Accueil CCFr  >   EADC Hôtels et auberges.
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Hôtels et auberges.

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Saint-Corneille. Compiègne, Oise Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire du fonds Léré
Cote Cotes diverses
Titre Fonds Léré
Origine Jean-Antoine-François Léré (1761-1837)
Date XVIII-XIXe siècles
Langue français
Support papier
Importance matérielle 35 boîtes d'archives
Biographie ou histoire Jean-Antoine François Léré (1761-1837) a légué à la ville de Compiègne, un savoir demeuré à l’état brut, sous forme de notes et de dessins. Passionné par Compiègne et ses environs, il en donne un état assez complet, au lendemain de la tourmente révolutionnaire. Après avoir fait des études au collège de la ville, il suit à Paris des cours de médecine et de sciences où on lui attribue le titre de pharmacien. Léré se dévoue très tôt, et pour longtemps, à l’administration de sa cité : peu après être entré au conseil municipal de Compiègne, il est nommé en 1803, premier adjoint au maire. A deux reprises, dans les dernières années de l’Empire, il est maire par intérim. En 1819, il est nommé par la Préfecture de l’Oise d’une mission de recherches sur les monuments du département. La fin de sa vie est assombrie par les soucis pécuniaires et familiaux : ruiné en 1823, il est accueilli à l’hôpital général d’où il poursuit ses recherches. En 1836, il offre à la ville contre une pension tout ce qui lui reste : manuscrits, herbiers, dessins. Le contrat est signé le 4 février 1837
Présentation du contenu Le fonds Léré est composé de notes et de dessins aquarellés réalisés par J.A.F. Léré. Les croquis, élévations, plans... ont été réalisés à la manière d'un impressionniste, sur le vif, tout au long de ses promenades et de ses observations
Modalités d'acquisition Don à la ville de la collection de Jean-Antoine François Léré en 1836
Documents en relation  La plupart des notices de ce catalogue étaient originellement inventoriées dans le catalogue général des manuscrits mais, par soucis de cohérence, elles ont été regroupées dans l'inventaire du fonds Léré ici présent.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Saint-Corneille, fonds Léré

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Saint-Corneille de Compiègne
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Titre Histoire et description de la région
Description du contenu
Titre Compiègne
Titre Histoire et traditions de Compiègne
Cote 197/IX (1 à 9)
Titre Edifices et monuments de la ville de Compiègne
Date XVIII-XIXe siècles
Langue français
Support papier
Présentation du contenu Souterrains ; bainspublics ; hôtels et auberges ; maisons remarquables ; caserne ; recensement des maisons ; recensement des maisons du Petit-Margny.
Document(s) de substitution Document intégralement numérisé sur Carlopolis, bibliothèque numérique de Compiègne Numérisation(s)Document numérisé
Catalogue général des manuscrits
Cote :  3 Présentation du contenu : 

a)- Hôtel des Relations extérieures. Note historique « Hôtel des relations Extérieures » avec 1 dessin aquarelle : «Hôtel des Affaires Etrangères, 2 juillet 1815 » ; 3 feuilles doubles contenant 5 dessins aquarelles (c.1815) :

-« Vue de la Térasse des Affaires Etrangères à Compiègne, 5 juillet 1815 » ;

-« Térasse des Affaires Etrangères » suivi de « Porte d'entrée de l'Hôtel des Affaires étrangères, vue du côté de la Campagne » ;

-« Rotonde en face de la Maison des Affaires Etrangères à Compiègne » suivi de « Belvédère dans le Mur, sur la Térasse de l'hôtel des affaires étrangères ».

b)- Atelier monétaire et hôtel des monnaies.Notes historiques sur l'histoire de la monnaie, «Des Monnayes», 1 cahier de 8 pages (s.d) ; présentation historique de l'atelier monétaire de Compiègne, « Traité historique de l'Atelier Monétaire de la Ville de Compiègne de l'origine des Monnoyes et espèces qui y avaient cours autrefois, par Léré de Compiègne » suivi de «De l'origine des Girouettes », 1 cahier de 12 pages (6 mai 1822).1 cahier de 8 pages, 1 cahier de 12 pages.Hôtel des Monnaies. Notes descriptives et dessins aquarelles des différentes parties du bâtiment.

-Ensemble du bâtiment : « Bâtiment de l'ancien hôtel des Monnoyes, faceRue des Cordeliers », avec 2 dessins aquarelles (s.d) : « Vile de l'hôtel desMonnoyes, de la Rue des Cordeliers » et « Ancien Hôtel des Monnoyes ».2pièces, 2 dessins aquarelles

-Tour : note descriptive, « Tour de l'ancien hôtel des Monoyes vu àL'Ouest de chez M de Béra », avec 1 dessin aquarelle (s.d).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

-Porte d'entrée : note descriptive, «Porte d'entrée de la Tour de l'hôteldes Monnoyes de Compiègne », avec 1 dessin aquarelle : « Porte de laTour, ou de l'escalier » (s.d).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

-Caves : note descriptive, « Des Caves de l'hôtel des Monnoyes », avec 1plan aquarelle : «Plan d'un Ancien Hôtel des Monnoyes à Compiègne »(s.d).1 pièce, 1 plan aquarelle.

-Pierre sculptée : note descriptive avec 1 dessin aquarelle : « Sculpturereprésentant un Sanglier ou un Loup » (10 mai 1822).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

c) - Hôtel de Beauvais ou des Bœufs au Petit-Margny. Note descriptive « De l'hôtel de Beauvais, des Bœufs, actuellement Brasserie de Guy », avec 5 dessins aquarelles dont le détail est le suivant :

-« Vue des Remparts aboutissons à la Porte du Vieux Pont de Compiègne. Les supérieurs n'existent plus, excepté le Donjon, les inférieurs subsistent » ;-1 dessin aquarelle sans légende et sans titre représentant 2 arches d'un pont (26 septembre 1815) ;

-« Plan de la tête de l'Ancien Pont de Compiègne. Levé par Danvin et François Dijan, le 21 juin 1737, déposé au greffe de la même ville le 19 juillet suivant » (s.d) ;

-« Hôtel de Beauvais, des Bœufs, actuellement La Brasserie, septembre 1815 » ;

-1 dessin aquarelle sans légende et sans titre représentant les arches du pont de Compiègne (s.d).d)- Hôtel des Rats. 7 plans et dessins du bâtiment légendes, au crayon et à la plume à savoir :

-« Hôtel des Rats », plan dépliant légende à la plume (1er octobre 1828) ;

-« Elévation des Bâtimens de l'intérieur de la Cour de l'hôtel des rats », plan dépliant légende à la plume (5 octobre 1828) ;

-« Elévation de l'hôtel des Rats », dessin légende au crayon (septembre 1828);

Cave : « Plan des caves de l'hôtel des Rats », plan légende au crayon et àla plume (27 septembre 1828).

Façade : dessin au crayon (s.d).

Porte d'entrée : « Porte de M. de St Maurice », dessin à la plume (s.d).

Mobilier : « Fauteuil de Henri 4 et de Gabriel d Estrée », dessin aucrayon (2 octobre 1828).2 plans dépliants à la plume, 1 plan au crayon et à la plume, 3 dessins au crayon, 1dessin à la plume.

e)- Auberge du Chat qui Tourne. Note sur les aménagements successifs del'auberge (7 octobre 1828) ; 1 dessin à la plume de l'ensemble du bâtiment(13 octobre 1828).Caves : note de description « Caves de M. L'Evêque, Rue des Pâtissiers » (16 octobre 1828) ; 1 plan à la plume (10 octobre 1828).1 pièce, 1 plan à la plume, 1 dessin à la plume.

Cote 3
Titre Hôtels et auberges.
Présentation du contenu

a)- Hôtel des Relations extérieures. Note historique « Hôtel des relations Extérieures » avec 1 dessin aquarelle : «Hôtel des Affaires Etrangères, 2 juillet 1815 » ; 3 feuilles doubles contenant 5 dessins aquarelles (c.1815) :

-« Vue de la Térasse des Affaires Etrangères à Compiègne, 5 juillet 1815 » ;

-« Térasse des Affaires Etrangères » suivi de « Porte d'entrée de l'Hôtel des Affaires étrangères, vue du côté de la Campagne » ;

-« Rotonde en face de la Maison des Affaires Etrangères à Compiègne » suivi de « Belvédère dans le Mur, sur la Térasse de l'hôtel des affaires étrangères ».

b)- Atelier monétaire et hôtel des monnaies.Notes historiques sur l'histoire de la monnaie, «Des Monnayes», 1 cahier de 8 pages (s.d) ; présentation historique de l'atelier monétaire de Compiègne, « Traité historique de l'Atelier Monétaire de la Ville de Compiègne de l'origine des Monnoyes et espèces qui y avaient cours autrefois, par Léré de Compiègne » suivi de «De l'origine des Girouettes », 1 cahier de 12 pages (6 mai 1822).1 cahier de 8 pages, 1 cahier de 12 pages.Hôtel des Monnaies. Notes descriptives et dessins aquarelles des différentes parties du bâtiment.

-Ensemble du bâtiment : « Bâtiment de l'ancien hôtel des Monnoyes, faceRue des Cordeliers », avec 2 dessins aquarelles (s.d) : « Vile de l'hôtel desMonnoyes, de la Rue des Cordeliers » et « Ancien Hôtel des Monnoyes ».2pièces, 2 dessins aquarelles

-Tour : note descriptive, « Tour de l'ancien hôtel des Monoyes vu àL'Ouest de chez M de Béra », avec 1 dessin aquarelle (s.d).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

-Porte d'entrée : note descriptive, «Porte d'entrée de la Tour de l'hôteldes Monnoyes de Compiègne », avec 1 dessin aquarelle : « Porte de laTour, ou de l'escalier » (s.d).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

-Caves : note descriptive, « Des Caves de l'hôtel des Monnoyes », avec 1plan aquarelle : «Plan d'un Ancien Hôtel des Monnoyes à Compiègne »(s.d).1 pièce, 1 plan aquarelle.

-Pierre sculptée : note descriptive avec 1 dessin aquarelle : « Sculpturereprésentant un Sanglier ou un Loup » (10 mai 1822).1 pièce, 1 dessin aquarelle.

c) - Hôtel de Beauvais ou des Bœufs au Petit-Margny. Note descriptive « De l'hôtel de Beauvais, des Bœufs, actuellement Brasserie de Guy », avec 5 dessins aquarelles dont le détail est le suivant :

-« Vue des Remparts aboutissons à la Porte du Vieux Pont de Compiègne. Les supérieurs n'existent plus, excepté le Donjon, les inférieurs subsistent » ;-1 dessin aquarelle sans légende et sans titre représentant 2 arches d'un pont (26 septembre 1815) ;

-« Plan de la tête de l'Ancien Pont de Compiègne. Levé par Danvin et François Dijan, le 21 juin 1737, déposé au greffe de la même ville le 19 juillet suivant » (s.d) ;

-« Hôtel de Beauvais, des Bœufs, actuellement La Brasserie, septembre 1815 » ;

-1 dessin aquarelle sans légende et sans titre représentant les arches du pont de Compiègne (s.d).d)- Hôtel des Rats. 7 plans et dessins du bâtiment légendes, au crayon et à la plume à savoir :

-« Hôtel des Rats », plan dépliant légende à la plume (1er octobre 1828) ;

-« Elévation des Bâtimens de l'intérieur de la Cour de l'hôtel des rats », plan dépliant légende à la plume (5 octobre 1828) ;

-« Elévation de l'hôtel des Rats », dessin légende au crayon (septembre 1828);

Cave : « Plan des caves de l'hôtel des Rats », plan légende au crayon et àla plume (27 septembre 1828).

Façade : dessin au crayon (s.d).

Porte d'entrée : « Porte de M. de St Maurice », dessin à la plume (s.d).

Mobilier : « Fauteuil de Henri 4 et de Gabriel d Estrée », dessin aucrayon (2 octobre 1828).2 plans dépliants à la plume, 1 plan au crayon et à la plume, 3 dessins au crayon, 1dessin à la plume.

e)- Auberge du Chat qui Tourne. Note sur les aménagements successifs del'auberge (7 octobre 1828) ; 1 dessin à la plume de l'ensemble du bâtiment(13 octobre 1828).Caves : note de description « Caves de M. L'Evêque, Rue des Pâtissiers » (16 octobre 1828) ; 1 plan à la plume (10 octobre 1828).1 pièce, 1 plan à la plume, 1 dessin à la plume.

Retour en haut de page