Accueil CCFr  >   EADC "Le prieur de Coulonges et les officiers du présidial de Saint-Pierre-le-Moutier. 1726, 1738 et 1752"
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

"Le prieur de Coulonges et les officiers du présidial de Saint-Pierre-le-Moutier. 1726, 1738 et 1752"

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 05/10/2022 13:58:03

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque municipale Jean Jaurès. Nevers Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue du Fonds Nivernais
Cote MS 001 à MS 200
Titre Manuscrits du fonds nivernais de la médiathèque de Nevers.
Langue français
Bibliographie Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXIV. Rennes. Lorient. Lannion. Vitré. Montreuil-sur-mer. Étampes. Clermont-de-l'oise. Senlis. Gien. Fontainebleau. Chateau-thierry. Épernay. Blois. Loches. Neufchateau. Bourbonne. Condom. Bar-le-duc. Nevers. Compiègne. Mont-de-marsan. Paris, Plon-Nourrit, 1894.
Bibliographie Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. [Départements] — Tome XLII. Supplément. Tome III. Lyon-Orléans , Paris, Bibliothèque nationale, 1904.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque Jean Jaurès de Nevers. Ms. X, fol. Y.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque Jean Jaurès. Nevers
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
N° :  13 Cote :  MS 013 Ancienne cote :  382 Ancienne cote :  3 N 1935 Support :  Papier Importance matérielle :  10 pages, pour les lettres d'abolition, et 11 pages pour le jugement Dimensions  270 × 190 mm Reliure :  Sous carton Présentation du contenu : 

Coulonges, près Cercy-la-Tour, était un prieuré de l'Ordre de Cluny.

Copie des lettres de grâce et d'abolition (septembre 1752) mettant à néant le "jugement souverain" du parlement de Dijon (du 13 août 1738) contre Jean-Étienne Michel des Prefaits, lieutenant assesseur au bailliage et siège présidial de Saint-Pierre-le-Moutier ; Jacques Sallonnier de Faye, substitut du procureur du Roi audit ; Pierre Alixand, lieutenant criminel ; Antoine Galaix, Charles Alixand de Cuffier, Charles Alasseur et Léonard Gudin, conseillers ; Claude Luzy, ci-devant conseiller ; Jean Jalligny et Lazare Huet, greffiers en chef ; Jean Gascoing, lieutenant général ; Charles Blanzat, lieutenant particulier, et autres, à l'occasion d'un prétendu assassinat (1726) commis sur la personne de Léonard Meschine, dit La Mazille, par un nommé Jacques Chatelain, lequel, quoique faussement et calomnieusement dénoncé, s'était sauvé chez le prieur de Coulonges et s'y était tenu caché près de six semaines.

Autre(s) instrument(s) de recherche : Albert Morlon a étudié cette affaire dans le manuscrit coté NM 1357/3 du fonds Morlon présent à la Médiathèque Jean Jaurès de Nevers, et Duminy l’a analysée très complètement dans le Bulletin de la Société Nivernaise, 1892, p. 193-230.
13
Cote MS 013
Ancienne cote 382
Ancienne cote 3 N 1935
Titre "Le prieur de Coulonges et les officiers du présidial de Saint-Pierre-le-Moutier. 1726, 1738 et 1752"
Date XVIIIème siècle
Langue français
Support Papier
Importance matérielle 10 pages, pour les lettres d'abolition, et 11 pages pour le jugement
Dimensions 270 × 190 mm
Reliure Sous carton
Présentation du contenu

Coulonges, près Cercy-la-Tour, était un prieuré de l'Ordre de Cluny.

Copie des lettres de grâce et d'abolition (septembre 1752) mettant à néant le "jugement souverain" du parlement de Dijon (du 13 août 1738) contre Jean-Étienne Michel des Prefaits, lieutenant assesseur au bailliage et siège présidial de Saint-Pierre-le-Moutier ; Jacques Sallonnier de Faye, substitut du procureur du Roi audit ; Pierre Alixand, lieutenant criminel ; Antoine Galaix, Charles Alixand de Cuffier, Charles Alasseur et Léonard Gudin, conseillers ; Claude Luzy, ci-devant conseiller ; Jean Jalligny et Lazare Huet, greffiers en chef ; Jean Gascoing, lieutenant général ; Charles Blanzat, lieutenant particulier, et autres, à l'occasion d'un prétendu assassinat (1726) commis sur la personne de Léonard Meschine, dit La Mazille, par un nommé Jacques Chatelain, lequel, quoique faussement et calomnieusement dénoncé, s'était sauvé chez le prieur de Coulonges et s'y était tenu caché près de six semaines.

Autre(s) instrument(s) de recherche Albert Morlon a étudié cette affaire dans le manuscrit coté NM 1357/3 du fonds Morlon présent à la Médiathèque Jean Jaurès de Nevers, et Duminy l’a analysée très complètement dans le Bulletin de la Société Nivernaise, 1892, p. 193-230.
Retour en haut de page