Accueil CCFr  >   EADC Familiales
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Familiales

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 29/12/2022 16:57:12
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire général des archives du LaM, Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut. Fonds Michel Nedjar
Cote FR-LAM-NED-OEU-ATE-DES ; FR-LAM-NED-PERSO-DIV
Titre Inventaire du fonds Michel Nedjar
Origine Michel Nedjar (1947-)
Date 1962-2019
Langue français
Importance matérielle 102 boîtes d'archives pour 13450 pièces
Biographie ou histoire

Michel Nedjar naît en 1947 à Soisy-sous-Montmorency dans le Val d’Oise.
Son père algérien sépharade et sa mère polonaise ashkénaze ont émigré en France au début des années vingt.
Il est le troisième rejeton d’une famille nombreuse.  
Enfant, il prend plaisir à jouer avec les poupées de ses sœurs contre l’avis parental et à accompagner sa grand-mère aux Puces où elle est chiffonnière.
Il créera ainsi, jeune adolescent, sa première poupée avec les restes d’un poupon brisé. Il quitte l’école à 14 ans pour devenir tailleur dans l’entreprise familiale Ned&Son.
Il fréquente également quelques mois une école de styliste de mode avant de contracter la tuberculose.
Au même âge, il visionne Nuit et brouillard d’Alain Resnais. Il apprend à cette occasion qu’une grande partie de sa famille est morte dans les camps. Cette expérience constituera le traumatisme majeur de son adolescence et de sa vie entière.
En 1969, il croise l’œuvre d’Aloïse Corbaz, importante représentante de l’art brut, qui lui ouvre tout un champ de possibles dans le domaine de la création plastique.
Par ailleurs, il devient le compagnon de Téo Hernandez, cinéaste mexicain expérimental,qui l’initiera au cinéma et avec lequel il réalisera plusieurs films.
De 1970 à 1975 il entreprend de longs et grands voyages à travers quatre continents. Il se rend dans une vingtaine de pays, du Maroc en Inde jusqu’au Mexique.
En 1978, il commence son premier grand ensemble de poupées, ses « chairdâmes ».
Il est découvert par Madeleine Lommel à l’occasion de l’exposition Les singuliers de l’art au musée des arts décoratifs en 1978. Il échange aussi des lettres avec Jean Dubuffet qui luidemande quelques poupées pour sa collection d’art brut à Lausanne.
En 1982 il fonde avec Madeleine Lommel et Claire Teller L’Aracine, association qui soutient les créateurs de l’art brut suite au départ de la collection de Dubuffet à Lausanne. En 1996, L'Aracine fait don de sa collection au LaM. Elle donne également sa bibliothèque et ses archives ; faisant de la bibliothèque du LaM un fonds de référence en art brut.
En 2017, Le LaM lui consacre une exposition "Michel Nedjar, introspective" qui propose d’explorer toutes les facettes de l’œuvre de l’artiste : poupées bien sûr, mais aussi sculptures, dessins, peintures et films expérimentaux, de 1960 à 2016, ainsi que les thèmes qui sous-tendent l’ensemble de son travail : l’enfance et le primitivisme, la vie et la mort, la magie et le voyage. 
 Entre 2016 et 2017, Marcus Eager et Michel Nedjar ont fait don au LaM de près de 300 œuvres de 47 artistes d’art brut. Une sélection de ces oeuvres a été présentée dans l'accrochage "Planètes brutes. Marcus Eager et Michel Nedjar, globe-trotteurs et donateurs" (10.12.21- 4.12.22)

Présentation du contenu Dessins (sur divers supports), agendas et cahiers richement illustrés, photographies, éphémères, manuscrits et tapuscrits, lettres et cartes postales (parfois dessinées), cassettes audio, cassettes vidéo, affiches, documents administratifs.
Modalités d'acquisition Dons successifs de Michel Nedjar entre 2012 et 2019
Bibliographie Michel Nedjar, introspective : [exposition], Villeneuve d'Ascq, Lam-Lille Métrople Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut,du 24 février au 4 juin 2017 / Jean-Michel Bouhours, Corinne Barbant, Allen S. Weiss [et al.]. Villeneuve d'Ascq : Lam-Lille Métrople Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut, 2017.
animo ! : [exposition], Museum Gugging, Klosterneuburg du 31 mai 2008 au 22 février 2009 / Johann Feilacher. Vienne : Springer-Verlag, 2008.
Michel Nedjar : Le chantier des consolations / entretiens avec Françoise Monnin. Lausanne : La Bibliothèque des Arts, 2017
Michel Nedjar : momentum, une rétrospective : [exposition], Paris, galerie Christian Berst, du 23 mai au 12 juillet 2014 / Christian Berst, Stéphane Corréard. Paris : galerie Christian Berst, 2014.
Conditions d'accès Communication sur rendez-vous. Pour des raisons de respect de la vie privée et du secret médical, certaines cotes (NED-PERSO-ADM-DIV / B83 et NED-PERSO-AUD / B92) ne sont pas librement communicables 
Conditions d'utilisation Reproduction soumise à autorisation
Citer sous la forme LaM, Bibliothèque Dominique Bozo, Fonds Michel Nedjar.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Dominique Bozo, LaM
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2022
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote FR-LAM-NED-CORR
Titre Correspondances
Date 1979-2020
Importance matérielle 11 boîtes pour 1451 pièces
Description du contenu
Cote FR-LAM-NED-CORR-PERSO
Titre Relations personnelles
Date 1979-2020
Langue français
Importance matérielle 5 boîtes pour 679 pièces
Catalogue général des manuscrits
Cote :  FR-LAM-NED-CORR-PERSO-FAM / Boîte 79 Importance matérielle :  8 pièces Présentation du contenu : 

Contient des correspondances adressées à M. N. de la part de sa famille, notamment sa mère Dina et ses frères et soeurs.

Contient également un faire-part de décès d'un membre de la famille de M. N.

Cote FR-LAM-NED-CORR-PERSO-FAM / Boîte 79
Titre Familiales
Date 1975-1977
Langue français
Importance matérielle 8 pièces
Présentation du contenu

Contient des correspondances adressées à M. N. de la part de sa famille, notamment sa mère Dina et ses frères et soeurs.

Contient également un faire-part de décès d'un membre de la famille de M. N.

Retour en haut de page