Accueil CCFr  >   EADC Eglogues
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Eglogues

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 14/12/2022 13:54:21

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque. Mâcon, Saône-et-Loire Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire du fonds Bauderon de Sénecé
Cote Ms 378 - Ms 404
Titre Fonds Bauderon de Sénecé
Origine Famille Bauderon de Sénecé
Date XVIIe-XIXe siècles
Langue français (sauf précisions supplémentaires)
Support Papier
Importance matérielle 3 boîtes
Biographie ou histoire Appartenant à une famille bourgeoise de Paray-le-Monial, les Bauderon étaient venus s'installer à Mâcon, où ils construisirent leur prestige par le travail et des alliances honorables. Ils obtinrent leur nouveau nom de la terre de Senescey-lez-Mâcon, qu'ils avaient acheté en 1601. Ils connurent leur période faste entre le milieu du XVIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle. Ils construisirent d'abord leur renommée grâce à l'exercice de la pharmacie et de la médecine, puis par l'acquisition d'offices de judicature et les lettres. Brice Bauderon dit l'Ancien (1539 ?-1623), médecin réputé, laissa sa trace dans l'histoire de son art par la rédaction d'une Pharmacopée (1588), restée longtemps une référence. Son petit-fils eut un rôle plus prédominant encore dans l'élévation de la famille. Brice Bauderon de Senecey (1613-1698) remplit notamment la charge de lieutenant-général au baillage de Mâcon et, par la suite, de conseiller du roi. Il se consacra également à des travaux littéraires mais ce fut son fils, Antoine Bauderon de Sénecé (1643-1737), qui s'illustra réellement dans ce domaine. Gratifié d'un certain renom, il écrivit et publia plusieurs oeuvres poétiques et satiriques. La lignée masculine s'éteignit en 1741 avec M. de Condemines, fils d'Antoine Bauderon de Sénecé.
Présentation du contenu Le fonds est essentiellement composé de brouillons et de copies manuscrites d'oeuvres écrites par Antoine Bauderon de Sénecé, auxquels s'ajoutent de la correspondance de ce dernier. Quelques autres pièces littéraires semblent être de Brice Bauderon de Senecey ou d'autres membres de la famille. Les auteurs de plusieurs documents n'ont pas pu être identifiés.
Modalités d'acquisition Le fonds a été acquis par la bibliothèque de Mâcon en 1982.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque de Mâcon, Fonds Bauderon de Sénecé, Ms x.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque de Mâcon
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote 379-399
Titre Brouillons et copies manuscrites d’œuvres d’Antoine Bauderon de Sénecé
Date 1660-1737
Biographie ou histoire

Né à Mâcon en 1643, Antoine Bauderon de Sénecé est le fils de Brice Bauderon de Senecey et de Françoise Grillet. Destiné à reprendre la magistrature provinciale de son père, il rêvait, lui, d'une vie à la Cour. D'abord attaché au service du duc de Savoie, puis de la princesse d'Angoulême, il passa à celui de Marie-Thérèse, femme de Louis XIV. Il occupa notamment la charge de premier valet de chambre. La mort de la reine en 1683 mit fin à ses ambitions et il s'en retourna sur ses terres natales dans le mâconnais où il fréquenta les réunions au château de Sivignon.

Ayant développé très tôt un goût pour les lettres dans le cadre familial, il écrivit de nombreuses oeuvres qu'il ne commença à publier que dans la seconde moitié de sa vie. Il envoya de nombreux épîtres, odes et placets à ses amis et protecteurs, et s'inspira de son quotidien à la cour, des événements contemporains, de ses différentes lectures pour rédiger des contes et des dialogues versifiés, des fables ou encore des épigrammes.

Pour plus d'informations, consulter la "Notice sur la famille Bauderon de Sénecé" par Emile Chasles dans l'ouvrage Oeuvres choisies de Sénecé. Précédé d'une Monographie de la famille Bauderon de Senescey, publié en 1855.

Présentation du contenu

Certains travaux ont déjà fait l'objet d'une publication, parfois partielle. Toutefois, d'autres oeuvres sont inédites.

Il est possible que des pièces de cet ensemble ne soient pas d'Antoine Bauderon de Sénecé mais de son fils, M. de Condemines. Ce dernier utilisait des symboles similaires et son écriture était assez proche de celle de son père selon Emile Chasles (voir ses précisions dans sa "Note sur les manuscrits inédits de Sénecé", Oeuvres posthumes de Senecé / publiées pour la première fois par MM. Emile Chasles et P. A. Cap, Paris, 1855).

Classement Les documents ont été classés par genre littéraire en fonction des indications laissées par l'auteur. Les oeuvres dont le genre n'était pas précisé ont été regroupées dans un dossier à part.
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  381 Importance matérielle :  12 feuillets
Cote 381
Titre Eglogues
Importance matérielle 12 feuillets
Retour en haut de page