Accueil CCFr  >   EADC Registre d'inventaire à propos d'un fonds d'archives servant à l'histoire de la Dombes.
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Registre d'inventaire à propos d'un fonds d'archives servant à l'histoire de la Dombes.

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque La Passerelle. Trévoux, Ain Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Documents d’archives et manuscrits sur l’histoire de la Dombes et de l’Ain
Cote ESC Ms 01 - ESC Ms 21
Titre Fonds Maurice Escoffier (1879-1959)
Date XVIIe siècle - XIXe siècle
Langue Français
Support Tout papier
Importance matérielle Environ 317 pièces dans 21 recueils, registres ou liasses
Biographie ou histoire

Né au Caire en 1879, Maurice Escoffier débute sa carrière, en 1906, comme maître de conférence à l’École libre des sciences politiques et jusqu’en 1910, comme secrétaire général de la Société des études historiques. Professeur d'histoire diplomatique à l'École libre des sciences politiques de 1910 à 1945, il fut également le bibliothécaire de l'École et le rédacteur en chef des Annales des sciences politiques puis de la Revue des sciences politiques, jusqu'en 1919.

Suite à son expérience d’ambassadeur de France à Londres d’avril à août 1912, il devient après la Première Guerre mondiale attaché au secrétariat général de la conférence de paix, et secrétaire général du service français de la Société des Nations jusqu’en 1921.

Ses activités le ramènent ensuite aux archives et aux livres anciens. Sa passion pour les livres le pousse à ouvrir, en 1922, une librairie de livres anciens, "La Maison du bibliophile", qu'il doit fermer dès le début des années 1930 en raison des difficultés financières consécutives à la crise de 1929. Enfin, il devient l’instructeur et le responsable des archives à Saint-Cyr à partir de 1939. En 1945, il prend sa retraite dans sa propriété de Reyrieux, dans l’Ain. Il décède en 1959.

Présentation du contenu

Le fonds Escoffier se compose de documents d’archives et manuscrits rattachés à l’histoire de Trévoux et de la Dombes, du Lyonnais et de l’Ain. Il s’agit principalement de copies de manuscrits anciens et de notes issues des travaux d’érudits locaux de la fin du XVIIIe siècle et majoritairement du XIXe siècle. Celui-ci comporte également un ensemble d’eaux-fortes et de recueils iconographiques regroupant des cartes et des dessins liés à des sujets locaux.

Ce fonds a pour origine une collection de manuscrits ayant appartenu à Marie-Claude Guigue (1832-1899). Chartiste et archiviste des départements de l’Ain et du Rhône, celui-ci réunit vers le milieu du XIXe siècle des titres portant sur la Dombes. Guigue numérota et signa chacun de ses documents et vendit sa collection entre 1858 et 1860 à Joannès-Erhard Valentin-Smith (1796-1891), fils adoptif de Valentin du Plantier, dernier lieutenant général du baillage-présidial en Bresse. Les origines et l’érudition de ce dernier en font un interlocuteur des chartistes et des grandes familles qui dressaient leur généalogie. Valentin-Smith a annoté la plupart des documents de la collection, certes les documents amenés par lui-même, mais aussi ceux qui provenaient de son ami Marie-Claude Guigue. C’est également lui qui, dans le double souci de les conserver et de rendre leur manipulation plus aisée, les a fait relier à la hâte. La reliure fait donc partie intégrante du fonds et se substitue au travail de classement préalable. Parvenue à Maurice Escoffier, cette collection de manuscrits s’est étoffée, notamment en 1930 avec l’acquisition d’une partie de la vente des manuscrits de Paul Dissard, conservateur des musées de la ville de Lyon. Ainsi, ces documents ayant beaucoup circulé entre les mains de plusieurs générations d’érudits locaux, c’est bien la passion de l’histoire de la Dombes et plus généralement de l’Ain qui a poussé les propriétaires successifs de ces archives à les regrouper.

Modalités d'acquisition Acquis par la ville de Trévoux le 23 avril 1990, ce fonds provient de la vente de la bibliothèque régionale du château de Reyrieux, dans les alentours de Trévoux.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque Intercommunale La Passerelle (Trévoux), fonds Maurice Escoffier (1879-1959), documents d’archives et manuscrits sur l’histoire de la Dombes et de l’Ain, ESC Ms X., fol. Y.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque Intercommunale La Passerelle
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2021
Création Encodé conformément à la DTD EAD 2002. L'encodage a été réalisé en septembre 2021 par Lucile Demesy à l'aide du logiciel TAPIR.
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  ESC Ms 10 Importance matérielle :  [8 bl.]-10-[2 bl.]-93-[1 bl.] p. Dimensions  340 x 231 mm Reliure :  Reliure veau retourné, dos à cinq nerfs, plats ornés d'un filet d'encadrement estampé à froid, tranches rouges, gardes blanches. Présentation du contenu : Contient une table alphabétique au début. Modalités d’acquisition : Titre de la vente de 1990, d’après l’inventaire de la bibliothèque régionale du château Escoffier à Reyrieux acquis en partie par la ville de Trévoux : "Inventaire d'un fonds d'archives de Dombes".
Cote ESC Ms 10
Titre Registre d'inventaire à propos d'un fonds d'archives servant à l'histoire de la Dombes.
Date XIXe siècle ?
Langue français
Importance matérielle [8 bl.]-10-[2 bl.]-93-[1 bl.] p.
Dimensions 340 x 231 mm
Reliure Reliure veau retourné, dos à cinq nerfs, plats ornés d'un filet d'encadrement estampé à froid, tranches rouges, gardes blanches.
Présentation du contenu Contient une table alphabétique au début.
Modalités d’acquisition Titre de la vente de 1990, d’après l’inventaire de la bibliothèque régionale du château Escoffier à Reyrieux acquis en partie par la ville de Trévoux : "Inventaire d'un fonds d'archives de Dombes".
Retour en haut de page