Accueil CCFr  >   EADC [Ch'io mi scordi dite ?. Air de concert pour soprano, piano et orchestre. K. 505. Do majeur]. Version française. Arr
Air de Mozart.
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

[Ch'io mi scordi dite ?. Air de concert pour soprano, piano et orchestre. K. 505. Do majeur]. Version française. Arr
Air de Mozart.

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque municipale. Lyon, Rhône Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue de la collection des manuscrits musicaux
Titre Collection des manuscrits musicaux
Date 1600-1870
Importance matérielle 941 entrées dont plusieurs recueils
Présentation du contenu

Une grande partie des documents présents dans cette collection provient de l'Académie de Musique de Lyon créée en 1713. Les musiques française et italienne y dominent. Les manuscrits les plus anciens regroupés dans cet inventaire datent du XVIIe siècle, et les plus récents de la fin du XIXe siècle. Beaucoup ne sont pas précisément datés. Ce fonds est constitué de multiples supports de documents, allant des simples partitions aux psautiers complets.

L'inventaire recense les oeuvres des auteurs de partitions connus et identifiés et les titres des partitions lorsque leur auteur est inconnu.

Certains recueils contiennent des partitions dont les auteurs sont identifiés. Ces partitions seront listées par titre pour garder la cohérence des recueils "anonymes", mais elles seront décrites plus précisément au nom de leur auteur.

Informations sur le traitement

Collection décrite par Corinne Pedrinis (travail achevé en 2008).

Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable. Les documents sont à consulter dans la salle des collections anciennes et spécialisées.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque municipale de Lyon, [cote], f. Y.
Index


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Corinne Pedrinis
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique Juin 2022
Création Les notices descriptives des manuscrits musicaux de la bibliothèque municipale de Lyon devaient constituer le second tome du Catalogue des fonds musicaux conservés en Région Rhône-Alpes. L'édition de ce volume n'a finalement pas eu lieu.
Instrument de recherche encodé conformément à la DTD EAD 2002 par Antonin Planche
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • Avril-juin 2022
    • Révision de l'encodage par Anne-Cécile Faure et Jérôme Sirdey en vue de la publication de l'instrument de recherche dans le CGM
Notes
Présentation du contenu
Titre Manuscrits classés par compositeur
Description du contenu
Titre MOZART, Wolfgang Amadeus (1756-1791)
Catalogue général des manuscrits
Cote :  Rés FM 141259 Importance matérielle :  1 partition (6 p.) Dimensions  33 x 24 cm Présentation du contenu : 

Titre propre pris au départ. Oeuvre composée en 1786 pour Nancy Storace.

Arrangement pour S (Idamante) et pianoforte.

Le texte en français n'est pas une traduction des paroles italiennes.

Pièce appartenant à un volume relié d'extraits d'opéras (cotes 141254 à 141261).

Incipit : D'une fausse pitié je ne fus point séduite je n'ai point mérité mon sort
(Air) Eh ! Pourquoi me faire un crime d'avoir plaint les malheureux

Cote Rés FM 141259
Titre [Ch'io mi scordi dite ?. Air de concert pour soprano, piano et orchestre. K. 505. Do majeur]. Version française. Arr
Air de Mozart.
Date Entre 1821 et 1830
Importance matérielle 1 partition (6 p.)
Dimensions 33 x 24 cm
Présentation du contenu

Titre propre pris au départ. Oeuvre composée en 1786 pour Nancy Storace.

Arrangement pour S (Idamante) et pianoforte.

Le texte en français n'est pas une traduction des paroles italiennes.

Pièce appartenant à un volume relié d'extraits d'opéras (cotes 141254 à 141261).

Incipit : D'une fausse pitié je ne fus point séduite je n'ai point mérité mon sort
(Air) Eh ! Pourquoi me faire un crime d'avoir plaint les malheureux

Index

Retour en haut de page