Accueil CCFr  >   EADC Ἐκδικίῳ ἐπάρχῳ Αἰγύπτου. Ἡ μὲν παροιμία φησίν...
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Ἐκδικίῳ ἐπάρχῳ Αἰγύπτου. Ἡ μὲν παροιμία φησίν...

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Manuscrits grecs. Bibliothèque du Marquis de Rosanbo
Cote 91-102
Titre Manuscrits de la bibliothèque du Marquis de Rosanbo
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits est soumise à une autorisation préalable.
Citer sous la forme Bibliothèque du Marquis de Rosanbo, Ms. X, fol. Y.


Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) H. Omont
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1886
Date de la version électronique 4 février 2008
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France]. Catalogue des manuscrits grecs des départements. Par H. Omont, Paris, Plon-Nourrit, 1886
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 4 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Présentation du contenu
100
Autre cote 322
Titre Manuelis Comneni, Juliani imp. et S. Joannis Chrysostomi opuscula
Date XVIe siècle
Langue grec ancien (jusqu'à 1453)
Support Papier
Importance matérielle 44 feuillets
Dimensions 238 × 168 mm
Reliure Reliure parchemin
Mention de provenance

Ancien no 18

Description du contenu
Division Fol. 18
Titre Juliani imperatoris epistolae
Index

Julien, empereur -  Epistolae

Catalogue général des manuscrits
Division :  1
Division 1
Titre Ἐκδικίῳ ἐπάρχῳ Αἰγύπτου. Ἡ μὲν παροιμία φησίν...
Retour en haut de page