Accueil CCFr  >   EADC Garibaldi, Giuseppe. Deux lettres autographes signées par Garibaldi adréssées à M. Finot 
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Garibaldi, Giuseppe. Deux lettres autographes signées par Garibaldi adréssées à M. Finot 

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 06/07/2022 10:41:54

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Toulon, Var Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Manuscrits de la bibliothèque municipale de Toulon
Cote 71-210
Titre Manuscrits de la bibliothèque municipale de Toulon
Langue français, sauf mention contraire
Support papier, sauf mention contraire
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale. Toulon, Var. Bibliothèque de Lagoubran. Ms. X, fol. Y.
Index

Toulon (Var, France)


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque municipale. Toulon, Var. Bibliothèque de Lagoubran
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  MS 83 Ancienne cote :  R. 1295 Importance matérielle :  4 feuillets + 2 enveloppes collées Dimensions  22 sur 17 cm Biographie ou histoire : Joseph Marie Garibaldi, Général et homme politique italien né à Nice le 4 juillet 1807 (département des Alpes –Maritimes sous le 1er Empire) - mort à Caprera (Royaume d’Italie) le 2 juin 1882. Il est considéré, avec Camillo Cavour, Victor-Emmanuel II et Giuseppe Mazzini, comme l’un des « pères de la patrie » italienne. Garibaldi a mené un grand nombre de campagnes militaires dans les Etats de la péninsule italienne contre l’absolutisme, pour aboutir à la constitution de l’Etat italien. Surnommé également le « Héros des Deux Mondes » Garibaldi a dirigé, entre 1835 et 1848, de nombreuses expéditions militaires en Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Uruguay) afin de soutenir les luttes d’indépendance. Ce qui lui a valu une notoriété considérable tant en Italie qu'à l'étranger. Lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 qui voit la chute de Napoléon III à Sedan en septembre 1870, Garibaldi propose son soutien à la France républicaine. Gambetta ministre de l’Intérieur et de la Guerre lui offre le commandement de l’Armée des Vosges. En 1871, il est élu député d’Alger, de Côte d’Or, de Nice et de Paris sans avoir été candidat. En raison de sa nationalité italienne qui invalide l'élection, il décline ses mandats. Les insurgés de la Commune de Paris font appel à Garibaldi pour prendre la tête de la Garde nationale de Paris, mais il décline la proposition estimant qu'il s'agit d'une affaire intérieure française. Il prend cependant position en faveur de la Commune. Présentation du contenu : La première exprime la confiance du héros populaire à M. Silvain au sujet de son ouvrage "Les Milles"; la seconde est un simple remerciement de Garibaldi. Modalités d’acquisition : Don de Donnadieu Finot, 9 juillet 1913.
Cote MS 83
Ancienne cote R. 1295
Titre Garibaldi, Giuseppe. Deux lettres autographes signées par Garibaldi adréssées à M. Finot 
Date 1874
Importance matérielle 4 feuillets + 2 enveloppes collées
Dimensions 22 sur 17 cm
Biographie ou histoire Joseph Marie Garibaldi, Général et homme politique italien né à Nice le 4 juillet 1807 (département des Alpes –Maritimes sous le 1er Empire) - mort à Caprera (Royaume d’Italie) le 2 juin 1882. Il est considéré, avec Camillo Cavour, Victor-Emmanuel II et Giuseppe Mazzini, comme l’un des « pères de la patrie » italienne. Garibaldi a mené un grand nombre de campagnes militaires dans les Etats de la péninsule italienne contre l’absolutisme, pour aboutir à la constitution de l’Etat italien. Surnommé également le « Héros des Deux Mondes » Garibaldi a dirigé, entre 1835 et 1848, de nombreuses expéditions militaires en Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Uruguay) afin de soutenir les luttes d’indépendance. Ce qui lui a valu une notoriété considérable tant en Italie qu'à l'étranger. Lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 qui voit la chute de Napoléon III à Sedan en septembre 1870, Garibaldi propose son soutien à la France républicaine. Gambetta ministre de l’Intérieur et de la Guerre lui offre le commandement de l’Armée des Vosges. En 1871, il est élu député d’Alger, de Côte d’Or, de Nice et de Paris sans avoir été candidat. En raison de sa nationalité italienne qui invalide l'élection, il décline ses mandats. Les insurgés de la Commune de Paris font appel à Garibaldi pour prendre la tête de la Garde nationale de Paris, mais il décline la proposition estimant qu'il s'agit d'une affaire intérieure française. Il prend cependant position en faveur de la Commune.
Présentation du contenu La première exprime la confiance du héros populaire à M. Silvain au sujet de son ouvrage "Les Milles"; la seconde est un simple remerciement de Garibaldi.
Modalités d’acquisition Don de Donnadieu Finot, 9 juillet 1913.
Retour en haut de page