Accueil CCFr  >   EADC Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Villeneuve, 15 février 1937
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Villeneuve, 15 février 1937

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Marguerite Durand. Paris Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Cote R à Z
Titre Lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Marguerite Durand, lettres autographes et manuscrits, 3 : R à Z

Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Bibliothèque Marguerite Durand
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2019
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Description des révisions
  • 2019
    • De nombreuses biographies ont été ajoutées en 2019 pour les personnalités les moins connues, librement inspirées du "Dictionnaire des féministes" dirigé par Christine Bard, des biographies en annexe à la thèse de Christine Bard "Les féminismes en France : vers l'intégration des femmes dans la Cité, 1914-1940" et de notices de libraires, de catalogues de ventes, des bases Data Bnf et Wikipédia également
Notes
Présentation du contenu
Titre Rolland, Romain 
Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  091 ROL mf Ancienne cote :  LA-00882 Importance matérielle :  2 p. et demie Importance matérielle :  Importance matérielle :  Importance matérielle :  Importance matérielle :  Importance matérielle :  Autres caractéristiques matérielles :  Sur papier bleu + enveloppeu Présentation du contenu : "Chère Madame, j'ai déjà écrit à Roosevelt, - qui ne m'a pas répondu, - pas plus que Wilson, pendant la guerre et aux premiers jours de la paix. Si Péguy vivait encore - et s'il était encore le Péguy des grands jours (j'entends, de ceux des Cahiers vengeurs des massacres de Kichineff, d'Arménie, de Finlande, et de tous les attentats contre la liberté des peuples), - je crois qu'il ne demanderait rien aux "grands messieurs". Il dirait : - "Ô homme, aide-toi toi-même ! " Et peut-être que, comme Malraux, il irait se battre, à Madrid. Il ne lui serait pas difficile de voir - ce que verrait un enfant, - ce que ne voient ou ne veulent voir ni Blum-Delbos, ni Baldwin-Eden, ni nos pauvres "pacifistes intégraux" - que la guerre de l'Allemagne et de l'Italie fascistes contre la France et contre les démocraties est commencée, depuis six mois, et qu'avant un an, elle se livrera sur le territoire français, - à moins d'un vigoureux réveil des démocraties. (Et c'est bien tard, déjà !). Si l'Angleterre et la France, directement menacées, - souffletées, - ne trouvent rien à dire, est-ce à l'Amérique de le dire ? Même si on lui attribuait un rôle providentiel - (qu'à mon sens, elle ne mérite guère) - j'en reviens au sage proverbe : "Aide-toi ! Le ciel t'aidera..." Veuillez croire, chère Madame, à ma respectueuse sympathie" Modalités d’acquisition : 473
Cote 091 ROL mf
Ancienne cote LA-00882
Titre Lettre autographe signée à Geneviève Favre, Villeneuve, 15 février 1937
Date 15 février 1937
Importance matérielle 2 p. et demie
Importance matérielle
Importance matérielle
Importance matérielle
Importance matérielle
Importance matérielle
Autres caractéristiques matérielles Sur papier bleu + enveloppeu
Présentation du contenu "Chère Madame, j'ai déjà écrit à Roosevelt, - qui ne m'a pas répondu, - pas plus que Wilson, pendant la guerre et aux premiers jours de la paix. Si Péguy vivait encore - et s'il était encore le Péguy des grands jours (j'entends, de ceux des Cahiers vengeurs des massacres de Kichineff, d'Arménie, de Finlande, et de tous les attentats contre la liberté des peuples), - je crois qu'il ne demanderait rien aux "grands messieurs". Il dirait : - "Ô homme, aide-toi toi-même ! " Et peut-être que, comme Malraux, il irait se battre, à Madrid. Il ne lui serait pas difficile de voir - ce que verrait un enfant, - ce que ne voient ou ne veulent voir ni Blum-Delbos, ni Baldwin-Eden, ni nos pauvres "pacifistes intégraux" - que la guerre de l'Allemagne et de l'Italie fascistes contre la France et contre les démocraties est commencée, depuis six mois, et qu'avant un an, elle se livrera sur le territoire français, - à moins d'un vigoureux réveil des démocraties. (Et c'est bien tard, déjà !). Si l'Angleterre et la France, directement menacées, - souffletées, - ne trouvent rien à dire, est-ce à l'Amérique de le dire ? Même si on lui attribuait un rôle providentiel - (qu'à mon sens, elle ne mérite guère) - j'en reviens au sage proverbe : "Aide-toi ! Le ciel t'aidera..." Veuillez croire, chère Madame, à ma respectueuse sympathie"
Modalités d’acquisition 473
Retour en haut de page