Accueil CCFr  >   EADC Fragment d'un Bréviaire à l'usage de Toulouse
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Fragment d'un Bréviaire à l'usage de Toulouse

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque d'étude et du patrimoine. Toulouse Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Manuscrits de la Bibliothèque d'Etude et du patrimoine de Toulouse.
Cote 3421-3964
Titre Manuscrits de la Bibliothèque d'Etude et du patrimoine de Toulouse.
Langue françaislatinoccitan
Présentation du contenu Ce catalogue contient des notices de manuscrits entrés dans les fonds de la Bibliothèque municipale de Toulouse par acquisitions, dons ou legs. Il fait suite aux catalogues précédemment imprimés dans la série Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France , rétroconvertie par la BnF au sein du Catalogue Collectif de France (CCFr). Il contient les notices des manuscrits cotés 3421 à 3963. Les cotes 3500 et 3799 sont actuellement vide car réservé à un travail de catalogage en cours.
Conditions d'accès La consultation des ouvrages du fonds patrimonial de la Bibliothèque d'Étude et du Patrimoine de Toulouse est soumise au dépôt préalable de la carte de lecteur de l'établissement et d'une pièce d'identité avec photographie en cours de validité.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque d'Étude et du Patrimoine de Toulouse, ms. X, fol. Y.

Informations sur l'instrument de recherche

Commanditaire Bibliothèque nationale de France
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de la version électronique 2018
Création Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 avec l'aide du logiciel oXygen en 2018.
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes
Présentation du contenu
Cote Ms. 3492 à 3499
Titre Ensemble de fragments d'un Bréviaire à l'usage de Toulouse
Date Vers 1460
Langue Latin
Support Parchemin.
Importance matérielle 9 feuillets.
Écriture textualis formata.
Particularités codicologiques Fait partie d'un ensemble de 9 feuillets fragmentaires (ms. 3492 à 3499) détachés d'un Bréviaire conservé à Cambridge, Fitzwilliam Museum, ms. 2-1958 (Nadal, 2015). Les feuillets ont été rognés, et le texte placé sous chaque miniature a été découpé. Feuillets restaurés en 2017 par le donateur.
Réglure Réglure à la mine de plomb. Texte sur 2 colonnes ; 32 lignes.
Présentation du contenu Ces fragments proviennent du Bréviaire à l'usage de Toulouse, ms. 2-1958 du Fitzwilliam Museum de Cambridge (notice de ce manuscrit dans F. Wormald, P. M. Giles, A Descriptive Catalogue of the Additional Illuminated Manuscripts in the Fitzwilliam Museum Acquired between 1895 and 1979 , vol. II, Cambridge, 1982, p. 521-527, qui ne connaissait pas encore ces fragments).
Historique de la conservation Le Bréviaire ms. 2-1958 dont ils proviennent, a été acheté par le Fitzwilliam Museum en 1958. On sait qu'il fut proposé à la vente en 1911 à Munich, et qu'il se trouvait auparavant entre les mains de Franz Herzan von Harras (1735-1804), cardinal en 1779 et évêque de Szombathely de 1800 à 1804 (f. 368r). Les fragments de Toulouse étaient peut-être déjà découpés à ce moment là. Le commanditaire du manuscrit a laissé ses armoiries aux f. 2v et 272v du Bréviaire de Cambridge : d'azur à trois tuyaux d'orgue d'argent; dans les intervalles, deux étoiles d'or et les lettres I et A du même posées respectivement l'une sur l'autre. Il s'appelait probablement Jean, étant donné l'importante double page de la vie de saint Jean Baptiste peinte aux f. 272v-273r.
Modalités d’acquisition L'ensemble des 9 feuillets (ms. 3492-3499) a été donné par Guy Ashell de Toulza à la Bibliothèque d'Étude et du Patrimoine de Toulouse en juin 2018 à l'occasion de l'exposition Toulouse Renaissance. Ils avaient été retrouvés par leur propriétaire dans sa maison de Rabastens, disposés sous cadre, avec des espaces dédiés pour chaque miniature (Nadal, 2015).
Bibliographie Bibliographie
Expositions : 2018. Toulouse Renaissance. Quand la peinture était dans les livres , Bibliothèque d'Étude et du Patrimoine, du 17 mars au 16 juin 2018.
Études et citations : Nadal Émilie, « Nouveaux fragments d'un bréviaire toulousain conservé à Cambridge (Fitzwilliam Museum, ms. 2-1958, vers 1460) », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France , 2015, t. 75, p. 192-198.
Index

 - Toulouse

Catalogue général des manuscrits
Description du contenu
Cote :  Ms. 3494 (C) Importance matérielle :  1 feuillet. Décoration :  Au recto, une miniature en demi pleine page, représentant la collecte de la Manne céleste (Exode 16), 1 initiale fleurie, encadrement par une bordure de feuillages et d'oiseaux. Au verso, une initiale filigranée.
Cette miniature pourrait avoir été peinte par le Maître du Missel des Minimes (Toulouse, BM, ms. 95). Plusieurs artistes toulousains ont collaboré à la réalisation du Bréviaire de Cambridge, parmi lesquels le Maître du Missel des Minimes et le Maître des Heures de San Marino, tous inspirés par l’œuvre d'Antoine de Lonhy (Avril F., « Le Maître des Heures de Saluces : Antoine de Lonhy », Revue de l’Art, 1989, n°85, p. 23 ; Cohendy A., « Échanges et modernité : la peinture à Toulouse, de la fin du XVe siècle à l'aube du XVIe siècle », Toulouse Renaissance, Toulouse, Musée des Augustins, Somogy éditions d'art, 2018, p. 40), ce qui permet de dater l'œuvre des environs de 1460.
Dimensions  144 x 99 (110 x 70) mm. Présentation du contenu : Texte fragmentaire au verso : « cantibus dat spiritus pinguedinem... Sacris solemnis juncta sint gaudia...-...ad lucem quam inhabitas. Amen. In primo nocturno ant...». L’hymne Sacris solemnis a été écrit pour la fête du Corpus Christi célébrée après la Pentecôte. Le feuillet devait se trouver dans le cahier manquant entre le f. 103 (vigiles de l’Ascension) et le f. 104 (premier dimanche après l’octave de Pentecôte) (Nadal, 2015).
Cote Ms. 3494 (C)
Titre Fragment d'un Bréviaire à l'usage de Toulouse
Importance matérielle 1 feuillet.
Décoration Au recto, une miniature en demi pleine page, représentant la collecte de la Manne céleste (Exode 16), 1 initiale fleurie, encadrement par une bordure de feuillages et d'oiseaux. Au verso, une initiale filigranée.
Cette miniature pourrait avoir été peinte par le Maître du Missel des Minimes (Toulouse, BM, ms. 95). Plusieurs artistes toulousains ont collaboré à la réalisation du Bréviaire de Cambridge, parmi lesquels le Maître du Missel des Minimes et le Maître des Heures de San Marino, tous inspirés par l’œuvre d'Antoine de Lonhy (Avril F., « Le Maître des Heures de Saluces : Antoine de Lonhy », Revue de l’Art, 1989, n°85, p. 23 ; Cohendy A., « Échanges et modernité : la peinture à Toulouse, de la fin du XVe siècle à l'aube du XVIe siècle », Toulouse Renaissance, Toulouse, Musée des Augustins, Somogy éditions d'art, 2018, p. 40), ce qui permet de dater l'œuvre des environs de 1460.
Dimensions 144 x 99 (110 x 70) mm.
Présentation du contenu Texte fragmentaire au verso : « cantibus dat spiritus pinguedinem... Sacris solemnis juncta sint gaudia...-...ad lucem quam inhabitas. Amen. In primo nocturno ant...». L’hymne Sacris solemnis a été écrit pour la fête du Corpus Christi célébrée après la Pentecôte. Le feuillet devait se trouver dans le cahier manquant entre le f. 103 (vigiles de l’Ascension) et le f. 104 (premier dimanche après l’octave de Pentecôte) (Nadal, 2015).
Retour en haut de page