Accueil CCFr  >   EADC Commission de surveillance
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Commission de surveillance

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Intitulé de l'instrument de recherche Bibliothèque scientifique du Muséum d'histoire naturelle de Nantes. Inventaire du fonds François-René Dubuisson
Cote 2 R 806-821
Titre Fonds François-René André Dubuisson
Origine François-René André Dubuisson (13 août 1763 - 10 janvier 1836)
Date [Vers 1810] - 1838
Langue français
Support Papier
Importance matérielle 6 boîtes
Biographie ou histoire

François-René André Dubuisson naît à Nantes le 13 août 1763. Il est le fils de René Dubuisson, orfèvre demeurant sur le pont Saint-Nicolas, lui-même fils d'un changeur du Roi, et de son épouse Anne Birot. En 1788, il épouse Perrine Prévaire, fille d'un huissier de Pierric. Épicier droguiste, François-René Dubuisson tient alors un commerce rue des Carmes. Plus tard, il exerce sa profession place du Pilori. Durant la Révolution, il est arrrêté, puis libéré en 1793.

En marge de sa vie professionnelle, il s'intéresse de près à la géologie, à la minéralogie, à la botanique et devient un naturaliste reconnu, si bien que lorsque la Convention souhaite réaliser des inventaires des biens confisqués aux émigrés utiles à la science, elle fait appel à François-René Dubuisson en tant que naturaliste. Cette expérience l'amène à travailler sur l'expertise des cabinets Bouvier-Desmotiers et Jean-Baptiste Buron aux côtés d'autres naturalistes renommés tels que Darbefeuille et Huette. Cela encourage alors Dubuisson à postuler au poste de conservateur au cabinet de l'École centrale de Nantes, mais il n'aura pas le poste. Pour parfaire ses connaissances autodidactes en botanique, Dubuisson suit les cours de Jean-Alexandre Hectot au Jardin botanique. En 1798, avec trente autres personnalités scientifiques, Dubuisson fonde l'Institut départemental.

Il ouvre un premier cabinet de curiosité à Nantes, avec l'objectif de développer l'enseignement des sciences naturelles et de les rendre accessibles au plus grand nombre. Il a alors en sa possession, en plus des échantillons qu'il a recueillis, les collections privées de Deloynes, Kérambard et Blanchart de la Musse que la Ville acquiert en 1806 et conserve dans l'ancienne École de chrirugie, sur les quais de l'Erdre. Après quatre années de travaux de restauration, le bâtiment est inauguré le 15 août 1810 et devient le premier Muséum d'histoire naturelle de Nantes. François-René Dubuisson est alors nommé conservateur. Les quatre premières années à ce poste s'annoncent difficiles. En effet, les rivalités entre le Département et la municipalité retardent la rémunération du poste de Dubuisson. La Société académique doit alors intervenir auprès du ministère de l'Intérieur. Aussi, le logement de fonction attribué au conservateur, situé près du Jardin des plantes, était à l'origine destiné au directeur du Jardin des plantes, Hectot, ce qui dégrade la relation entre les deux hommes.

En plus de son traitement de conservateur, François-René Dubuisson reçoit une allocation ministérielle pour la réalisation de recherches géologiques dans le département lui permettant de dresser une carte géologique de la Loire-Inférieure. Il parcourt ainsi le département à cheval, à la recherche d'échantillons et doit dès lors fournir au Maire de Nantes un rapport annuel.

À partir de 1815, François-René Dubuisson souffre d'épisodes fréquents de goutte. Son absentéisme pousse en partie la Ville à nommer un conservateur adjoint pour le seconder dans sa tâche. Richier est ainsi nommé en 1819, puis Frédéric Cailliaud lui succède en 1826. La même année, la collection minéralogique de Dubuisson est acquise par la Ville.

La Révolution de 1830 entraine une restriction des budgets de l'administration. Ainsi, Paris supprime l'allocation dont bénéficiait Dubuisson pour mener à bien ses recherches géologiques. Aussi, la Monarchie de Juillet emmène dans son sillage son lot de troubles et de répression sociale. Dans ce contexte, la Ville souhaite renforcer sa tutelle sur ses établissements scientifiques. La Commission de surveillance voit donc le jour en 1831, elle est composée de membres de la Société académique. Éclipsant le conservateur dans l'exercice de ses compétences, elle relègue François-René Dubuisson à une position de gardien des collections, qui vit de plus en plus mal cette ingérence de la Ville dans les affaires du Muséum.

François-René André Dubuisson s'éteint à Nantes, le 10 janvier 1836, à l'âge de soixante-treize ans.

Présentation du contenu Le fonds François-René André Dubuisson contient des catalogues de collection de son cabinet d'histoire naturelle et du muséum d'histoire naturelle, dans les domaines de la minéralogie et de la zoologie. Il contient également quelques correspondances sur les collections, ainsi que des documents relatifs à la Commission de surveillance du Muséum (textes de règlement et comptes rendus des réunions).
Classement

2 R 806-820 : Collections

2 R 821 : Commission de surveillance

Historique de la conservation Les archives du fonds François-René André Dubuisson ont été classées et sont conservées, comme l'ensemble des archives des conservateurs du Muséum d'histoire naturelle, au sein de la Bibliothèque scientifique du Muséum. Elles ont fait l'objet d'une réorganisation en 2020, dans le cadre d'un projet de signalement des archives des conservateurs et des personnalités scientifiques du Muséum dans le Catalogue général des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France
Accroissements Fonds clos.
Bibliographie DHOMBRES Jean (dir.), Un musée dans sa ville. Sciences, industries et société dans la région nantaise, XVIIIème-XXème siècles, Nantes, Ouest Éditions, 1990, 495 p. LACOUR Pierre-Yves, La République naturaliste : collections d'histoire naturelle et Révolution française (1789-1804), Paris, 2014. MARCHAND Ernest, "Les grands musées d'histoire naturelle de Province - Le Muséum de Nantes", dans La Terre et la vie, n° 4 (1933), pp. 237-246. "Historique du Muséum" [en ligne], disponible sur 
https://museum.nantesmetropole.fr/home/museum/mediatheque-3.html
Conditions d'accès Archives consultables sur rendez-vous.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque scientifique du Muséum d'histoire naturelle de Nantes, fonds François-René André Dubuisson.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque scientifique du Muséum d'histoire naturelle de Nantes
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Titre Commission de surveillance
Retour en haut de page