Accueil CCFr  >   EADC Le songhe vert
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Le songhe vert

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Réseau de lecture Clermont Auvergne Métropole. Bibliothèque du Patrimoine Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des Manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements - Tome XIV.
Cote Ms 1 - Ms 366 ; Ms 501 - Ms 793
Titre Manuscrits de la Bibliothèque du Patrimoine de Clermont-Communauté
Langue français
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque du Patrimoine de Clermont-Communauté, Ms X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) C. Courderc
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1890
Date de la version électronique 2020
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Cote Ms 249
Titre Recueil d'anciennes poésies françaises
Date XVe siècle
Langue Français
Support Papier
Importance matérielle 86 feuillets
Dimensions 285 × 215 mm
Reliure Couverture parchemin
Présentation du contenu Incomplet du commencement.
Index

 - Recueil d'anciennes poésies françaises

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Division :  Fol. 50 vo Présentation du contenu : 


« Après long temps ce que j'avoye Pris congié de trestoute joye... »


La fin manque ; derniers vers :

«...Qui se trevaille nuit et jour Pour venir à haulte valour... »


Un autre texte de ce poème, jusque-là inconnu, a été signalé par M. P. Meyer dans un ms. de Spalding, Romania, t. V (1876), p. 61.
Division Fol. 50 vo
Titre Le songhe vert
Présentation du contenu


« Après long temps ce que j'avoye Pris congié de trestoute joye... »


La fin manque ; derniers vers :

«...Qui se trevaille nuit et jour Pour venir à haulte valour... »


Bibliographie Un autre texte de ce poème, jusque-là inconnu, a été signalé par M. P. Meyer dans un ms. de Spalding, Romania, t. V (1876), p. 61.
Index

 - Le songe vert Le songe vert

Retour en haut de page