Accueil CCFr  >   EADC Réponse pour les Sieurs Marquis de la Valette-Parisot, chevalier de l’Ordre de Malthe et de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis ; de Peyre, juge-mage de Cahors ; Regourd de Vaxis, Procureur du Roi au Présidial de Cahors ; de La Coste, ancien avocat général à la Cour des Aides de Montauban ; de Belvèze, chanoine de Cahors ; de Soulhac de Mordesson ; Lassagne de Salvezou; de Laroche-Lambert ; de Laporte ; de Larnagol ; de Lapeyrière, receveur des décimes, et Guyot de Montgran, receveur général des finances, tous co-propriétaires de la manufacture de Cahors, établie sous le titre d’Attelier de Charité. Contre le Sieur Bertrand Chaillac, négociant et contre le Sieur Gensac, aîné, négociant de Cahors
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Réponse pour les Sieurs Marquis de la Valette-Parisot, chevalier de l’Ordre de Malthe et de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis ; de Peyre, juge-mage de Cahors ; Regourd de Vaxis, Procureur du Roi au Présidial de Cahors ; de La Coste, ancien avocat général à la Cour des Aides de Montauban ; de Belvèze, chanoine de Cahors ; de Soulhac de Mordesson ; Lassagne de Salvezou; de Laroche-Lambert ; de Laporte ; de Larnagol ; de Lapeyrière, receveur des décimes, et Guyot de Montgran, receveur général des finances, tous co-propriétaires de la manufacture de Cahors, établie sous le titre d’Attelier de Charité. Contre le Sieur Bertrand Chaillac, négociant et contre le Sieur Gensac, aîné, négociant de Cahors

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque patrimoniale et de recherche du Grand Cahors. Cahors. Lot Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Inventaire de la Collection Greil
Cote 1-626
Titre Collection Greil
Date XIVe - XIXe siècles
Langue français
Biographie ou histoire Louis Greil (1832-1904) s'installa à Cahors vers 1860 et y établit un magasin de vêtements pour hommes, à l'angle du Boulevard et de la rue G. Clemenceau, qu'il conserva jusqu'à la fin de ses jours. Bibliophile et amateur d'histoire, il collectionna des documents manuscrits et imprimés concernant le Quercy et la ville de Cahors. Admis à la Société des Etudes du Lot en 1887, M. Greil en devint un des membres les plus actifs et fut élu président en 1898.
Présentation du contenu La principale acquisition de Louis Greil fut celle des sceaux du Quercy et des papiers d'Emile Dufour.
Modalités d'acquisition La Collection Greil fut achetée par la ville de Cahors en 1905.
Informations sur le traitement La Collection Greil a été inventoriée par les bibliothécaires Palame et Calmon dans les années 1920. Leur travail a été publié dans le Bulletin de la Société des études littéraires, scientifiques et artistiques du Lot en 1927 (tome 48).
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Patrimoniale et de Recherche du Grand Cahors, Collection Greil

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Patrimoniale et de Recherche du Grand Cahors
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Titre Factums et pièces judiciaires
Technique Textes imprimés
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  570 Support :  Importance matérielle :  65 pages Dimensions  in-4° Présentation du contenu : Réponse imprimée à Toulouse, chez J.-J. Robert.
Cote 570
Titre Réponse pour les Sieurs Marquis de la Valette-Parisot, chevalier de l’Ordre de Malthe et de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis ; de Peyre, juge-mage de Cahors ; Regourd de Vaxis, Procureur du Roi au Présidial de Cahors ; de La Coste, ancien avocat général à la Cour des Aides de Montauban ; de Belvèze, chanoine de Cahors ; de Soulhac de Mordesson ; Lassagne de Salvezou; de Laroche-Lambert ; de Laporte ; de Larnagol ; de Lapeyrière, receveur des décimes, et Guyot de Montgran, receveur général des finances, tous co-propriétaires de la manufacture de Cahors, établie sous le titre d’Attelier de Charité. Contre le Sieur Bertrand Chaillac, négociant et contre le Sieur Gensac, aîné, négociant de Cahors
Date 1787
Support
Importance matérielle 65 pages
Dimensions in-4°
Présentation du contenu Réponse imprimée à Toulouse, chez J.-J. Robert.
Retour en haut de page