Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à propos de Céline Renooz, Paris, 1er mars 1915
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à propos de Céline Renooz, Paris, 1er mars 1915

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Cote R à Z
Titre Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940" et de notices de libraires, de catalogues de ventes, des bases Data Bnf et Wikipédia également
Notes
Présentation du contenu
Titre Renooz, Céline
Biographie ou histoire 1840-1928. Ecrivaine féministe belge. Sa doctrine "Le néosophisme" tente d'appliquer la critique du patriarcat à l'épistémologie des sciences et des sciences sociales. 
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091.1 REN Support :  Importance matérielle :  4 pages Dimensions  in 8° Présentation du contenu : Lettre signée Anne Leal [?] à Chère Madame et présidente, évoquant une conférence scientifique... "j'applaudis de tout coeur à votre tentative d'intéresser les féministes à la science. Quel qu'ait été l'étonnement de certaines femmes inaptes à saisir la relativité qui peut exister entre la savante conférence de Monsieur Pradelle et la guerre et le féminisme oserai-je ajouter, j'espère chère madame que vous poursuivrez votre idée et parviendrez sous peu à intéresser les plus réfractaires de nos consoeurs. Malheureusement jusqu'à ce jour les dogmes scientifiques nous ont été aussi préjudiciables que les dogmes religieux et nous devons , il me semble , surtout en présence de la faillite de la direction masculine, nous montrer très circonspectes dans le choix d'une doctrine. Celle que nous a exposée Monsieur Pradelle et qui s'apparente au darwinisme me paraît très dangereuse. ... n'érige-t-elle pas en principe de la sélection des espèces le triomphe du plus fort et par cela n'est-elle pas une justification de la guerre, un acquiescement définitif à l'infériorisation de la femme ?... le conférencier s'est cependant approché d'un ancien état féministe en rappelant que nous sommes des celto-latins et en préconisant une décentralisation qui semblerait devoir se rapprocher des anciennes petites républiques celtiques, républiques, il ne l'a pas noté qui reconnaissaient l'autorité morale de la femme ?.. Il a accumulé avec une volubilité qui rendait sa parole presque insaisissable les termes les plus savants.. La vérité est plus simple que celle qu'on nous enseigne dans les chaires officielles, et nous avons parmi nous une femme qui la possède et la distribue avec une clarté et une précision remarquables. Pourquoi, chère madame, dans votre programme d'enseignement, ne feriez-vous pas une part à notre géniale Mme Renooz. N'est-il pas de notre devoir féministe de soutenir les femmes qui apportent des théories nouvelles, ces théories fussent-elles jugées par quelques esprits comme trop neuves ou trop originales ?" Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : L.A.S. 3252
Cote 091.1 REN
Titre Lettre autographe signée à propos de Céline Renooz, Paris, 1er mars 1915
Date 1 mars 1915
Langue français
Support
Importance matérielle 4 pages
Dimensions in 8°
Présentation du contenu Lettre signée Anne Leal [?] à Chère Madame et présidente, évoquant une conférence scientifique... "j'applaudis de tout coeur à votre tentative d'intéresser les féministes à la science. Quel qu'ait été l'étonnement de certaines femmes inaptes à saisir la relativité qui peut exister entre la savante conférence de Monsieur Pradelle et la guerre et le féminisme oserai-je ajouter, j'espère chère madame que vous poursuivrez votre idée et parviendrez sous peu à intéresser les plus réfractaires de nos consoeurs. Malheureusement jusqu'à ce jour les dogmes scientifiques nous ont été aussi préjudiciables que les dogmes religieux et nous devons , il me semble , surtout en présence de la faillite de la direction masculine, nous montrer très circonspectes dans le choix d'une doctrine. Celle que nous a exposée Monsieur Pradelle et qui s'apparente au darwinisme me paraît très dangereuse. ... n'érige-t-elle pas en principe de la sélection des espèces le triomphe du plus fort et par cela n'est-elle pas une justification de la guerre, un acquiescement définitif à l'infériorisation de la femme ?... le conférencier s'est cependant approché d'un ancien état féministe en rappelant que nous sommes des celto-latins et en préconisant une décentralisation qui semblerait devoir se rapprocher des anciennes petites républiques celtiques, républiques, il ne l'a pas noté qui reconnaissaient l'autorité morale de la femme ?.. Il a accumulé avec une volubilité qui rendait sa parole presque insaisissable les termes les plus savants.. La vérité est plus simple que celle qu'on nous enseigne dans les chaires officielles, et nous avons parmi nous une femme qui la possède et la distribue avec une clarté et une précision remarquables. Pourquoi, chère madame, dans votre programme d'enseignement, ne feriez-vous pas une part à notre géniale Mme Renooz. N'est-il pas de notre devoir féministe de soutenir les femmes qui apportent des théories nouvelles, ces théories fussent-elles jugées par quelques esprits comme trop neuves ou trop originales ?"
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition L.A.S. 3252
Retour en haut de page