Accueil CCFr  >   EADC Lettres de William Bonaparte Wyse
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettres de William Bonaparte Wyse

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 06/07/2022 10:38:48

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Toulon, Var Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Collection d'écrivains du Félibrige ou en provençal
Cote 78-203
Titre Collection d'écrivains du Félibrige ou en provençal
Langue français, sauf mention contraire
Description physique
Présentation du contenu La collection regroupe les écrits d'écrivains du Félibrige auxquels nous avons associé Antoine Favel (1750-1830) qui n'était pas Félibre mais écrivait en langue provençale.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale. Toulon, Var. Bibliothèque de Lagoubran. Ms. X, fol. Y.
Index

Félibrige

Toulon ( Var, France)

Provençal (dialecte)


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque municipale. Toulon, Var. Bibliothèque de Lagoubran
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote MS 156
Titre Lettres reçues par  Victor Quintius Thouron (1794-1872)
Date 1820-1871
Importance matérielle 15 liasses, 124 lettres
Biographie ou histoire

Victor-Quintius (1794-1872), poète, président de l'Académie du Var, né a Besse (Var) le 17 mars 1794, il poursuit ses études à Paris comme élève de l'École normale supérieure. Il professe la rhétorique dans l'institution Mailhat, le collège des Ecossais, tout en suivant les cours de l'école de Droit. Libéré de ses obligations universitaires par la Restauration, il s'établit à Toulon comme avocat, puis en tant qu'avoué à partir de 1821. Il est admis à l'Académie du Var en 1818, à l'âge de 24 ans. Il y acquiert une flatteuse renomée de poète en langue provençale, le plaçant auprès des Mistral, des Roumanille et des Aubanel. Après avoir assuré la plus longue présidence de l'Académie, il entre en désaccord avec certains sociétaires sur le changement de statut et d'appellation, il donne sa démission en juillet 1867. Il s'éteint à Toulon le 17 mars 1872.

Traduction nouvelle en vers français d'Illiade d'Homère.

Présentation du contenu Avec 2 photographies.
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  12 Importance matérielle :  3 lettres Présentation du contenu : 

William Charles Bonaparte-Wyse est né en Irlande, fils du politicien Sir Thomas Wyse et de Lætitia Bonaparte. Il écrit en provençal, et est un ami de Frédéric Mistral. En 1876, il devient le seul membre étranger du consistoire du Félibrige, l'association littéraire provençale.

Sa collection Li Parpaioun Blu a été publiée en 1868, avec une préface de Mistral.

Division 12
Titre Lettres de William Bonaparte Wyse
Date 1868
Importance matérielle 3 lettres
Présentation du contenu

William Charles Bonaparte-Wyse est né en Irlande, fils du politicien Sir Thomas Wyse et de Lætitia Bonaparte. Il écrit en provençal, et est un ami de Frédéric Mistral. En 1876, il devient le seul membre étranger du consistoire du Félibrige, l'association littéraire provençale.

Sa collection Li Parpaioun Blu a été publiée en 1868, avec une préface de Mistral.

Retour en haut de page