Accueil CCFr  >   EADC Lettre à Jean Lescure
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre à Jean Lescure

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance
Modifié le : 11/01/2023 16:20:35

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Médiathèque. Orléans, Loiret Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue de la collection Max Jacob conservée à la Médiathèque d'Orléans
Cote MS 2111-MS 2621
Titre Collection Max Jacob
Langue français
Biographie ou histoire

Max Jacob est un artiste prolifique et incontournable du XXe siècle. Son importante correspondance révèle les liens et l'influence qu'il a pu avoir sur les personnalités de son temps : artistes, écrivains, marchands, collectionneurs. 

Né à Quimper en 1876 dans une famille juive non pratiquante, il se convertit ensuite au catholicisme. Il est baptisé en 1915 et choisit Pablo Picasso (1881-1973) comme parrain. Après plusieurs années de vie parisienne, où il côtoie les différents artistes de son temps : Apollinaire, Modigliani, Marie Laurencin et bien d'autres, il souhaite se retirer pour se consacrer à l'écriture et à la prière. Sur les conseils de son ami, l'abbé Weill, il vient s'installer à Saint-Benoît-sur-Loire, où se trouve l'abbaye de Fleury, en 1921. Il y reste jusqu'en 1928 et loge dans le monastère désaffecté. En mai 1936, il décide finalement de s'installer définitivement à Saint-Benoît-sur-Loire et loge, cette fois-ci, à l'hôtel Robert puis chez une veuve, Madame Persillard. Il noue alors de nouvelles amitiés avec de jeunes artistes de la région, dont la plupart participeront ensuite à l'Ecole de Rochefort : les écrivains Marcel Béalu et Jean Rousselot et le peintre Roger Toulouse notamment.

Malgré sa conversion au catholicisme, il est rattrapé par ses origines dans cette partie de la France occupée par les Allemands du début des années 1940. Il doit se faire recenser comme juif à Montargis, est frappé d'une interdiction de publier et est obligé de porter l'étoile jaune à partir de 1942, alors qu'une partie de sa famille est déportée. Le 24 février 1944, il est arrêté par la Gestapo et conduit à la prison d'Orléans. Malgré tous les efforts réalisés par ses amis pour tenter de le libérer, il est déporté vers le camp de Drancy où il meurt d'une pneumonie, le 5 mars 1944.

Présentation du contenu

La collection comprend trois grands types de documents : les manuscrits d'œuvres, la correspondance et les documents sur Max Jacob. Les méditations religieuses peuvent, selon le cas, être considérées comme manuscrit d'œuvre ou comme correspondance.

Les thématiques les plus représentées dans la collection sont celles liées aux retraites de Max Jacob à Saint-Benoît-sur-Loire : correspondance écrite depuis Saint-Benoît-sur-Loire, notamment à des correspondants locaux ; méditations religieuses, qu'il avait l'habitude de rédiger quotidiennement ; documents liés à la guerre et à sa déportation.

Modalités d'acquisition

L'histoire de la collection Max Jacob débute sous la direction de Georges Bataille, qui dirigea la bibliothèque d'Orléans de 1951 à 1961. Sont acquis à cette époque des éditions de l'œuvre de Max Jacob, avec une préférence pour les premières éditions.

Le premier manuscrit entre cependant en 1957 par un don d'Hélène Cadou, également en poste à la bibliothèque d’Orléans entre 1951 et 1987. C'est surtout à partir de 1963 que les premiers achats de manuscrits se développent.

La collection s'enrichit au début des années 1990 par des dons importants de personnalités ayant connu Max Jacob :

  • Legs du docteur Robert Szigeti (1905-1990) en 1991 et 1996
  • Don de l'abbé François Garnier (1923-2001) en 1992
  • Don du peintre Roger Toulouse (1918-1994) en 1993

Accroissements La collection s’enrichit régulièrement par achats, soit auprès de libraires, soit lors de vente aux enchères, tant en éditions rares, éventuellement dédicacées, qu’en manuscrits. Sont privilégiées les correspondances suivies ou les documents complétant les correspondances existantes.
Documents en relation

La Médiathèque d'Orléans conserve en outre de nombreuses publications de Max Jacob, ou en lien avec lui, notamment un exemplaire de l'Imitation de Jésus-Christ offert par Pablo Picasso à Max Jacob à l'occasion de son baptême (
Rés.HLp521, don du docteur Szigeti).

Pour les documents Max Jacob - André Sauvage (photographies, dessins, médiations, correspondance), se rapporter au MS 2603.3 et MS 2603.4.

Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Médiathèques d'Orléans. Collection Max Jacob.

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Médiathèque. Orléans, Loiret
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Création Encodage réalisé selon la DTD EAD-2002 par la société AureXus en 2022.
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
Titre Correspondance
Description du contenu
Titre Lettres de Max Jacob
Classement Les lettres sont classées par ordre alphabétique de destinataires. Les correspondants non identifiés ont été regroupés ensemble.
Documents en relation

La documentation de l'abbé Garnier contient également de nombreux tapuscrits de lettres de Max Jacob (MS 2550.7).

Pour la correspondance de Max Jacob à André Sauvage, voir le fonds André Sauvage (MS 2603.3)

Catalogue général des manuscrits
Cote :  MS 2111 Support :  papier Importance matérielle :  2 feuillets Dimensions  270 x 215 mm Présentation du contenu : Ecrite à Saint-Benoit-sur-Loire. Modalités d’acquisition : Don de Hélène Cadou, 1957.
Cote MS 2111
Titre Lettre à Jean Lescure
Date 3 janvier 1943
Support papier
Importance matérielle 2 feuillets
Dimensions 270 x 215 mm
Présentation du contenu Ecrite à Saint-Benoit-sur-Loire.
Modalités d’acquisition Don de Hélène Cadou, 1957.
Retour en haut de page