Accueil CCFr  >   EADC Lettre de Josephine E. Butler, Liverpool
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre de Josephine E. Butler, Liverpool

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque Marguerite Durand. Inventaire du fonds Julie-Victoire Daubié
Cote A.1-B.7
Titre Fonds Julie-Victoire Daubié
Origine Fonds donné en 1992 par Laure Reuchsel, descendante de J.-V. Daubié
Date 1824-1989
Langue français
Support Papier
Importance matérielle 2 boîtes
Biographie ou histoire Née dans une famille modeste des Vosges en 1824, Julie-Victoire Daubié remporte en 1859 un concours proposé par l'Académie Lyonnaise avec un mémoire intitulé La femme pauvre par une femme pauvre. Elle sera la première bachelière de France en 1861 à Lyon,. Elle est licenciée ès lettres en 1871.  Active féministe, elle est en contact avec les militantes anglaises et se préoccupe entre autre de questions d'éducation, des droits des femmes journalistes.. En 1870 elle dépose une pétition au Sénat sur la tolérance de la débauche et la recherche en paternité. Elle demande la même année son inscription sur les registres électoraux . Elle collabore à l'Avenir des femmes de Léon Richer et en 1871 elle fonde avec Arlès-Dufour, industriel saint-simonien "L'Association pour l'émancipation progressive de la femme". Elle sera l’une des premières femmes à collaborer à des journaux économiques. Elle publie différents ouvrages : Du progrès dans l'enseignement primaire ; La femme pauvre au XIXe siècle (primé à l'exposition universelle de 1867)... Elle meurt en 1874 sans avoir pu achever sa thèse de doctorat sur "La condition de la femme dans la société romaine" (source Dictionnaire des féministes / dir. C. Bard et S. Chaperon)
Présentation du contenu Fonds constitué de documents divers (diplômes, brochures...), de coupures de presse et de 102 lettres à elle adressées.
Bibliographie Thiercé, Agnès. - Julie-Victoire Daubié, "femme savante" : de la condition économique, morale et politique de la femme sous le second Empire, Maîtrise d'histoire sous la direction de Michelle Perrot, Université Paris VII, 1990
Bibliographie Bulger, Raymonde Albertine. - Lettres à Julie-Victoire Daubié (1824-1874), la première bachelière de France. - Peter Lang, 1992. - (Writing about women féministe literary studies)
Bibliographie Avant-propos de Michelle Perrot et préface d'Agnès Thiercé dans l'édition 1992 de La femme pauvre au XIXe siècle de J.V. Daubié. - Ed. Côté-femmes
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, Fonds Julie-Victoire Daubié

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote boîte B
Titre Correspondance reçue par J.V. Daubié
Date
Langue français
Support
Importance matérielle
Dimensions
Présentation du contenu
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Description du contenu
Cote B.1
Titre Document et courriers de féministes anglaises
Date
Langue anglais
Support
Importance matérielle
Dimensions
Présentation du contenu
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Catalogue général des manuscrits
Cote :  B.1.a Support :  Importance matérielle :  4 pages Dimensions  8° Biographie ou histoire : Féministe et militante anti-prostitution anglaise Présentation du contenu : 

Lettre en français et en anglais. "Je vous remercie de tout mon coeur pour votre admirable article dans l'Economiste français, pour toute votre sympathie, pour vos paroles si nobles et si vraies, et pour votre dévouement à la cause de l'humanité souffrante. Vous me feriez une grande faveur si vous pouvez envoyer un nombre de l'Economiste avec votre article à ma chère sœur qui demeure en Italie et qui travaille de tout son cœur dans la même cause. Elle est particulièrement intéressée en tous qui peut donner un peu d'espoir touchant la vie sociale et morale de France. Ma soeur est mariée...adressez si vous plait à Madame Meuricoffre et Co Naples. Je vous envoie les dernières nombres des Shields. I have a very great desire to carry this war on to the continent. You will see in the last Shield a letter from Signora Mozzoni at Milan. She, and also several ladies in Switzerland and Germany have much sympathy with us. Also our friends in America If we have a strong faith in God and in the power of Christ, who is not dead, but who lives in the heavens, I believe we may see great results accomplished, chains broken, slaves emancipated and a better ... society established. Mr Le Cour, chef of the Police Médicale in Paris, is beginning to be afraid by the fanaticism of english women, he writes to me today "mettre la main sur les femmes de débauche pour les faire soigner, et les surveiller au point de vue sanitaire est pour toute autorité qui l'accomplit consciencieusement un véritable sacerdoce, et je m'étonne que vous l'envisagiez autrement". The Bible tells us to "answer a fool according to his folly" therefore I have answer M. Le Cour in these words. "Mettre la main sur les hommes de débauche pour les faire soigner, et les surveiller au point de vue sanitaire est pour toute autorité qui l'accomplit consciencieusement un véritable sacerdoce, et je m'étonne que vous l'envisagiez autrement". Pour trois semaines après aujourd'hui je serai avec mon mari & fils à Heydour Vicarage Sleaford Lincolnshire Si vous aurez la bonté de m'écrire, can you tell me the names & addresses of any persons in France to whom it might be useful to send the Shield ?"

The shield : journal de "The ladies national association for the repeal of the contagious diseases acts"

Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : 
Cote B.1.a
Titre Lettre de Josephine E. Butler, Liverpool
Date vers 1870
Langue français
Support
Importance matérielle 4 pages
Dimensions
Biographie ou histoire Féministe et militante anti-prostitution anglaise
Présentation du contenu

Lettre en français et en anglais. "Je vous remercie de tout mon coeur pour votre admirable article dans l'Economiste français, pour toute votre sympathie, pour vos paroles si nobles et si vraies, et pour votre dévouement à la cause de l'humanité souffrante. Vous me feriez une grande faveur si vous pouvez envoyer un nombre de l'Economiste avec votre article à ma chère sœur qui demeure en Italie et qui travaille de tout son cœur dans la même cause. Elle est particulièrement intéressée en tous qui peut donner un peu d'espoir touchant la vie sociale et morale de France. Ma soeur est mariée...adressez si vous plait à Madame Meuricoffre et Co Naples. Je vous envoie les dernières nombres des Shields. I have a very great desire to carry this war on to the continent. You will see in the last Shield a letter from Signora Mozzoni at Milan. She, and also several ladies in Switzerland and Germany have much sympathy with us. Also our friends in America If we have a strong faith in God and in the power of Christ, who is not dead, but who lives in the heavens, I believe we may see great results accomplished, chains broken, slaves emancipated and a better ... society established. Mr Le Cour, chef of the Police Médicale in Paris, is beginning to be afraid by the fanaticism of english women, he writes to me today "mettre la main sur les femmes de débauche pour les faire soigner, et les surveiller au point de vue sanitaire est pour toute autorité qui l'accomplit consciencieusement un véritable sacerdoce, et je m'étonne que vous l'envisagiez autrement". The Bible tells us to "answer a fool according to his folly" therefore I have answer M. Le Cour in these words. "Mettre la main sur les hommes de débauche pour les faire soigner, et les surveiller au point de vue sanitaire est pour toute autorité qui l'accomplit consciencieusement un véritable sacerdoce, et je m'étonne que vous l'envisagiez autrement". Pour trois semaines après aujourd'hui je serai avec mon mari & fils à Heydour Vicarage Sleaford Lincolnshire Si vous aurez la bonté de m'écrire, can you tell me the names & addresses of any persons in France to whom it might be useful to send the Shield ?"

The shield : journal de "The ladies national association for the repeal of the contagious diseases acts"

Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Retour en haut de page