Accueil CCFr  >   EADC A la jeunesse : [manuscrit autographié anonyme d'une saint-simonienne]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

A la jeunesse : [manuscrit autographié anonyme d'une saint-simonienne]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Cote A à H
Titre Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand. Lettres autographes et manuscrits, 1 : A à H

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", de notices de libraires et de catalogues de ventes ainsi que de notices des bases Data Bnf et Wikipédia
Notes
Présentation du contenu
Titre A la jeunesse
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  Ms 412 Support :  Reproduit par autographie avec corrections manuscrites et étiquettes de correction Importance matérielle :  46 p. Dimensions  25 cm Présentation du contenu : 

"Travailler en commun, jouir en commun est une idée extravagante pour ceux qui n'éprouvent de bonheur que dans la privation d'autrui... c'est donc à ceux dont le jugement et la conscience n'ont point encore été faussés. C'est à la jeunesse si vive si ardente & en même temps si sociable que je recommande la méditation de mes principes"...

Contient : Une page de présentation. 1er Lemme : Conscience ; 2ème Lemme : De la volupté ; Plan d'organisation ; Résumé de mes idées

L'auteure soutenait les idées des Saint simoniens puis s'en est écarté pour finalement proposer par elle-même un système et des idées que l'on retrouve exposées ici pour la première fois, peu de temps sans doute après la révolution de juillet 1830. Cet imprimé peut donc dater des années 1831-1840. 

"Si par gouverner les hommes, on entendait, assurer à chacun une existence qu'à la condition du travail, n'ai-je pas droit d'exiger du travail pour obtenir cette existence ?"..."La volupté ne peut-être un crime devant les hommes et suivant la morale qu'en ce qu'elle trouble l'ordre social, mais cet ordre changé, s'il n'y a plus de trouble, il n'y a plus dans le même fait ni crime, ni scandale". Elle propose un plan d'organisation pour une nouvelle société, "Nous sommes tous frères et soeurs, époux et épouses, tous nobles et égaux, tous travailleurs dès que nous avons quitté les écoles", elle aborde les thèmes du féminisme et de la place des femmes dans la société. Les communautés envisagées "forment canton ou province qui toutes ressortissent d'un seul chef, toujours une femme". Prévoit une séparation relative des sexes vivant en dortoirs et un controle des naissances. En attendant les transformations prévues "Les communautés seront dans l'Etat et non pas l'Etat, elles se soumettront à ses lois, ses impôts, ses enregistrements et même à ses conscriptions..". L'auteur conclut par un résumé de ses idées influencées par le christianisme et souvent en réaction à celui-ci

Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : 
Cote Ms 412
Titre A la jeunesse : [manuscrit autographié anonyme d'une saint-simonienne]
Date vers 1840
Langue français
Support Reproduit par autographie avec corrections manuscrites et étiquettes de correction
Importance matérielle 46 p.
Dimensions 25 cm
Présentation du contenu

"Travailler en commun, jouir en commun est une idée extravagante pour ceux qui n'éprouvent de bonheur que dans la privation d'autrui... c'est donc à ceux dont le jugement et la conscience n'ont point encore été faussés. C'est à la jeunesse si vive si ardente & en même temps si sociable que je recommande la méditation de mes principes"...

Contient : Une page de présentation. 1er Lemme : Conscience ; 2ème Lemme : De la volupté ; Plan d'organisation ; Résumé de mes idées

L'auteure soutenait les idées des Saint simoniens puis s'en est écarté pour finalement proposer par elle-même un système et des idées que l'on retrouve exposées ici pour la première fois, peu de temps sans doute après la révolution de juillet 1830. Cet imprimé peut donc dater des années 1831-1840. 

"Si par gouverner les hommes, on entendait, assurer à chacun une existence qu'à la condition du travail, n'ai-je pas droit d'exiger du travail pour obtenir cette existence ?"..."La volupté ne peut-être un crime devant les hommes et suivant la morale qu'en ce qu'elle trouble l'ordre social, mais cet ordre changé, s'il n'y a plus de trouble, il n'y a plus dans le même fait ni crime, ni scandale". Elle propose un plan d'organisation pour une nouvelle société, "Nous sommes tous frères et soeurs, époux et épouses, tous nobles et égaux, tous travailleurs dès que nous avons quitté les écoles", elle aborde les thèmes du féminisme et de la place des femmes dans la société. Les communautés envisagées "forment canton ou province qui toutes ressortissent d'un seul chef, toujours une femme". Prévoit une séparation relative des sexes vivant en dortoirs et un controle des naissances. En attendant les transformations prévues "Les communautés seront dans l'Etat et non pas l'Etat, elles se soumettront à ses lois, ses impôts, ses enregistrements et même à ses conscriptions..". L'auteur conclut par un résumé de ses idées influencées par le christianisme et souvent en réaction à celui-ci

Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Retour en haut de page