Accueil CCFr  >   EADC Puliga, Henrietta de Quigini
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Puliga, Henrietta de Quigini

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Cote I à Q
Titre Lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 2 : I à Q

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940", des notices des bases Data Bnf et Wikipédia et de notices de Libraires et de catalogues de ventes
Catalogue général des manuscrits
Présentation du contenu
Biographie ou histoire : 1847-1938. Née hors mariage et rapidement veuve d'un conseiller de la légation italienne à Paris, elle écrit pour subvenir à ses besoins et ceux de ses enfants sous le pseudonyme de Bradamente, abregé en Brada des chroniques et nouvelles dans différents journaux ou elle met en scène la société aristocratique, les milieux diplomatiques...
Titre Puliga, Henrietta de Quigini
Biographie ou histoire 1847-1938. Née hors mariage et rapidement veuve d'un conseiller de la légation italienne à Paris, elle écrit pour subvenir à ses besoins et ceux de ses enfants sous le pseudonyme de Bradamente, abregé en Brada des chroniques et nouvelles dans différents journaux ou elle met en scène la société aristocratique, les milieux diplomatiques...
Retour en haut de page