Accueil CCFr  >   EADC Succession du vicomte du Chayla
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Succession du vicomte du Chayla

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Centre de documentation et d'archives du Parc National des Cévennes. Génolhac, Gard.
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue des manuscrits du fonds de Roche
Cote 1 - 365
Titre Fonds de Roche
Origine Jean Pellet
Date XVe - XIXe
Langue français
Importance matérielle 365 dossiers
Présentation du contenu

A NOTER ! Certaines liasses relevant du domaine public elles ont été transférées aux Archives Départementales correspondantes :

aux Archives de la Lozère : liasses 68 à 73 et 76 (impôts de Grandrieu), liasses 103 à 111, registres 154 à 172 (registres de notaires de Chambon et Grandrieu), liasses 255 à 259 et 261 (compoix de Saint-Andéol-de-Clerguemort)

aux Archives de la Haute-Loire : liasse 119, registres 173 à 180 (registres et minutiers de notaires)

aux Archives du Gard : liasses 208 (dossier Auguste Roche, signalé dans le plan de classement à titre de rappel) et 241, sur l'hôpital des pauvres de Génolhac

Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Centre de Documentation et d'Archives du Parc National des Cévennes, Fonds de Roche.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Centre de Documentation et d'Archives du Parc National des Cévennes à Génolhac
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Titre Familles alliées
Description du contenu
Titre Langlade du Chayla
Titre Etat-civil
Catalogue général des manuscrits
Cote :  31 - 37 Importance matérielle :  7 liasses Présentation du contenu : 

Papiers de la succession de Nicolas-Joseph-Balthazar de Langlade, vicomte du Chayla, baron du Chambon et Montauroux, seigneur du Villaret-d'Apschier, Maubec, Bourdeny et Epreville, lieutenant général des armées du roi, mort à Paris le 17 décembre 1754. Il dispose de ses biens par testament olographe du 25 mars 1748, déposé chez Mme Sauvaige, notaire de Paris le 16 décembre 1754. Il laisse pour héritière particulière et créancière principale son épouse Catherine-Josèphe-Agathe Robert de Lignerac et héritière sous bénéfice d'inventaire, ses deux soeurs Marie-Anne de Langlade du Chayla, mariée à Antoine-Placide de Langlade du Chayla, comte de Saint-Paul, et Antoinette-VIctoire de Langlade du Chayla, épouse de Jean de Brugeyron, compte du Bouschet.

Liasse 31 : comptes et quittances d'Etienne, avocat à Paris avec le règlement des pensions viagères, cession de la terre d'Epreville en Normandie, le 11 juin 1757.

Liasse 32 et 34 : comptes et correspondance de Henri de Leyris de Runes, procureur fondé des comtesses de Saint-Paul et du Bouscet, poursuites des créanciers et poursuite de Jean-Baptiste Boullé, avocat à Paris (1737 - 1768) et correspondances et instructions relatives à M. de Runes et autres chargés de la successions, comptes, quittances...

Liasse 33 : procurations et affermes des biens en Gévaudan, état des meubles du château du Chayla.

Liasse 35 : correspondance adressée à la comtesse du Bouschet, des sieurs Sutat, Ligier, Mme du Chayla, M. de Saint-Paul, M. de Ribes et autres.

Liasse 36 : Papiers concernant la fondation de la famille de Beauquemare en faveur de l'église Saint-Lô de Rouen avec affectation d'une maison dite du Coeur-Couronnée ; titres joints depuis le testament de Jean de Beauquemare, fondateur, du 12 mars 1525, adjudication de la maison du Coeur-Couronné, 1513.

Liasse 37 : Liquidation entre les ducs de Lyunes et Chevreuse d'une part et le vicomte du Chayla sur la cession d'une charge de cornette de la compagnie de 200 chevaux-légers de la garde du roi.

Cote 31 - 37
Titre Succession du vicomte du Chayla
Date 1667 - 1775
Importance matérielle 7 liasses
Présentation du contenu

Papiers de la succession de Nicolas-Joseph-Balthazar de Langlade, vicomte du Chayla, baron du Chambon et Montauroux, seigneur du Villaret-d'Apschier, Maubec, Bourdeny et Epreville, lieutenant général des armées du roi, mort à Paris le 17 décembre 1754. Il dispose de ses biens par testament olographe du 25 mars 1748, déposé chez Mme Sauvaige, notaire de Paris le 16 décembre 1754. Il laisse pour héritière particulière et créancière principale son épouse Catherine-Josèphe-Agathe Robert de Lignerac et héritière sous bénéfice d'inventaire, ses deux soeurs Marie-Anne de Langlade du Chayla, mariée à Antoine-Placide de Langlade du Chayla, comte de Saint-Paul, et Antoinette-VIctoire de Langlade du Chayla, épouse de Jean de Brugeyron, compte du Bouschet.

Liasse 31 : comptes et quittances d'Etienne, avocat à Paris avec le règlement des pensions viagères, cession de la terre d'Epreville en Normandie, le 11 juin 1757.

Liasse 32 et 34 : comptes et correspondance de Henri de Leyris de Runes, procureur fondé des comtesses de Saint-Paul et du Bouscet, poursuites des créanciers et poursuite de Jean-Baptiste Boullé, avocat à Paris (1737 - 1768) et correspondances et instructions relatives à M. de Runes et autres chargés de la successions, comptes, quittances...

Liasse 33 : procurations et affermes des biens en Gévaudan, état des meubles du château du Chayla.

Liasse 35 : correspondance adressée à la comtesse du Bouschet, des sieurs Sutat, Ligier, Mme du Chayla, M. de Saint-Paul, M. de Ribes et autres.

Liasse 36 : Papiers concernant la fondation de la famille de Beauquemare en faveur de l'église Saint-Lô de Rouen avec affectation d'une maison dite du Coeur-Couronnée ; titres joints depuis le testament de Jean de Beauquemare, fondateur, du 12 mars 1525, adjudication de la maison du Coeur-Couronné, 1513.

Liasse 37 : Liquidation entre les ducs de Lyunes et Chevreuse d'une part et le vicomte du Chayla sur la cession d'une charge de cornette de la compagnie de 200 chevaux-légers de la garde du roi.

Retour en haut de page