Accueil CCFr  >   EADC Arrest de la Cour de Parlement de Toulouse du 14 avril 1735
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Arrest de la Cour de Parlement de Toulouse du 14 avril 1735

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque patrimoniale et de recherche du Grand Cahors. Cahors. Lot Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire de la Collection Greil
Cote 1-626
Titre Collection Greil
Date XIVe - XIXe siècles
Langue français
Biographie ou histoire Louis Greil (1832-1904) s'installa à Cahors vers 1860 et y établit un magasin de vêtements pour hommes, à l'angle du Boulevard et de la rue G. Clemenceau, qu'il conserva jusqu'à la fin de ses jours. Bibliophile et amateur d'histoire, il collectionna des documents manuscrits et imprimés concernant le Quercy et la ville de Cahors. Admis à la Société des Etudes du Lot en 1887, M. Greil en devint un des membres les plus actifs et fut élu président en 1898.
Présentation du contenu La principale acquisition de Louis Greil fut celle des sceaux du Quercy et des papiers d'Emile Dufour.
Modalités d'acquisition La Collection Greil fut achetée par la ville de Cahors en 1905.
Informations sur le traitement La Collection Greil a été inventoriée par les bibliothécaires Palame et Calmon dans les années 1920. Leur travail a été publié dans le Bulletin de la Société des études littéraires, scientifiques et artistiques du Lot en 1927 (tome 48).
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Patrimoniale et de Recherche du Grand Cahors, Collection Greil

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Patrimoniale et de Recherche du Grand Cahors
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Cote :  589 Importance matérielle :  4 pages Technique :  Texte imprimé Dimensions  in-4° Présentation du contenu : Arrêt qui déclare les arrêts de règlement concernant les droits honorifiques dus aux seigneurs et à leurs juges communs avec Dame Rose de Cadrieu, marquise dudit lieu, veuve de messire François de Lostanges et avec messire Claude Siméon de Lostanges, marquis de St-Alvère, comte Dussel et baron du Vigan, son fils et leurs juges, dans l'étendue desdits marquisats de Cadrieu, Saint-Alvère, Comté Dussel et Baronnie du Vigan : règle les devoirs dus à ladite Dame et audit Seigneur par leurs Consuls ; fixe la Préseance entre lesdits juges, les consuls et curez dans les Assemblées publiques ; la manière et la forme en laquelle l'aspersion de l’Eau-bénite doit être donnée à ladite Dame et audit Seigneur ; ordonne que le Pain béni leur sera porté et présenté immédiatement après les prêtres et autres revêtus pour le service divin ; qu’il en sera usé de même pour la, distribution des Cierges ; déclare, enfin, communs avec ladite Dame et ledit Seigneur les arrêts concernant les pâturages.
Pièce imprimée à Toulouse, chez Claude-Gilles Lecamus.
Cote 589
Titre Arrest de la Cour de Parlement de Toulouse du 14 avril 1735
Date 1735
Importance matérielle 4 pages
Technique Texte imprimé
Dimensions in-4°
Présentation du contenu Arrêt qui déclare les arrêts de règlement concernant les droits honorifiques dus aux seigneurs et à leurs juges communs avec Dame Rose de Cadrieu, marquise dudit lieu, veuve de messire François de Lostanges et avec messire Claude Siméon de Lostanges, marquis de St-Alvère, comte Dussel et baron du Vigan, son fils et leurs juges, dans l'étendue desdits marquisats de Cadrieu, Saint-Alvère, Comté Dussel et Baronnie du Vigan : règle les devoirs dus à ladite Dame et audit Seigneur par leurs Consuls ; fixe la Préseance entre lesdits juges, les consuls et curez dans les Assemblées publiques ; la manière et la forme en laquelle l'aspersion de l’Eau-bénite doit être donnée à ladite Dame et audit Seigneur ; ordonne que le Pain béni leur sera porté et présenté immédiatement après les prêtres et autres revêtus pour le service divin ; qu’il en sera usé de même pour la, distribution des Cierges ; déclare, enfin, communs avec ladite Dame et ledit Seigneur les arrêts concernant les pâturages.
Pièce imprimée à Toulouse, chez Claude-Gilles Lecamus.
Retour en haut de page