Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à Salomon Reinach, Le Clos Marie, Roscoff, 20 juin 1923
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à Salomon Reinach, Le Clos Marie, Roscoff, 20 juin 1923

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Présentation du contenu
Titre Pougy, Liane de
Biographie ou histoire 1869-1950. Anne-Marie Chassaigne, épouse d'Armand Pourpe puis, par son second mariage, princesse Ghika dite Liane de Pougy. Danseuse, courtisane ouvertement bisexuelle, elle écrit des romans autobiographiques et un journal. Elle finit ses jours au couvent
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 POU Support :  Importance matérielle :  1 page et demie Dimensions  in folio Présentation du contenu : Evoque ses "Cahiers bleus", journal publié après sa mort, chronique de l'entre-deux-guerres et entrepris sur les conseils de Salomon Reinach notamment. "Mon ami, votre lettre est presque flatteuse pour moi, sinon pour Madame de Lamballe ! j'évoque souvent le passé dans mes cahiers bleus, mais le présent ne manque pas d'intérêt. D'abord ce qui peut se passer, puis les livres, puis vous, Natalie, Allégresse et quelques autres et moi-même, mes sentiments et sensations, etc... Dans le Midi, j'ai vu Mme de B(rimont), Milosz-Prozor, Mme Henri Rochefort, Jean de Bonnefon-Mireille Havet, Mme Garros, la Comtesse de Comminges, les Frondaie, Lewis, le comte Jacques de Maleyssie, poète, etc. Madame Diehl, Chenal et d'autres. Chaque être est un monde... et combien sont intéressants. Liliom, que l'on joue en ce moment a été traduit par la Ctesse de Comminges, à laquelle votre Colette a brisé le coeur et la vie autrefois en lui faisant mille amitiés et plus, tandis qu'elle lui prenait son amant : Jouvenel - dont elle avait un fils... Elle est charmante cette Iza de Comminges, spirituelle, cultivée, le nez busqué et une allure que Colette aurait certes voulu luil prendre si elle avait pu !... Vous avez une drôle de manière de dépeindre l'amour... L'amour est un jet d'eau, il s'élance, et lorsqu'il retombe, c'est la fin de l'amour mais c'est de l'amour tout de même. Rien ne peut le soutenir, ni le rebuter lorsqu'il est là, il est là et c'est tout ! Le reste, parlé ou raisonné et "qui a besoin de se soutenir en ses défaillances" ce n'est plus de l'amour, c'est de la tendresse, de l'affection, de l'amitié un doux intérêt. L'amour est une fièvre, un délire, une idée fixe, un mal et le plus grand des biens - Un stupéfiant, un coup de foudre, le chaud et le froid, le bonheur et la douleur... On est évadé de la prison de soi-même pour vivre en l'autre. On n'en finirait pas sur ce thème et me voici au bout de mon papier tandis que vous êtes, peut-être, vous-même au bout de votre patience ! Ave, Eva" Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : N° d'inventaire 3022. Achat 2020 Librairie de l'Abbaye
Cote 091 POU
Titre Lettre autographe signée à Salomon Reinach, Le Clos Marie, Roscoff, 20 juin 1923
Date 20 juin 1923
Langue français
Support
Importance matérielle 1 page et demie
Dimensions in folio
Présentation du contenu Evoque ses "Cahiers bleus", journal publié après sa mort, chronique de l'entre-deux-guerres et entrepris sur les conseils de Salomon Reinach notamment. "Mon ami, votre lettre est presque flatteuse pour moi, sinon pour Madame de Lamballe ! j'évoque souvent le passé dans mes cahiers bleus, mais le présent ne manque pas d'intérêt. D'abord ce qui peut se passer, puis les livres, puis vous, Natalie, Allégresse et quelques autres et moi-même, mes sentiments et sensations, etc... Dans le Midi, j'ai vu Mme de B(rimont), Milosz-Prozor, Mme Henri Rochefort, Jean de Bonnefon-Mireille Havet, Mme Garros, la Comtesse de Comminges, les Frondaie, Lewis, le comte Jacques de Maleyssie, poète, etc. Madame Diehl, Chenal et d'autres. Chaque être est un monde... et combien sont intéressants. Liliom, que l'on joue en ce moment a été traduit par la Ctesse de Comminges, à laquelle votre Colette a brisé le coeur et la vie autrefois en lui faisant mille amitiés et plus, tandis qu'elle lui prenait son amant : Jouvenel - dont elle avait un fils... Elle est charmante cette Iza de Comminges, spirituelle, cultivée, le nez busqué et une allure que Colette aurait certes voulu luil prendre si elle avait pu !... Vous avez une drôle de manière de dépeindre l'amour... L'amour est un jet d'eau, il s'élance, et lorsqu'il retombe, c'est la fin de l'amour mais c'est de l'amour tout de même. Rien ne peut le soutenir, ni le rebuter lorsqu'il est là, il est là et c'est tout ! Le reste, parlé ou raisonné et "qui a besoin de se soutenir en ses défaillances" ce n'est plus de l'amour, c'est de la tendresse, de l'affection, de l'amitié un doux intérêt. L'amour est une fièvre, un délire, une idée fixe, un mal et le plus grand des biens - Un stupéfiant, un coup de foudre, le chaud et le froid, le bonheur et la douleur... On est évadé de la prison de soi-même pour vivre en l'autre. On n'en finirait pas sur ce thème et me voici au bout de mon papier tandis que vous êtes, peut-être, vous-même au bout de votre patience ! Ave, Eva"
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition N° d'inventaire 3022. Achat 2020 Librairie de l'Abbaye
Retour en haut de page