Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Vézelay, 24 juin 1938
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Vézelay, 24 juin 1938

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Cote R à Z
Titre Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940" et de notices de libraires, de catalogues de ventes, des bases Data Bnf et Wikipédia également
Notes
Présentation du contenu
Titre Rolland, Romain 
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 ROL mf Support :  sur papier bleu Importance matérielle :  3 pages Dimensions  Autres caractéristiques matérielles :  + enveloppe Présentation du contenu : "Chère Madame, excusez-moi d'avoir tardé à vous répondre. Votre lettre m'est venue, en plein déménagement ; et ce n'était pas une petit affaire, de transballer par-dessus le Jura 80 caisses de livres et papiers, cinq chats et un chien - sans parler des gens ! Il y en a, pour quelques semaines encore, de désordre et de poussière. On est moulu. Mais j'ai pu lire, avant le départ, votre beau chant de souvenir et de tendresse à Péguy. J'en ai été profondément touché. Cette amitié fut grande et belle ; et nous devons vous avoir une vive reconnaissance d'avoir bien voulu partager avec nous le trésor de ces confidences. Laissez dire les envieux et les fanatiques, tous ceux qui prétendent enchaîner et emprisonner leur Péguy, pour s'en servir aux seules fins de leur orgueil, de leurs passions, de leurs partis ! C'est le sort, hélas ! de tout grand homme, après sa mort. La paix des siècles viendra, après. Je ne suis pas si sûr que Péguy m'eût conservé son amitié ! Il ne me l'a - en fait - jamais donnée. Nous étions de bons et sérieux compagnons. Mais il était trop clair, dès le début, que nous suivions et que nous suivrions des voies trop différentes. Il me laissait, dans ses Cahiers, toute liberté, et j'avais, je crois, son estime ; j'ai même reçu, dans les deux dernières années, d'amères confidences de lui, désabusées. Mais nous gardions, chacun pour soi, le plus intime de notre vie d'esprit - "religieuse", chez tous les deux ; mais si le centre était le même, l'orientation divergeait. Il se fût, au cours des vingt ans qui ont suivi, bien des fois, prononcé contre et pour moi, alternativement, avec violence. Je ne saurais me faire d'illusions, à cet égard. Mais la plupart de ceux qui se réclament de lui, aujourd'hui eussent subi le même sort. - Aisnsi, je le vois, dans le présent, comme dans le passé et je l'admire : "puissant et solitaire", avec son Dieu, et hérétique à toutes les Eglises. Veuillez croire, chère Madame, à mon respectueux dévouement. " Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : 
Cote 091 ROL mf
Titre Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Vézelay, 24 juin 1938
Date 24 juin 1938
Langue français
Support sur papier bleu
Importance matérielle 3 pages
Dimensions
Autres caractéristiques matérielles + enveloppe
Présentation du contenu "Chère Madame, excusez-moi d'avoir tardé à vous répondre. Votre lettre m'est venue, en plein déménagement ; et ce n'était pas une petit affaire, de transballer par-dessus le Jura 80 caisses de livres et papiers, cinq chats et un chien - sans parler des gens ! Il y en a, pour quelques semaines encore, de désordre et de poussière. On est moulu. Mais j'ai pu lire, avant le départ, votre beau chant de souvenir et de tendresse à Péguy. J'en ai été profondément touché. Cette amitié fut grande et belle ; et nous devons vous avoir une vive reconnaissance d'avoir bien voulu partager avec nous le trésor de ces confidences. Laissez dire les envieux et les fanatiques, tous ceux qui prétendent enchaîner et emprisonner leur Péguy, pour s'en servir aux seules fins de leur orgueil, de leurs passions, de leurs partis ! C'est le sort, hélas ! de tout grand homme, après sa mort. La paix des siècles viendra, après. Je ne suis pas si sûr que Péguy m'eût conservé son amitié ! Il ne me l'a - en fait - jamais donnée. Nous étions de bons et sérieux compagnons. Mais il était trop clair, dès le début, que nous suivions et que nous suivrions des voies trop différentes. Il me laissait, dans ses Cahiers, toute liberté, et j'avais, je crois, son estime ; j'ai même reçu, dans les deux dernières années, d'amères confidences de lui, désabusées. Mais nous gardions, chacun pour soi, le plus intime de notre vie d'esprit - "religieuse", chez tous les deux ; mais si le centre était le même, l'orientation divergeait. Il se fût, au cours des vingt ans qui ont suivi, bien des fois, prononcé contre et pour moi, alternativement, avec violence. Je ne saurais me faire d'illusions, à cet égard. Mais la plupart de ceux qui se réclament de lui, aujourd'hui eussent subi le même sort. - Aisnsi, je le vois, dans le présent, comme dans le passé et je l'admire : "puissant et solitaire", avec son Dieu, et hérétique à toutes les Eglises. Veuillez croire, chère Madame, à mon respectueux dévouement. "
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition
Retour en haut de page