Accueil CCFr  >   EADC Lettres de Joseph Bollon
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettres de Joseph Bollon

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 07/12/2022 13:59:07

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque. Mâcon, Saône-et-Loire Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire du fonds René-Louis Doyon
Cote Ms 479 - Ms 606
Titre Fonds René-Louis Doyon
Origine René-Louis Doyon
Date XIXe siècle-1966
Langue français (excepté précisions supplémentaires)
Support papier (sauf exception)
Importance matérielle 2,2 ml
Biographie ou histoire

Né le 3 novembre 1885 à Blida, en Algérie, René-Louis Doyon est un libraire, éditeur et écrivain français. A vingt ans, il quitte son pays natal pour l'Italie où il y fait des études. Il envisage de devenir orateur dominicain, avant de renoncer à ce dessein pour se tourner vers les lettres. Arrivé par hasard à Paris en 1913, il est employé de l'entreprise Schneider, puis chez l'éditeur Figuière. Réformé pendant la guerre, il ouvre en 1917 une librairie dans le quartier de la Madeleine à Paris. A la fin du conflit, il transforme celle-ci en une maison d'édition, la Connaissance, avec l'aide d'Edouard Willermoz. Fort de sa devise « on se lasse de tout, excepté de connaître », il propose de belles éditions à la typographie soignée et aux illustrations signées de grandes mains. Ces quelques 200 publications font une belle place aux grands noms de la littérature, mais elles offrent également des textes inédits et réhabilitent parfois des talents dédaignés (les Journaliers d'Isabelle Eberhardt). En dépit de la qualité de son travail, son entreprise décline à partir de 1933. René-Louis Doyon entre alors chez Denoël, qui racheta le fonds en 1937. Rapidement licencié, il vécut par la suite de petits travaux et de quelques emplois éphémères. 

Celui que l'on surnomme « le Mandarin » poursuit malgré tout son activité d'écrivain. Dès 1920, il avait créé une revue portant le nom de sa maison d'édition, la Connaissance (26 numéros de 1920 à 1922), où il a publié notamment les premiers travaux de Jouhandeau et d'André Malraux. Puis, à partir de 1923, il assure seul la rédaction, la publication et la diffusion des Livrets du Mandarin. Il y donne à lire des articles et chroniques dans lesquels il dresse des portraits littéraires et commente l'actualité littéraire avec un ton souvent piquant. 

On doit également à René-Louis Doyon, grand érudit, une diversité de travaux : des poésies (Le passé mort (1913)), des romans (La Consomption (1913), La Mise au Tombeau (1923), L'Enfant prodiguée (1926), Géronte aux assises (1932)), des étudens critiques et documentaires (Stendhal devant l'Angleterre et l'Amérique, L'Horizon débridé, La Place des Vosges, Eloge du maquereau), des biographies (L'épopée de Bolitho, La Vie d'Isabelle Eberhardt, Jehan Rictus devant lui-même) ou encore un volume de souvenirs (Mémoire d'Homme), dont il préparait la suite. 

Il connaît son heure de gloire en 1956 avec la remise du prix des bouquinistes des mains d'André Malraux pour son travail passionné et anticonformiste. Cependant, celui-ci ne lui assure pas la prospérité. Son épouse disparaît en 1959 et c'est dans la misère, esseulé (à l'exception de quelques amis proches, dont Jules Roy) qu'il termine sa vie en novembre 1966.

Présentation du contenu

Le fonds se compose de manuscrits, de tapuscrits et dossiers de recherche de René-Louis Doyon, ainsi que quelques papiers personnels. Il comprend également des documents liés à sa maison d'édition, notamment des écrits autographes d'autres auteurs et une correspondance très riche avec plusieurs personnalités littéraires de renom. 

D'autres part, les documents se rapportant à René-Louis Doyon qui provenaient de Jules Roy ont été classés dans un sous-fonds.

Modalités d'acquisition Le fonds a été issu d'un don de Jules Roy à la Médiathèque de Mâcon vers 1975, à l'exception de certains documents qui ont été donnés par Léon Voituron en 2018.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque de Mâcon, Fonds René-Louis Doyon, Ms x.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque de Mâcon
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote 576-599
Titre Correspondance
Description du contenu
Titre Lettres adressées à René-Louis Doyon
Titre B
Catalogue général des manuscrits
Cote :  Ms 579 (21) Importance matérielle :  4 lettres et 1 enveloppe
Cote Ms 579 (21)
Titre Lettres de Joseph Bollon
Date 1913-1932
Importance matérielle 4 lettres et 1 enveloppe
Retour en haut de page