 44 croquis, 27 photographies, 19 cartes postales
Dimensions Formats divers
Catalogue général des manuscrits
Division :  folio 370 à 377 Importance matérielle :  3 croquis
Division folio 370 à 377
Titre Devis et installation des deuils de diverses classes à prévoir après la mise en place des boiseries
Importance matérielle 3 croquis
Retour en haut de page