Accueil CCFr  >   EADC Choralbuch mit ausgeschrieben Bass von Sixtus Hepp
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Choralbuch mit ausgeschrieben Bass von Sixtus Hepp

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque protestante. Strasbourg
Intitulé de l'instrument de recherche Fonds ancien du Collegium Wilhelmitanum
Cote MSP 0001-
Titre Fonds ancien du Collegium Wilhelmitanum
Langue français
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque Protestante de Strasbourg, Fonds ancien du Collegium Wilhelmitanum.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque Protestante. Strasbourg
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  18.Mms 1001 Support :  Papier fort Importance matérielle :  29 p. Dimensions  18 x 21 cm Présentation du contenu : Manuscrit d'un livre de chant de Sixtus Hepp (1732-1806), organiste du Temple Neuf, établi en 1796 d'après la page de garde. Les partitions sont en basse continue avec chiffrage. Malgré le coin inférieur extérieur droit très abimé et même lacunaire, il serait possible de reconstituer les musiques. Présence de nombreuses pages vierges à la fin, coloration des pages (teinte bleutée). Les mélodies ne sont pas connues à priori, elles sont du compositeur Sixtus Hepp. Index alphabétique à la fin, apparemment complet de plus ou moins 59 titres, mais le cahier lui-même est incomplet : il ne suit pas d'ordre alphabétique pour les titres et n'en contient que 29, peut-être que les pages vierges devaient servir à compléter. Il y a des ornements, c'est de la musique pour un chanteur et le style se rapproche du Lied (19e siècle). Musicalement intéressantes, ces pièces pour clavecin ou orgue sans pédale sont marquées par l'influence de la musique française, il n'y a quasiment plus de chiffrage. Or une basse qui sait improviser sans chiffrage ce n'est pas un matériel d'église (pas pour l'assemblée). L'usure des coins est présente uniquement là où on devait tourner les pages... Tracé quasiement sans rature : ce n'est pas le premier jet. Sixtus Hepp est né à Geislingen en 1732 et mort à Strasbourg en 1806, musicien, compositeur et organiste à Saint-Thomas (Strasbourg) puis au Temple Neuf (Strasbourg). Il accueille avec le facteur d'orgue Silbermann le jeune Wolfgang Amadeus Mozart en octobre 1778. Présence d'un carton manuscrit qui n'a rien à voir (feuillet volant) et d'un feuillet relié intitulé "andante", un instrumental qui n'a strictement rien à voir. Modalités d’acquisition : Achat de la Médiathèque Protestante, Hôtel des Ventes des Notaires du Bas-Rhin (67960 ENTZHEIM) le 9 mars 2019
Cote 18.Mms 1001
Titre Choralbuch mit ausgeschrieben Bass von Sixtus Hepp
Date 1796
Langue allemand
Support Papier fort
Importance matérielle 29 p.
Dimensions 18 x 21 cm
Présentation du contenu Manuscrit d'un livre de chant de Sixtus Hepp (1732-1806), organiste du Temple Neuf, établi en 1796 d'après la page de garde. Les partitions sont en basse continue avec chiffrage. Malgré le coin inférieur extérieur droit très abimé et même lacunaire, il serait possible de reconstituer les musiques. Présence de nombreuses pages vierges à la fin, coloration des pages (teinte bleutée). Les mélodies ne sont pas connues à priori, elles sont du compositeur Sixtus Hepp. Index alphabétique à la fin, apparemment complet de plus ou moins 59 titres, mais le cahier lui-même est incomplet : il ne suit pas d'ordre alphabétique pour les titres et n'en contient que 29, peut-être que les pages vierges devaient servir à compléter. Il y a des ornements, c'est de la musique pour un chanteur et le style se rapproche du Lied (19e siècle). Musicalement intéressantes, ces pièces pour clavecin ou orgue sans pédale sont marquées par l'influence de la musique française, il n'y a quasiment plus de chiffrage. Or une basse qui sait improviser sans chiffrage ce n'est pas un matériel d'église (pas pour l'assemblée). L'usure des coins est présente uniquement là où on devait tourner les pages... Tracé quasiement sans rature : ce n'est pas le premier jet. Sixtus Hepp est né à Geislingen en 1732 et mort à Strasbourg en 1806, musicien, compositeur et organiste à Saint-Thomas (Strasbourg) puis au Temple Neuf (Strasbourg). Il accueille avec le facteur d'orgue Silbermann le jeune Wolfgang Amadeus Mozart en octobre 1778. Présence d'un carton manuscrit qui n'a rien à voir (feuillet volant) et d'un feuillet relié intitulé "andante", un instrumental qui n'a strictement rien à voir.
Modalités d’acquisition Achat de la Médiathèque Protestante, Hôtel des Ventes des Notaires du Bas-Rhin (67960 ENTZHEIM) le 9 mars 2019
Retour en haut de page