Accueil CCFr  >   EADC Pièce portant en tête la rubrique « Amendes pour les protestants ».
Ajouter aux favoris Imprimer cette page (nouvelle fenêtre)

Pièce portant en tête la rubrique « Amendes pour les protestants ».

Ajouter au panier ExporterFichier PDF de l'instance

Présentation globale de la collection

Etablissement de conservation
Bibliothèque Carré d'Art. Nîmes, (Gard) Voir tous les inventaires
Tous les inventaires
Intitulé de l'instrument de recherche Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements. Série in-quarto — Tome VII. Nîmes
Cote 1-700
Titre Manuscrits de la bibliothèque Carré d'art de Nîmes.
Conditions d'accès L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable.
Conditions d'utilisation Toute publication de documents inédits doit être notifiée à l'établissement.
Citer sous la forme Bibliothèque Carré d'art de Nîmes, Ms. X, fol. Y.





Informations sur l'instrument de recherche

Auteur(s) Auguste Molinier
Commanditaire Ministère chargé de la Culture et Ministère chargé de l'Enseignement supérieur
Éditeur Bibliothèque nationale de France
Date de l'édition imprimée 1885
Création Créé par conversion rétrospective de l'édition imprimée : [Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Série in-quarto]. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements. Publié sous les auspices du Ministre de l'Instruction publique — Tome VII. Toulouse. Nîmes. Paris, Imprimerie nationale, 1885.
Numérisation et rendu en mode texte réalisés par la société AIS (Paris, France). Encodage effectué selon la DTD EAD-2002 par la société ArchProteus (Vancouver, Canada) le 29 février 2008
Langue(s) de l'instrument de recherche Catalogue rédigé en français
Notes

Anciens fichiers du CGM :

Devals, Hist. de Montauban, t. I, p. 11Chervet, La première maison d'Uzès, p. 7Académie des sciences de Toulouse, 3e série, t. III, p. 148-164Bulletin de la société d'Alais, t. VII, p. 27-38. Le ms. de la Bodléienne Add. D. 14 est un exemplaire de Bernard Gui, relié aux armes de Rignac, qui a appartenu au marquis d'Aubais (no 29) et à Ph. Laurent de JoubertCe manuscrit a été acquis de nos jours pour la bibl. de Nîmes, par les soins de feu E. Germer-DurandVoir une note de M. Delisle, Noticeset extraits des manuscrits, t. XXVII, 2. p. 351
Présentation du contenu
Cote Ms_498
Titre Recueil.
Langue français, latin
Support papier
Support parchemin
Importance matérielle 222 f.
Dimensions 360 x 260 mm
Description du contenu
Division Ms_498_2
Titre Pièces concernant le département du Gard et la ville de Nimes.
Langue français, latin
Catalogue général des manuscrits
Division :  Ms_498_2_11 Présentation du contenu : Elle donne le nombre de chefs de famille (protestants) : pour l'an 1747, de Nimes ville et de la banlieue, qu'elle multiplie par 4 pour avoir le nombre d'individus, qui s'élève à 12,000 pour la ville et 400 pour la banlieue, total 12,400 ; pour 1752, des villages suivants : Calvisson, Saint-Cosme, Clarensac, Maruéjols, Candiac, Vauvert, Générac et Beauvoisin, 1,370 chefs de famille et 5,480 individus. A la suite de cette table, la note ci-après : « Il faut remarquer qu'en 1758, onze ans après l'imposition de l'amende sur les protestants de Nimes, l'entière population de la ville ne s'élevoit qu'à 22,000 âmes ». Sans nom d'auteur ni date, en tout cas de la fin du XVIIIe siècle.
Division Ms_498_2_11
Titre Pièce portant en tête la rubrique « Amendes pour les protestants ».
Langue français
Présentation du contenu Elle donne le nombre de chefs de famille (protestants) : pour l'an 1747, de Nimes ville et de la banlieue, qu'elle multiplie par 4 pour avoir le nombre d'individus, qui s'élève à 12,000 pour la ville et 400 pour la banlieue, total 12,400 ; pour 1752, des villages suivants : Calvisson, Saint-Cosme, Clarensac, Maruéjols, Candiac, Vauvert, Générac et Beauvoisin, 1,370 chefs de famille et 5,480 individus. A la suite de cette table, la note ci-après : « Il faut remarquer qu'en 1758, onze ans après l'imposition de l'amende sur les protestants de Nimes, l'entière population de la ville ne s'élevoit qu'à 22,000 âmes ». Sans nom d'auteur ni date, en tout cas de la fin du XVIIIe siècle.
Retour en haut de page