Accueil CCFr  >   EADC J.P.'s daughter is dead at 78 : Anne Morgan, friend of France rebuilt wreckage of two years
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

J.P.'s daughter is dead at 78 : Anne Morgan, friend of France rebuilt wreckage of two years

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Soissons, Aisne Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Archives relatives au C.A.R.D
Cote CARD 1 à CARD 3
Titre Archives relatives au C.A.R.D
Origine  C.A.R.D (Comité Américain pour les régions dévastées de la France)
Date XXème siècle
Langue français
Langue  anglais
Importance matérielle 1 boîte d'archives
Biographie ou histoire

 Le Comité américain pour les régions dévastées (en anglais American Committee for Devastated France (ACDF) a été fondé par la philanthrope Anne Morgan (1879-1952) et son amie Anne Murray Dike (1878-1929), le 31 mars 1918. Il poursuit la mission de la section civile de l'American Fund for French Wounded (AFFW), qui s'est installée en 1917 en France à Blérancourt, près du front, dans les ruines du château, pour venir en aide aux populations des régions libérées lors du repli allemand de mars 1917 en Picardie. Anne Morgan était la plus jeune fille du banquier John Pierpont Morgan. Sa personnalité autoritaire et son statut social élevé ont aidé au rassemblement de potentielles volontaires et de fonds lors d’un voyage à travers les États-Unis. Anne Murray Dike, médecin, organisait le travail sur le terrain en France. Anne Morgan utilisait des photographies pour monter la souffrance de la France, nation qui avait fourni une aide cruciale lors de la Révolution américaine. Les images de communautés détruites et des Français réfugiés mettaient en lumière le coût humain de la guerre. Les volontaires qui avaient le permis de conduire pouvaient intégrer le service automobile. Soixante-trois voitures Ford et camionnettes Dodge avaient été achetées pour l'évacuation des blessés et l'approvisionnement des populations. Dès la fin de la guerre, le CARD ouvrait des magasins afin de réapprovisionner les populations du nécessaire (nourriture, vêtements, linge de maison, meubles). Pour atteindre les communes les plus reculées, des magasins roulants circulaient dans le département de l'Aisne. Peu à peu, les magasins du CARD fermaient pour laisser la place à des commerçants locaux. Les Américaines du CARD embauchaient des habitants de la région pour reconstruire les bâtiments détruits par les Allemands et cultiver la terre. Elles apportaient des outils et des conseils. L'agriculture était la principale activité économique du département, avant la guerre. Il était donc indispensable de la relancer rapidement. Les volontaires ont également beaucoup fait pour les enfants. Des infirmières-visiteuses allaient dans les fermes isolées pour vérifier l'état de santé des familles, qui vivaient souvent dans de mauvaises conditions hygiéniques et donner des conseils aux mères. En 1923 est créée l'Association d'hygiène sociale de l'Aisne, qui existe toujours. Dans chaque baraquement, il y avait un foyer et une bibliothèque où les enfants pouvaient se rencontrer et découvrir de nouvelles choses. Ils étaient encouragés à intégrer un camp scout. Pour le CARD, le scoutisme favorisait le développement physique et l'apprentissage des règles

En ce qui concerne les bibliothèques, on peut citer ce passage d'un des hommages rendus à Anne Morgan suite à son décès en 1952:

"Quand les habitants,dans leurs ruines, pourvus de l'essentiel par les soins de ce Comité, demandèrent des livres, Miss Morgan ne se contenta pas d'en acquérir pour en distribuer au hasard des sollicitations, et pour la seule satisfaction des besoins momentanés. Elle fit appel à des techniciennes Américaines, qui s'entourèrent de jeunes filles françaises pour créer un service de lecture publique dont nous bénéficions encore. [...] 

Ces bibliothèques maintenues contre vents et marées, par les municipalités et les bibliothèques françaises, formées par le comité Américain sont aujourd'hui un privilège pour nos communes. Plusieurs villes de France ont envié ces réalisations, s'en sont inspiré"

Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Soissons, archives relatives au C.A.R.D

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque municipale de Soissons
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote  CARD 1
Titre C.A.R.D : lecture publique
Support papier; photographies
Importance matérielle 94 pièces
Description du contenu
Cote CARD 1-2
Titre Fondatrices et membres américaines
Support papier; photographies
Importance matérielle 20 pièces
Titre Hommage à Anne Morgan
Support papier; photographies
Importance matérielle 15 pièces
Catalogue général des manuscrits
Cote :  Présentation du contenu : Article de journal
Cote
Titre J.P.'s daughter is dead at 78 : Anne Morgan, friend of France rebuilt wreckage of two years
Date 1952
Présentation du contenu Article de journal
Retour en haut de page