Accueil CCFr  >   EADC Comparaison entre l'architecture bretonne et l'architecture bourguignonne
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Comparaison entre l'architecture bretonne et l'architecture bourguignonne

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 20/12/2018 17:29:02

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Dijon, Côte d'Or Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Fonds Marion
Sous-titre Inventaire détaillé
Cote Mss 3473-3531
Titre Papiers de la famille Marion
Origine Famille Marion
Date XXe siècle
Langue français
Support Papier
Présentation du contenu Ce fonds comprend diverses études historiques, archéologiques, conférences, notes d'archives ayant trait à la Bourgogne et rédigées par François Marion père du donateur. Cet ensemble comprend également de la correspondance, des récits de voyages au Siam, en Malaisie, et à Madagascar de Pierre Marion, frère du donataire et des recherches généalogiques sur la famille Marion par René Marion.
Modalités d'acquisition Don Docteur François Melchior, neveu de René Marion, 1993
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Dijon, Ms X, fol. Y.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Françoise Garnot
Éditeur Bibliothèque municipale de Dijon
Date de publication 2013
Création Créé par encodage en ead (DTD 2002) avec le logiciel X-metal par Françoise Garnot en 2013
Langue(s) de l'instrument de recherche Cet instrument de recherche est rédigé en français.
Notes

Autres(s) fichier(s) lié(s) à cette institution :

Présentation du contenu
Cote Ms 3473-Ms 3504
Titre Papiers François Marion
Biographie ou histoire François Marion , né à Dijon en 1863 est le neveu de Jules Marion, archiviste-paléographe dont les collections de reliures ornent certaines vitrines de la bibliothèque municipale de Dijon. Il est condisciple d'Edouard Estaunié au lycée de Dijon et il choisit une orientation scientifique. En 1890, il sort de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures avec son diplôme d'ingénieur. Il devient ingénieur chimiste des Moulins de Corbeil en 1898 et participe à des travaux sur les farines et le gluten. Dès 1899, il s'installe à Nantes où il travaille pour la biscuiterie Lefevre-Utile et continue ses travaux de recherches sur les farines et le lait. Plusieurs études sont alors publiées et en 1912 il est membre titulaire de la Société des experts-chimistes de France. Puis il revient à Dijon en 1918 et travaille à la manufacture des biscuits Pernot. Parallèlement à son activité scientifique, il ne cesse de s'intéresser à des études régionalistes ou artistiques et à la généalogie de sa famille. En 1924, il est nommé membre associé de la Commission des Antiquités de la Côte d'Or et de l'Académie des Sciences, Arts et Belles lettres et en septembre 1930, conservateur-adjoint du musée de Dijon
Description du contenu
Cote Ms 3474-Ms 3489
Titre Ecrits de François Marion
Cote Ms 3487-Ms 3488
Titre Ecrits sur l'art
Cote Ms 3488
Titre Papiers divers sur l'art et l'architecture à Dijon et en Bourgogne
Date XXe s.
Importance matérielle 161 fol.
Dimensions Dimensions diverses
Autres caractéristiques matérielles En feuilles
Présentation du contenu Avec des coupures de presse sur une exposition d'art ancien à Dijon et sur des causeries archéologiques , et des imprimés : catalogue de l'exposition de la bibliothèque de Dijon : Saint Bernard et son temps (congrès de Dijon, 12-15 juin 1927 ), accompagné de 3 cartes postales d'enluminures de manuscrits cisterciens , un bulletin de souscription daté de 1927 concernant l'ouvrage de Charles Oursel "L'art roman en Bourgogne" , le Bulletin mensuel de l'association bourguignonne des sociétés savantes, n° 1 à 4, 1927
Catalogue général des manuscrits
Division :  Ms 3488 / Fol. 53-74
Division Ms 3488 / Fol. 53-74
Titre Comparaison entre l'architecture bretonne et l'architecture bourguignonne
Retour en haut de page