Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à Hélène Brion, Perray-Vaucluse le 21 septembre [1939]
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à Hélène Brion, Perray-Vaucluse le 21 septembre [1939]

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Présentation du contenu
Titre Pelletier, Madeleine
Biographie ou histoire 1874-1939. Première femme interne des asiles. Franc maçonne, socialiste et se définissant comme "féministe intégrale". Elle adhère au parti communiste puis se rapprochera des anarchistes. Pacifiste, elle milite pour l'avortement et la contraception. La plupart de ces lettres ont été adressées à Hélène Brion à qui elle lèguera ses archives
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 PEL M.F. Support :  Au crayon de papier Importance matérielle :  1 page et demie Dimensions  Présentation du contenu : Hémiplégique depuis 1937, Madeleine Pelletier est arrêtée en 1939 pour avoir participé à l'avortement d'une fille de 13 ans violée par son frère. Elle est internée d'office à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne puis à Perray-Vaucluse. Lettre à l'orthographe incertaine. "Ma chère Héleine, vous ne me venez plus, je suis navrés, vous m'avez dit autreffoi que j'incarnais le féminisme pour me tirer de cette horeur. Je sait que la guerre un grand empêchement. Je continue à croire qu'il y aurra un arrengement est que la guerre ne s'ettendra pas. Cas que Staline veuille faire la révolution mondiale. J'ai lue les journeaux tan bien que mal. A Paris il n'y a pas une seule bombe. Si vous aite revenue à Pantin ne manquerait pas de venir me voir. Je suis ne saurais croire combien c'est terrible d'être dan un asile d'alienée avec toute sa raison. Allez voir aussi Berton. Yvonne m'a assuré qu'elle avais fait le nessesaire. J'était quelque temps rassurée et [pourtant ?] rien m'est venue. Je commence à croire qu'elle m'a mentie pour me faire prendre patience. Mon esprie est aussi viguoureux qu'ottreffois, c'est pourquoi je souffé tant venais a mon secour je vous en supplies. Amitiés Docteur Pelletier". André Berthon député de la Seine, membre du parti communiste ayant dénoncé les politiques natalistes Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : 429
Cote 091 PEL M.F.
Titre Lettre autographe signée à Hélène Brion, Perray-Vaucluse le 21 septembre [1939]
Date
Langue français
Support Au crayon de papier
Importance matérielle 1 page et demie
Dimensions
Présentation du contenu Hémiplégique depuis 1937, Madeleine Pelletier est arrêtée en 1939 pour avoir participé à l'avortement d'une fille de 13 ans violée par son frère. Elle est internée d'office à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne puis à Perray-Vaucluse. Lettre à l'orthographe incertaine. "Ma chère Héleine, vous ne me venez plus, je suis navrés, vous m'avez dit autreffoi que j'incarnais le féminisme pour me tirer de cette horeur. Je sait que la guerre un grand empêchement. Je continue à croire qu'il y aurra un arrengement est que la guerre ne s'ettendra pas. Cas que Staline veuille faire la révolution mondiale. J'ai lue les journeaux tan bien que mal. A Paris il n'y a pas une seule bombe. Si vous aite revenue à Pantin ne manquerait pas de venir me voir. Je suis ne saurais croire combien c'est terrible d'être dan un asile d'alienée avec toute sa raison. Allez voir aussi Berton. Yvonne m'a assuré qu'elle avais fait le nessesaire. J'était quelque temps rassurée et [pourtant ?] rien m'est venue. Je commence à croire qu'elle m'a mentie pour me faire prendre patience. Mon esprie est aussi viguoureux qu'ottreffois, c'est pourquoi je souffé tant venais a mon secour je vous en supplies. Amitiés Docteur Pelletier". André Berthon député de la Seine, membre du parti communiste ayant dénoncé les politiques natalistes
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition 429
Retour en haut de page