Accueil CCFr  >   EADC Gérard, Renée
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Gérard, Renée

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Université d'Angers. Service commun de la documentation
Intitulé de l'instrument de recherche Université d'Angers. Service commun de la documentation et des archives. Centre des archives du féminisme
Titre Centre des archives du féminisme
Date 1869-2020
Langue français
Biographie ou histoire Créé en 2000 au sein de la bibliothèque universitaire d'Angers par une convention de partenariat entre l'association Archives du féminisme et l'université d'Angers, le Centre des archives du féminisme (CAF) est l'un des quatre principaux lieux de collecte et de sauvegarde des archives féministes en France, aux côtés de la bibliothèque Marguerite Durand, de La contemporaine et de l'espace audiovisuel Simone de Beauvoir.
Présentation du contenu

Fonds spécialisé

Fonds CollEx

Présentation du contenu

Archives : 300 mètre(s) linéaire(s)

Monographies : 10 000 volume(s)

Périodiques : 200 titre(s)

Présentation du contenu Le CAF a permis de rassembler près de 300 mètres linéaires d'archives privées des XIXe, XXe et XXIe siècles, données ou déposées par des associations militantes d'envergure nationale ou par des personnalités françaises, de tous horizons, connues pour leur combat et leurs prises de position féministes : Benoîte Groult, Yvette Roudy, Les Chiennes de garde... : voir
Modalités d'acquisition Don(s), Dépôt
Accroissements

Fonds ouvert

En complément de ces archives, le bibliothèque universitaire d'Angers développe un fonds documentaire unique sur l'histoire des femmes, le féminisme, l'antiféminisme, la condition féminine et les relations femmes/hommes, constitué de plus de 10 000 ouvrages et plus de 200 titres de revues féministes. Elle acquiert en effet les publications récentes qui sont proposées en accès libre et constitue en parallèle une collection rétrospective de livres, de brochures, de mémoires (notamment ceux qui ont concouru pour le prix Mnémosyne), de thèses, plus anciens, rares, précieux, parfois épuisés et de littérature grise.

Informations sur le traitement

Inventorié

Informations sur le traitement Le Centre des archives du féminisme mène une politiuqe de classement et de conservation des documents concertée avec l'association Archives du féminisme et les filières archivistique et bibliothéconomique de l'université d'Angers.
Autre(s) instrument(s) de recherche

Un état des fonds féministes, des répertoires numériques détaillés pour chaque fonds et des inventaires consultables en ligne via Calames

État des fonds féministes : voir le catalogue

Calames : voir le catalogue

Bibliographie Site du Centre des archives du féminisme:voir
Conditions d'accès Les archives du Centre des archives du féminisme sont consultables sur rendez-vous au sein de la bibliothèque universitaire d’Angers (Site Belle-Beille) du lundi au samedi, de 9h à 12 h et de 14 h à 17h. L'accès à la salle de consultation se fait sur rendez-vous, 8 jours à l'avance. Attention, dans le cadre d'importants travaux de rénovation de la bibliothèque universitaire de Belle-Beille impactant les réserves dédiées à la conservation des archives, la salle de consultation est fermée du 30 avril à octobre 2022.
Conditions d'utilisation Reproduction : L'utilisation d'un appareil photo sans flash est autorisée après signature d'un engagement à n'utiliser les clichés qu'à titre privé. Les photocopies sont interdites.
Index

Sciences sociales - Femmes - Féminisme

Auzias Claire - Beddoukh Laure - Bonnevial Marie - Brunschvicg Cécile - Céret Josie - Chantran Anne - Charles Anne-Marie - Delavault Huguette - Deudon Catherine - Devaud Marcelle - Franjou Marie-Hélène - Gaspard Françoise - Gérard Raymonde - Gérard Renée - Giffo-Levasseur Anne-Marie - Gonin Marie-Françoise - Grosjean Michèle - Groult Benoîte - Halpern Monique - Henry Natacha - Kepès Suzanne - Kreder Colette - Lagarde Béatrice - Michel Andrée - Montreynaud Florence - Planchais Agnès - Prieur Monique - Réchard Marie-Joseph - Rosenberg-Reiner Sylvie - Roudy Yvette - Saint-Criq Régine - Simon Pierre - Sirkis Luce - Sugier Annie - Tallineau Marie-Madeleine - Trumel Nelly - Viennot Éliane - Wolfrom Jacqueline

Association des femmes journalistesAssociation nationale des études féministes (ANEF)Collectif femmes de Saint-NazaireCollectif interruption volontaire de grossesse (CIVG) TenonConseil national des femmes françaises (CNFF)Coordination du Lobby européen des femmes (La CLEF)D'une rive à l'autreÉcologie-FéminismeEncore féministes !Espace Simone de BeauvoirFemme avenirFemmes libresGroupe information santé (GIS)La Meute contre la publicité sexisteLes Chiennes de gardeMouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception (MLAC)No pasaran !RupturesTémoigner pour le féminismeUnion féminine civique et sociale (UFCS)Union professionnelle féminine


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Université d'Angers. Service commun de la documentation et des archives
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 2018/12/04
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Importance matérielle :  Volume total : Volume total : 3.30 mètre(s) linéaire(s) Résumé : archives - parité en politique - années 1990 et 2000 Biographie ou histoire : 

Renée Gérard est une sociologue et féministe française née le 27 janvier 1926 à La Machine (Nièvre).

Elle obtient un diplôme en sciences sociales de l'université de Columbia à New York, en 1958. Elle a suivi des cursus en anthropologie et en sociologie du développement.Renée Gérard, en tant que fonctionnaire internationale des Nations unies, a été en mission de long séjour pendant quinze ans en Afrique, en Corée du Sud, en Iran et au Bangladesh.

Dans ces pays, elle a contribué à formuler et à mettre en oeuvre des programmes à grande échelle en faveur des femmes dans le développement.À son retour en France, elle a pris la responsabilité d'une division internationale à l'ITSRS de Montrouge qui, avec l'université Paris XIII, formait les cadres de pays en voie de développement et du Bassin méditerranéen.

Parallèlement, comme consultante internationale, elle a effectué des consultations en Afrique de l'Est et en Asie pour la Banque Mondiale et pour UNFPA (United Fund for Population).

En 1986, Renée Gérard prend sa retraite et s'implique dans des organisations féminines et féministes françaises et européennes, mais aussi dans des associations professionnelles et des associations environnementales.

Elle est toujours une membre active de nombreuses associations pour la protection et la valorisation des femmes ainsi que pour la parité entre les femmes et les hommes en France et dans le monde.

Présentation du contenu : 

Fonds particulier

Fonds CollEx

Présentation du contenu : 

Archives

Présentation du contenu : 

Ces archives rendent compte de l'importante activité féministe de Renée Gérard effectuée à titre associatif à partir du début de sa retraite professionnelle.

Pour l'AFFDU, on y trouvera les documents concernant les assemblées générales et les conseils d'administration ainsi qu'une partie de ceux relatifs à ses activités de CIR à la Commission des relations internationales de l'AFFDU car ses archives pour cette activité ont été déposées avec celles de l'AFFDU aux Archives nationales de Fontainebleau pour la période 1995-2000. Le fonds atteste aussi de la présence de Renée Gérard dans le groupe régional de l'AFFDU : Paris Île-de-France.

Les différentes activités de Renée Gérard à la CLEF sont aussi bien représentées : assemblées générales, conseils d'administration et des dossiers de travail relatifs aux femmes et à leur environnement.

L'engagement européen de Renée Gérard est reflété par les dossiers du GEFDU et du LEF (assemblées générales, comptes rendus de réunion...) ainsi que par sa participation active aux conférences des OING du Conseil de l'Europe et à ses différents regroupements. Elle a également été très impliquée dans la rédaction des recommandations, rapports, avis et résolutions de la Commission sur l'égalité des chances pour les femmes et les hommes de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe.

Au niveau international, Renée Gérard a participé aux congrès triennaux de la FIFDU et à la Commission de la condition de la femme des Nations unies. Elle a également pris une part active dans l'élaboration des rapports alternatifs (shadow report) sur l'application de la CEDEF, adoptée par l’ONU le 18 décembre 1979, et constituant un outil majeur du droit international en matière d’égalité des femmes et des hommes.Quelques rapports et documents de travail datant des années 1980 donnent des exemples de l'activité professionnelle de Renée Gérard en tant qu'experte des Nations unies, notamment à l'étranger.

Une vingtaine de photographies et de nombreux badges illustrent l'ensemble du fonds et particulièrement ses missions internationales. De nombreuses cartes professionnelles montrent l'étendue du « réseau féministe » créé par Renée Gérard.

Informations sur le traitement : 

Catalogué

Informations sur le traitement : 26 AF Autre(s) instrument(s) de recherche : Calames : voir le catalogue
Titre Gérard, Renée
Date 1911-2009
Langue français, anglais
Importance matérielle Volume total : Volume total : 3.30 mètre(s) linéaire(s)
Résumé archives - parité en politique - années 1990 et 2000
Biographie ou histoire

Renée Gérard est une sociologue et féministe française née le 27 janvier 1926 à La Machine (Nièvre).

Elle obtient un diplôme en sciences sociales de l'université de Columbia à New York, en 1958. Elle a suivi des cursus en anthropologie et en sociologie du développement.Renée Gérard, en tant que fonctionnaire internationale des Nations unies, a été en mission de long séjour pendant quinze ans en Afrique, en Corée du Sud, en Iran et au Bangladesh.

Dans ces pays, elle a contribué à formuler et à mettre en oeuvre des programmes à grande échelle en faveur des femmes dans le développement.À son retour en France, elle a pris la responsabilité d'une division internationale à l'ITSRS de Montrouge qui, avec l'université Paris XIII, formait les cadres de pays en voie de développement et du Bassin méditerranéen.

Parallèlement, comme consultante internationale, elle a effectué des consultations en Afrique de l'Est et en Asie pour la Banque Mondiale et pour UNFPA (United Fund for Population).

En 1986, Renée Gérard prend sa retraite et s'implique dans des organisations féminines et féministes françaises et européennes, mais aussi dans des associations professionnelles et des associations environnementales.

Elle est toujours une membre active de nombreuses associations pour la protection et la valorisation des femmes ainsi que pour la parité entre les femmes et les hommes en France et dans le monde.

Présentation du contenu

Fonds particulier

Fonds CollEx

Présentation du contenu

Archives

Présentation du contenu

Ces archives rendent compte de l'importante activité féministe de Renée Gérard effectuée à titre associatif à partir du début de sa retraite professionnelle.

Pour l'AFFDU, on y trouvera les documents concernant les assemblées générales et les conseils d'administration ainsi qu'une partie de ceux relatifs à ses activités de CIR à la Commission des relations internationales de l'AFFDU car ses archives pour cette activité ont été déposées avec celles de l'AFFDU aux Archives nationales de Fontainebleau pour la période 1995-2000. Le fonds atteste aussi de la présence de Renée Gérard dans le groupe régional de l'AFFDU : Paris Île-de-France.

Les différentes activités de Renée Gérard à la CLEF sont aussi bien représentées : assemblées générales, conseils d'administration et des dossiers de travail relatifs aux femmes et à leur environnement.

L'engagement européen de Renée Gérard est reflété par les dossiers du GEFDU et du LEF (assemblées générales, comptes rendus de réunion...) ainsi que par sa participation active aux conférences des OING du Conseil de l'Europe et à ses différents regroupements. Elle a également été très impliquée dans la rédaction des recommandations, rapports, avis et résolutions de la Commission sur l'égalité des chances pour les femmes et les hommes de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe.

Au niveau international, Renée Gérard a participé aux congrès triennaux de la FIFDU et à la Commission de la condition de la femme des Nations unies. Elle a également pris une part active dans l'élaboration des rapports alternatifs (shadow report) sur l'application de la CEDEF, adoptée par l’ONU le 18 décembre 1979, et constituant un outil majeur du droit international en matière d’égalité des femmes et des hommes.Quelques rapports et documents de travail datant des années 1980 donnent des exemples de l'activité professionnelle de Renée Gérard en tant qu'experte des Nations unies, notamment à l'étranger.

Une vingtaine de photographies et de nombreux badges illustrent l'ensemble du fonds et particulièrement ses missions internationales. De nombreuses cartes professionnelles montrent l'étendue du « réseau féministe » créé par Renée Gérard.

Informations sur le traitement

Catalogué

Informations sur le traitement 26 AF
Autre(s) instrument(s) de recherche Calames : voir le catalogue
Index

Thème(s) :   - Histoire  - Femmes -- Activité politique  - Parité politique  - Féminisme

Personne(s) liée(s) :   - Gérard, Renée (1926-....) Gérard, Renée (1926-....)

Retour en haut de page