Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée [à Hélène Brion], Paris le 9 janvier 1919
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée [à Hélène Brion], Paris le 9 janvier 1919

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Présentation du contenu
Titre Pelletier, Madeleine
Biographie ou histoire 1874-1939. Première femme interne des asiles. Franc maçonne, socialiste et se définissant comme "féministe intégrale". Elle adhère au parti communiste puis se rapprochera des anarchistes. Pacifiste, elle milite pour l'avortement et la contraception. La plupart de ces lettres ont été adressées à Hélène Brion à qui elle lèguera ses archives
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 PEL M.F. Importance matérielle :  2 pages Dimensions  Autres caractéristiques matérielles :  Sur papier à en tête Docteur Anne Pelletier ex interne des A. de la Seine Présentation du contenu : Madame et chère camarade, je ne puis me rendre chez Elisabeth Renaud, attendu qu'elle ne m'y a pas invitée. La lettre de Mme Rauze que vous m'envoyer n'est vraiment pas de nature à inspirer de l'enthousiasme ; Si dès le début l'état des femmes socialistes est celui que la dite lettre décrit, l'organisation ne réussira pas ; Je crains surtout je vous le répète que l'organisation ne soit pas féministe mais seulement socialiste et je considère qu'une femme qui déclare qu'elle n'est pas féministe pour complaire aux hommes commet la bassesse la plus abjecte. Je pense que l'organisation des femmes dans le Parti socialiste ne peut avoir de raison d'être que si elle est féministe. Tout au moins suffragiste. Je ne me tiens pas en dehors comme vous dites mais encore une fois je ne crois pas que ce soit à moi de faire les avances. Féministement Dr Pelletier". Marianne Rauze journaliste, Louise Saumoneau couturière et Elisabeth Renaud institutrice ont fondé en 1913 le GDFS, Groupe des femmes socialistes au sein de la SFIO  Historique de la conservation :  Modalités d’acquisition : 429
Cote 091 PEL M.F.
Titre Lettre autographe signée [à Hélène Brion], Paris le 9 janvier 1919
Date 9 janvier 1919
Langue français
Importance matérielle 2 pages
Dimensions
Autres caractéristiques matérielles Sur papier à en tête Docteur Anne Pelletier ex interne des A. de la Seine
Présentation du contenu Madame et chère camarade, je ne puis me rendre chez Elisabeth Renaud, attendu qu'elle ne m'y a pas invitée. La lettre de Mme Rauze que vous m'envoyer n'est vraiment pas de nature à inspirer de l'enthousiasme ; Si dès le début l'état des femmes socialistes est celui que la dite lettre décrit, l'organisation ne réussira pas ; Je crains surtout je vous le répète que l'organisation ne soit pas féministe mais seulement socialiste et je considère qu'une femme qui déclare qu'elle n'est pas féministe pour complaire aux hommes commet la bassesse la plus abjecte. Je pense que l'organisation des femmes dans le Parti socialiste ne peut avoir de raison d'être que si elle est féministe. Tout au moins suffragiste. Je ne me tiens pas en dehors comme vous dites mais encore une fois je ne crois pas que ce soit à moi de faire les avances. Féministement Dr Pelletier". Marianne Rauze journaliste, Louise Saumoneau couturière et Elisabeth Renaud institutrice ont fondé en 1913 le GDFS, Groupe des femmes socialistes au sein de la SFIO 
Historique de la conservation
Modalités d’acquisition 429
Retour en haut de page