Accueil CCFr  >   EADC Charles Pinsard
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Charles Pinsard

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Société des Antiquaires de Picardie. Musée de Picardie. Amiens, Somme
Intitulé de l'instrument de recherche Société des Antiquaires de Picardie. Musée de Picardie. Amiens, Somme. Manuscrits et archives
Titre Manuscrits et archives
Date 1401-2000
Langue français français moyen (1400-1600) français, dialecte (valeur obsolète) latin
Importance matérielle Volume total : 632 volume(s)
Résumé Inventaire des manuscrits de la Société des Antiquaires de Picardie
Biographie ou histoire Fondée en 1836, la Société des Antiquaires de Picardie étudie l’art et l’histoire de la Picardie et des pays de langue picarde, de la préhistoire à nos jours. Reconnue d’utilité publique depuis 1851, la Société compte aujourd’hui environ 200 membres. Dès sa création, la Société a publié recherches et découvertes : inaugurée en 1838, la collection des Mémoires fut, à partir de 1841, complétée par celle des Bulletins. Si la parution des Mémoires s’est ralentie depuis ces années fastes, la Société continue d’éditer régulièrement ses Bulletins. Cet œuvre collectif, d’une valeur irremplaçable, représente près de 150 tomes composés de plusieurs milliers d’articles ou d’études sur les thèmes les plus variés. Les Bulletins sont, en outre, diffusés auprès de 200 sociétés savantes correspondantes, en France et à l’étranger : ils constituent à eux seuls un formidable outil de rayonnement culturel régional. Depuis plusieurs années maintenant, Mémoires et Bulletins sont accessibles (de leurs origines à 1942) sur Gallica. Depuis plus d’un demi-siècle, la Société tient, chaque deuxième samedi du mois (de septembre à mai), une séance publique gratuite dans le cadre prestigieux du Musée de Picardie, siège historique (salle des séances et bibliothèque) de la Société qui fut à l’initiative de sa création et en fit don à la Ville d’Amiens en 1869. La Société continue d’entretenir des relations privilégiées avec cette institution où sont présentées de remarquables collections, parmi lesquelles figurent de nombreuses œuvres d’art jadis offertes par la Société. La Société organise également, chaque mois de juin, une sortie d’intérêt historique et culturel dans des lieux le plus souvent inédits et fermés au grand public. Elle met enfin à la disposition de ses membres mais aussi du grand public une importante bibliothèque riche d’environ 80 000 ouvrages, imprimés ou manuscrits, d’histoire locale régionale, dans les domaines les plus variés (ouverture les mercredis de 14h30 à 17h30, à l’exception du mois d’août).
Présentation du contenu La richesse de la Société en manuscrits trouve notamment son origine dans la générosité de l’un de ses anciens membres, Victor Cauvel de Beauvillé, qui lui a légué une somme importante afin d’être employée à l’achat de documents originaux intéressant la Picardie. Ainsi ont pu être acquis l’essentiel des manuscrits du marquis de Belleval et, au hasard des ventes, un grand nombre de pièces d’archives isolées. Avant ce don, la collection de la Société n’était composée que de manuscrits offerts. Elle comprenait surtout les archives du château d’Heilly qui avaient été données par Mme Garnier, en mémoire de son mari, ancien secrétaire perpétuel de la Société. Des dons incessants ont, en outre, permis d’accroître la collection. Parmi ceux-ci, citons le legs de nombreuses notes relatives au département de la Somme fait par l’architecte et archéologue Charles Pinsard. Actuellement, la collection est surtout riche en documents d’archives et en copies d’érudits. Parmi les manuscrits, les plus importants sont l’escritel des maîtres de la confrérie du Puy Notre-Dame d’Amiens, le cartulaire de Saint-Laurent-au-Bois et un fragment d’un cartulaire de l’abbaye de Valloires.
Présentation du contenu

Fonds ancien

Présentation du contenu

Textes manuscrits

Modalités d'acquisition Donations, achats
Modalités d'acquisition

Victor Cauvel de Beauvillé (1817-1865)

Charles Pinsard (1819-1911)

Jacques Garnier (1808-1888)

Accroissements Fonds ouvert
Informations sur le traitement

M. Jean-Loup Leguay

Informations sur le traitement

Inventorié

Bibliographie L'escritel des maîtres de la confrérie du Puy Notre-Dame d’Amiens (Ms 23) :
voir Le cartulaire de Saint-Laurent-au-Bois (Ms 62) :
voir Extrait du Roman de la Rose (Ms 5) :
voir
Bibliographie Catalogue des manuscrits de la Société des Antiquaires de Picardie, Mémoires de la Société, tome 57, 2002
Conditions d'accès Accès : Consultation sur place sur rendez-vous Prêt : Non Prêt inter-bibliothèques : Non
Citer sous la forme Citer sous la forme : Société des Antiquaires de Picardie, Ms X, fol. Y

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Société des Antiquaires de Picardie. Musée de Picardie. Amiens, Somme
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 2021/05/25
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Biographie ou histoire : PINSARD, Charles Joseph (Amiens, 21 mai 1819-Amiens, 29 juin 1911) Pinsard commença sa carrière dans les Ponts et Chaussées. Surveillant des travaux de construction de la ligne de chemin de fer d’Amiens à Boulogne en 1845, il accéda au grade de chef de bureau sur cette même ligne l’année suivante. Il quitta le corps des Ponts et Chaussées en 1848 et se forma auprès de François Auguste Cheussey, architecte de la ville d’Amiens. Il fonda son cabinet et dirigea de nombreuses réalisations, dont la restauration ou la construction de château, d’hôtels particuliers, de bâtiments industriels ou de bâtiments publics, principalement à Amiens et dans la Somme. Il reçut en 1869 le titre de conseiller honoraire de la Société des architectes du département du Nord. Il compta parmi ses employés Émile Ricquier, qui se forma en partie au métier d’architecte dans son cabinet. Parallèlement à ses occupations professionnelles, il développa une activité soutenue en rapport avec l’architecture, l’archéologie et la géologie. Il contribua par des relevés et dessins à l’ouvrage dirigé par Antoine Goze, Églises, châteaux, beffrois et hôtels-de-ville les plus remarquables de la Picardie et de l’Artois, publié de 1841 à 1849. Il se signala en 1842 à la Société des Antiquaires de Picardie par un article sur les cryptes de l’église de Picquigny. Grâce à son métier, il posséda un accès privilégié aux nombreux chantiers qui parsemèrent la ville d’Amiens et la Somme, à une époque de forte activité. Présentation du contenu : Compte-tenu de son activité, l’apport de Charles-Joseph Pinsard vis-à-vis de la Société des Antiquaires de Picardie est surtout d’ordre architectural, archéologique et géologique. Il réalisa de nombreux sondages et fouilles, des relevés de coupes stratigraphiques, de plans, de planches de mobilier, des milliers d’observations, qu’il classa, enrichit de sources documentaires et mit en forme dans plusieurs dizaines de dossiers manuscrits, conservés aujourd’hui à la Bibliothèque communale d’Amiens, ainsi qu’à la Société des Antiquaires de Picardie Présentation du contenu : 

Fonds particulier

Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : Legs Pinsard Modalités d’acquisition : 

Charles-Joseph Pinsard (Legs)

Accroissements : Fonds clos Informations sur le traitement : 

Jean-Loup Leguay

Informations sur le traitement : 

Inventorié

Voir les cotes 245 à 437 du catalogue des manuscrits de la société des Antiquaires de Picardie Catalogue des manuscrits de la Société des Antiquaires de Picardie, Mémoires, tome 57Conditions d'accès : Accès : Consultation sur place Prêt : Non Prêt inter-bibliothèques : Non
Titre Charles Pinsard
Biographie ou histoire PINSARD, Charles Joseph (Amiens, 21 mai 1819-Amiens, 29 juin 1911) Pinsard commença sa carrière dans les Ponts et Chaussées. Surveillant des travaux de construction de la ligne de chemin de fer d’Amiens à Boulogne en 1845, il accéda au grade de chef de bureau sur cette même ligne l’année suivante. Il quitta le corps des Ponts et Chaussées en 1848 et se forma auprès de François Auguste Cheussey, architecte de la ville d’Amiens. Il fonda son cabinet et dirigea de nombreuses réalisations, dont la restauration ou la construction de château, d’hôtels particuliers, de bâtiments industriels ou de bâtiments publics, principalement à Amiens et dans la Somme. Il reçut en 1869 le titre de conseiller honoraire de la Société des architectes du département du Nord. Il compta parmi ses employés Émile Ricquier, qui se forma en partie au métier d’architecte dans son cabinet. Parallèlement à ses occupations professionnelles, il développa une activité soutenue en rapport avec l’architecture, l’archéologie et la géologie. Il contribua par des relevés et dessins à l’ouvrage dirigé par Antoine Goze, Églises, châteaux, beffrois et hôtels-de-ville les plus remarquables de la Picardie et de l’Artois, publié de 1841 à 1849. Il se signala en 1842 à la Société des Antiquaires de Picardie par un article sur les cryptes de l’église de Picquigny. Grâce à son métier, il posséda un accès privilégié aux nombreux chantiers qui parsemèrent la ville d’Amiens et la Somme, à une époque de forte activité.
Présentation du contenu Compte-tenu de son activité, l’apport de Charles-Joseph Pinsard vis-à-vis de la Société des Antiquaires de Picardie est surtout d’ordre architectural, archéologique et géologique. Il réalisa de nombreux sondages et fouilles, des relevés de coupes stratigraphiques, de plans, de planches de mobilier, des milliers d’observations, qu’il classa, enrichit de sources documentaires et mit en forme dans plusieurs dizaines de dossiers manuscrits, conservés aujourd’hui à la Bibliothèque communale d’Amiens, ainsi qu’à la Société des Antiquaires de Picardie
Présentation du contenu

Fonds particulier

Historique de la conservation Charles-Joseph Pinsard Charles-Joseph Pinsard [Propriétaire précédent] [Propriétaire précédent]
Modalités d’acquisition Legs Pinsard
Modalités d’acquisition

Charles-Joseph Pinsard (Legs)

Accroissements Fonds clos
Informations sur le traitement

Jean-Loup Leguay

Informations sur le traitement

Inventorié

Numérisation(s)
https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/images/fonds/Fonds_5482_min.jpg

Bibliographie Voir les cotes 245 à 437 du catalogue des manuscrits de la société des Antiquaires de Picardie
Bibliographie Catalogue des manuscrits de la Société des Antiquaires de Picardie, Mémoires, tome 57
Conditions d'accès Accès : Consultation sur place Prêt : Non Prêt inter-bibliothèques : Non
Retour en haut de page