Accueil CCFr  >   EADC 2 lettres familiales
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

2 lettres familiales

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque Emile Cazelles. Saint-Gilles, Gard
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue des manuscrits du fonds Cazelles
Cote 1 - 24
Titre Fonds Cazelles
Date 1849 - 1912
Langue français
Importance matérielle 3 boîtes
Biographie ou histoire

Joseph Jules Cazelles (1821 - 1895) est le frère aîné d'Emile Cazelles. Il épouse en 1856 Antoinette Henriette Amélie Causse. Moins célèbre que son frère cadet, il n'en poursuit pas moins une longue carrière dans l'administration française. D'abord avocat (il passe le barreau en 1847), il est rapidement appelé à des fonctions plus administratives. En février 1849, il est nommé conseiller de la Préfecture du Lot-et-Garonne, alors qu'un décret du Président de la République le nomme en septembre de la même année membre du Conseil de la Préfecture des Hautes-Alpes pour remplacer Foch. Dans les années 1850, il enchaîne différents postes administratifs, et remplace en 1860 son père Jean-Jacques Cazelles à son poste de Receveur Général des Hautes-Alpes, avant d'occuper celui de Trésorier Payeur Général du Vaucluse en 1866 puis de l'Hérault, fonction qu'il conserve jusqu'en 1891, alors qu'il clôture ses comptes et part à la retraite.

Emile Honoré Cazelles naît le 13 octobre 1831 à Nîmes. Interne des Hopitaux de Paris en 1857, il est reçu docteur en 1860 avec une thèse de chirurgie (sur le traitement de l'ectropion cicatriciel) mais délaisse rapidement la médecine pour la philosophie, se retirant à Saint-Gilles dans le Gard. Il se lance alors dans une série de traductions présentées par de longues préfaces, et fait connaître ses contemporains. Il traduit notamment J. Stuart Mill, Moleschott, Herbert Spencer, Bain et Bentham. En parallèle de ces travaux, il participe à la vie publique une première fois en 1870 comme Secrétaire Général de la préfecture du Gard, puis en mars 1878 comme Préfet de la Creuse avant de devenir en 1879 celui de l'Hérault. Il passe ensuite par l'administration pénitentiaire, celle de la Sûreté Générale en 1881, lors de l'exécution des décrets contre les congrégations religieuses non autorisées et dirige alors le cabinet du Ministre Pierre Waldeck-Rousseau. Préfet de Meurthe-et-Moselle en 1882, il l'est ensuite des Bouches-du-Rhône en 1884 et durant l'épidémie de choléra de Marseilles, sa compétence de médecin jointe à son autorité rend de grands services. Il est membre du Conseil d'Etat entre le 29 janvier 1887 comme conseiller d'Etat jusqu'en 1889, quand il reprend la direction de la sûreté au Ministère de l'Intérieur. Il décède en décembre 1908 à Nîmes et laisse plusieurs enfants dont Jean Cazelles (1860 - 1924).

Jean Cazelles, son fils, fut comme son oncle avocat, mais entre dès ses 25 ans vers 1885 au Conseil Général du Gard et en 1899, il est chef de cabinet civil du Ministre de la Guerre, Gaston Galliffet. Il devient sénateur du Gard en 1920 jusqu'à sa mort en 1924.

Présentation du contenu Le fonds Cazelles de Saint-Gilles conserve majoritairement des documents qui concernent Jules Cazelles (1821 - 1895), frère aîné d'Emile Honoré Cazelles : état-civil, actes notariés, nominations officielles et circulaires, projets de travaux et de la comptabilité professionnelle et personnelle. On trouve quelques documents relatifs à la carrière d'Emile Cazelles (1831 - 1908) comme Préfet des Bouches-du-Rhône et Conseiller d'Etat, quatre lettres, un carnet rempli de notes, ainsi que quelques feuillets de notes de médecine, mais pas plus. Son fils Jean Cazelles (1860 - 1824) semble apparaître dans le fonds par le biais de son activité au sein du Conseil consultatif d'Action Economique en 1919, et par la documentation concernant l'oenologie (lettres et prospectus publicitaires). Bien qu'il ne soit pas certain que ce soit lui qui ait réuni ses derniers documents (les courriers des prospectus s'adressent tantôt à « Jules » tantôt à « Jean » Cazelles à Saint-Gilles), son intérêt notoire pour l'agronomie semble le désigner comme producteur de cet ensemble. Des papiers de gestion (inventaire, fiches de prêts...) de la bibliothèque Cazelles datés des années 1950 sont joints en annexe.
Modalités d'acquisition La bibliothèque d'Emile et Jean Cazelles et le fonds manuscrits sont légués à la ville de Saint-Gilles en 1924 (le legs est accepté par le Conseil Municipal de Saint-Gilles du 22 juin 1924) à la mort de Jean Cazelles, qui lègue également des immeubles ayant appartenus à la famille, et leur bibliothèque. Dans les années 1980, les archives manuscrites d'Emile Cazelles, ont été en grande partie volontairement détruites. En 1988, de nouvelles mesures sont prises pour enrichir et conserver au mieux les ouvrages et les manuscrits.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèque Emile Cazelles, Fonds Cazelles.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque Emile Cazelles
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Cote CZ 12 - 19
Titre Emile Honoré Cazelles (1831 - 1908)
Importance matérielle 1 boîte
Présentation du contenu Dans une boîte, plusieurs documents concernant Emile Honoré Cazelles sont réunis, en lien avec sa carrière professionnelle et dans une moindre mesure, avec sa vie personnelle.
Description du contenu
Titre Documents personnels
Présentation du contenu Les destructions volontaires de cette partie du fonds dans les années 80 expliquent le faible volume de documents
Catalogue général des manuscrits
Cote :  CZ 16 Importance matérielle :  2 lettres Présentation du contenu : Un brouillon adressé à un oncle, que l'on suppose être Emile Cazelles, et daté du 14 août 1902. La lettre proviendrait alors peut-être de l'un des enfants de Jules Cazelles son frère, décédé en 1895. Il ne s'agit que de suppositions. La deuxième lettre est un brouillon non identifié, mais qui était classé avec l'autre.
Cote CZ 16
Titre 2 lettres familiales
Date 14 août 1902
Importance matérielle 2 lettres
Présentation du contenu Un brouillon adressé à un oncle, que l'on suppose être Emile Cazelles, et daté du 14 août 1902. La lettre proviendrait alors peut-être de l'un des enfants de Jules Cazelles son frère, décédé en 1895. Il ne s'agit que de suppositions. La deuxième lettre est un brouillon non identifié, mais qui était classé avec l'autre.
Retour en haut de page