Accueil CCFr  >   EADC Ensemble de lettres autographes signées à Marguerite Durand, 1922-1924
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Ensemble de lettres autographes signées à Marguerite Durand, 1922-1924

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Cote A à H
Titre Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", de notices de libraires et de catalogues de ventes ainsi que de notices des bases Data Bnf et Wikipédia
Notes
Présentation du contenu
Cote
Titre Drumont, Mme Edouard
Date
Langue français
Support
Importance matérielle
Dimensions
Biographie ou histoire Camille Rouyer, épouse d'Edouard Drumont. Préside à sa mort l'Association des journalistes antisémites
Présentation du contenu
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 DRU Support :  Importance matérielle :  32 lettres, 2 cartes et 3 enveloppes Dimensions  Formats divers Présentation du contenu : Une lettre à Marguerite Durand lui annonçant sa venue à la résidence des femmes journalistes à Pierrefonds. Dans une autre lettre elle envoie à sa correspondante une préface dédiée à Séverine par Drumont : "Si vous avez quelques mots à dire sur elle, Séverine, le jour où on inaugurera son buste vous pourrez peut-être citer quelques fragments... N'est-ce pas une honte d'avoir enseveli à jamais un clairvoyant pareil. Au retour des vacances je vous porterai Mon vieux Paris..". Elle lui fait part de ses difficultés financières et de secours qu'elle a sollicité d'Herriot, elle cherche une place et à défaut de secours souhaite entrer à la résidence Galignani de Neuilly sur Seine réservée aux écrivains et artistes. Elle sollicite l'appui d'académiciens dans ce sens. Elle a obtenu une petite rubrique au Matin. "J'avais été trouver M de Jouvenel qui, malgré les préoccupations de la Vagabonde, m'a mise en relation avec Mme de Beaumont qui m'a cédé une petite rubrique dans la page qu'elle dirige une fois par semaine". Elle essaye de vendre des portraits de Drumont, (à la Libre parole notamment), sans succès. Elle envisage d'en proposer un à Rotschild : "ce serait un joli geste de sa part d'aider de la sorte la veuve de l'écrivain qui leur a fait une guerre de race dont, à vrai dire, ils n'ont pas eu à se plaindre et qui tout en les combattant rendait hommage à leurs qualités et à leur intelligence, qu'en pensez-vous ". Elle la tient au courant de ses différents changements d'adresse (pensions, oeuvres diverses), et pense finir sous les ponts où faire le plongeon. Dans d'autres lettres elle évoque son activité de professeur particulier : "J'ai donné ma première leçon hier à ma petite élève qui est comme vous le disiez une délicieuse petite fille. Ce fut plutôt un examen qu'une leçon, la prochaine qui aura lieu demain samedi sera meilleure. Mais pourquoi l'anglaise est-elle présente pendant toute la durée de la leçon ? Est-ce un ordre de la duchesse ? est-ce un espionnage de la perfide Albion ? si un mot de vous pouvait m'éviter ce contrôle un peu blessant pour moi, j'en serais ravie.." Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : L.A.S. 3691-3702 ; 3704-3725. Retirées du dossier documentaire Mme Drumont
Cote 091 DRU
Titre Ensemble de lettres autographes signées à Marguerite Durand, 1922-1924
Date 1922-1924
Langue français
Support
Importance matérielle 32 lettres, 2 cartes et 3 enveloppes
Dimensions Formats divers
Présentation du contenu Une lettre à Marguerite Durand lui annonçant sa venue à la résidence des femmes journalistes à Pierrefonds. Dans une autre lettre elle envoie à sa correspondante une préface dédiée à Séverine par Drumont : "Si vous avez quelques mots à dire sur elle, Séverine, le jour où on inaugurera son buste vous pourrez peut-être citer quelques fragments... N'est-ce pas une honte d'avoir enseveli à jamais un clairvoyant pareil. Au retour des vacances je vous porterai Mon vieux Paris..". Elle lui fait part de ses difficultés financières et de secours qu'elle a sollicité d'Herriot, elle cherche une place et à défaut de secours souhaite entrer à la résidence Galignani de Neuilly sur Seine réservée aux écrivains et artistes. Elle sollicite l'appui d'académiciens dans ce sens. Elle a obtenu une petite rubrique au Matin. "J'avais été trouver M de Jouvenel qui, malgré les préoccupations de la Vagabonde, m'a mise en relation avec Mme de Beaumont qui m'a cédé une petite rubrique dans la page qu'elle dirige une fois par semaine". Elle essaye de vendre des portraits de Drumont, (à la Libre parole notamment), sans succès. Elle envisage d'en proposer un à Rotschild : "ce serait un joli geste de sa part d'aider de la sorte la veuve de l'écrivain qui leur a fait une guerre de race dont, à vrai dire, ils n'ont pas eu à se plaindre et qui tout en les combattant rendait hommage à leurs qualités et à leur intelligence, qu'en pensez-vous ". Elle la tient au courant de ses différents changements d'adresse (pensions, oeuvres diverses), et pense finir sous les ponts où faire le plongeon. Dans d'autres lettres elle évoque son activité de professeur particulier : "J'ai donné ma première leçon hier à ma petite élève qui est comme vous le disiez une délicieuse petite fille. Ce fut plutôt un examen qu'une leçon, la prochaine qui aura lieu demain samedi sera meilleure. Mais pourquoi l'anglaise est-elle présente pendant toute la durée de la leçon ? Est-ce un ordre de la duchesse ? est-ce un espionnage de la perfide Albion ? si un mot de vous pouvait m'éviter ce contrôle un peu blessant pour moi, j'en serais ravie.."
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition L.A.S. 3691-3702 ; 3704-3725. Retirées du dossier documentaire Mme Drumont
Retour en haut de page