Accueil CCFr  >   EADC Note sur la Maison Salignac de Fenelon
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Note sur la Maison Salignac de Fenelon

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Musée Pyrénéen. Lourdes, Hautes-Pyrénées
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire du fonds Ramond
Cote 1 J 1 - 1 J 236
Titre Fonds Ramond
Date 1701 - 1900
Langue français
Importance matérielle Le fonds représente un ensemble de 2 mètres linéaires.Il se compose principalement de documents papiers (à l’exception d’une dizaine de parchemins), feuillets manuscrits ou imprimés. Il comprend également plusieurs carnets ainsi qu’une centaine de documents iconographiques (dessins, gravures, papiers découpés).
Biographie ou histoire Quel était donc ce petit homme vif, s’exprimant avec un léger accent alsacien, qui arpentait les sentiers menant au Pic du Midi de Bigorre, au Néouvielle et qui cherchait le plus court chemin pour accéder au Mont Perdu ? (Philippe Mayoux)
« Né en 1755 à Strasbourg, d’un père méridional qui occupe une charge royale, et d’une mère d’origine allemande, Louis Ramond de Carbonnières reçoit l’éducation complète, humaniste, d’un enfant de famille très aisée. 
Deux années de Droit, couronnés par une licence, lui permettent de s’inscrire comme avocat au Conseil Souverain d’Alsace. Cela ne l’empêchera pas de suivre aussi des cours d’histoire et de littérature, de botanique.
Il écrit poésies et tragédies (1775-1780), il voyage en Suisse (1777-1778), est conseiller intime du Cardinal de Rohan (1781-1787), ce qui lui permet de faire un premier séjour à Barèges, avec de nombreuses randonnées en montagne, en août 1787, et de multiples observations seront publiées dans l’ouvrage de 1789 : Observations faites dans les Pyrénées.
Il est élu député à l’Assemblée Législative en 1791-1792.
Il part en juillet 1792 avec sa sœur Rosalie pour une cure à Barèges. Il sera arrêté et incarcéré à Tarbes du 21 janvier à la fin septembre 1794.
La fin de la Terreur lui permet de retrouver son travail de terrain. Il sera nommé professeur à l’École Centrale de Tarbes, dès sa création jusqu’à sa fermeture en 1800, année où il est élu député des Hautes-Pyrénées au Corps Législatif (pour 6 ans).
Préfet du Puy de Dôme de 1806 à 1813, maître des Requêtes puis conseiller d’Etat, il finira sa carrière officielle en 1822, à 67 ans.
Jusqu’à sa mort, en 1827, il se retire à Puteaux et consacre ses dernières années à son herbier et aux travaux de ses collègues de l’Institut. » (Geneviève Marsan)

Biographie extraite du catalogue de l’exposition Un naturaliste dans les Pyrénées pendant la Révolution : Ramond de Carbonnières ( Musée Pyrénéen, Ville de Lourdes, 1989). 
Présentation du contenu Le contenu du fonds se divise de la façon suivante : on y trouve d'abord des travaux généalogiques sur la lignée de la famille Ramond, puis les papiers et archives de divers membres de la famille. Viennent ensuite les archives de Louis F. E. Ramond de Carbonnières, avec ses travaux politiques, scientifiques, son importante production iconographique (dessins scientifiques, paysages, portraits et caricatures) et sa correspondance. 
Modalités d'acquisition Le fonds est rassemblé par le petit-fils de Louis F. E. Ramond, Paul Ramond. Après la mort de ce dernier, la plus grande partie des documents est remise au Musée Pyrénéen par l'intermédiaire de Mlle Read, petite nièce de Ramond.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Lourdes, Musée Pyrénéen, fonds Ramond.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Musée Pyrénéen de Lourdes
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Titre Travaux généalogiques
Support Papier (à l'exception d'une pièce en parchemin)
Importance matérielle Une centaine de pièces
Présentation du contenu Dossier contenant des documents administratifs et des notes rassemblées dans le cadre de recherches généalogiques sur la lignée Ramond et ses différentes branches. Ces recherches ont été menées notamment par Pierre-Bernard Ramond, Cécile-Etienne-Bernard Ramond du Poujet et Louis-François-Elisabeth Ramond de Carbonnières. 
Une lettre adressée à Joseph-Louis-Bernard Ramond en 1844 par un de ses cousins nous renseigne sur l'origine de ces pièces, en voici une transcription : 
"Mon cousin, les deux branches de la famille Ramond, la branche Ramond de la Bastide et celle Ramond du Taillis, ont des généalogies qui établissent leur ancienne origine, mais ils n'ont aucun titre qui puisse le prouver. Votre père [Louis F.E. Ramond], lorsqu'il suivit dans un exil à la Chaise Dieu le cardinal de Rohan, y trouva d'anciens documents relatifs à notre famille et les a réunis à ceux que votre oncle, Ramond du Poujet, avait déjà en sa possession. A leur mort, ces papiers ont dû vous être remis et je pense bien que vous les avez conservés avec soin..." (Cf Musée Pyrénéen, Fonds Ramond, 1 J 23).
Description du contenu
Cote 1 J 8
Titre Notes sur les diverses branches des Ramond, par Ramond du Poujet
Présentation du contenu Cécile-Bernard-Etienne Ramond du Poujet a mené ses recherches généalogiques en s'appuyant sur divers ouvrages dont il cite parfois les références : 
 - le Dictionnaire de la Noblesse d'Aubert de La Chesnaye des Bois ;
 - le Grand Dictionnaire historique de Louis Moreri ;
 - l'Armorial général de France de Louis-Pierre d'Hozier ;
 - l'Abrégé chronologique des grands fiefs de la couronne de France de Pierre-Nicolas Brunet.
Catalogue général des manuscrits
Ancienne cote :  2.33 Importance matérielle :  1 bifeuillet Dimensions  200 x 125 mm
Ancienne cote 2.33
Titre Note sur la Maison Salignac de Fenelon
Importance matérielle 1 bifeuillet
Dimensions 200 x 125 mm
Retour en haut de page